Si la crise grecque était une table finale de poker

Optimized NWM Comment cartoon by Ellie 010

« Grexit » fait la une de tous les médias dans le monde entier. Une situation pleine de tension que l’on peut comparer à une table de poker.

Sur PokerListings nous avons déjà pu signifier l’importance que pouvait avoir le poker pour certains politiques. Que ce soit en politique ou au poker, il faut savoir prendre les décisions qui joueront en votre faveur... ou en celle de vos adversaires.

L’histoire, est remplie de ces crises entre pays ou organisations internationales. Et c’est précisément une crise de ce genre qui monopolise l’attention des médias de toute l’Europe depuis des semaines.

Il s’agit évidemment de la crise grecque, autrement appelée « Grexit ». Nous avons donc décidé de comparer la manière dont l’État grec et son Premier ministre Alexis Tsipras, font face à la Troika et au reste des États européens menés par l’Allemagne.

Les forces en présence

Optimized NWM Angela Merkel
Angela Merkel sait ce que veut dire avoir la poker face.

Qui sont les joueurs autour de la table ? Ils sont trois : la Grèce, la Troika et l’Allemagne pour représenter les pays de l’Union européenne.

- La Grèce : Sans aucun doute le « fish » de la table, ou « large-agressif » pour être plus correct.
La Grèce est de loin le joueur le plus faible de la table et les yeux des « requins » sont tous rivés sur Alexis Tsipras.
La Grèce est l’adversaire à abattre et part avec le plus petit nombre de jetons.

- La Troika : Il s’agit du triumvirat formé par la Banque centrale européenne, le Fond monétaire international et la Commission européenne. Un joueur « serré-passif » s’il en est. La Troika joue pour gagner et n’a aucun scrupule à faire pression sur ses adversaires les plus faibles, surtout lorsqu’elle a les bonnes cartes en main.

- L’Allemagne : Le gouvernement d’Angela Merkel est sans aucun doute le joueur qui contrôle la table. Il fait partie des joueurs « serrés-agressifs » qui aiment contrôler la partie et jouent les mains nécessaires pour venir à bout de ses adversaires.

Les clés du match

Mais dans cette finale à trois, comme dans la vraie vie, il faut tenir compte de quelques éléments clés qui pourraient être décisifs pour le futur de certains joueurs.

D’abord, l’inégalité entre la Grèce et ses adversaires, étant donné que la victoire d’un de ces deux-là aurait le même impact sur les intérêts grecs.

Ensuite, tant la Troika que l’Allemagne (et les autres pays européens) peuvent exercer une pression unilatérale sur la table entière. C’est à dire qu’ils ont systématiquement la meilleure main. Impossible dans la vraie vie d’avoir toujours un As dans la manche.

bloomberg russie grece poker 620 348 100

La partie

Passons à l’action. Trois rivaux avec chacun leur objectif. Nous devons d’abord définir qui serait le chip-leader à cette table, c’est-à-dire la Troika, devant l’Allemagne, puis la Grèce.  

Comme si cela ne suffisait pas, la Grèce n’a plus beaucoup de jetons, et son stack diminue dangereusement blinde après blinde.
La Troika et l’Allemagne ont jusqu’à 10 ou 20 fois plus de jetons que les Grecs, de quoi laisser peu de doute quant à l’issue de la partie.

Alors quel plan d’attaque choisir ? La Grèce devrait sans aucun doute tenter ce que tout bon dernier d’un tournoi a déjà fait, si vous ne savez pas ce que l’on veut dire, parlez-en à Federico Butteroni qui participera au November Nine en tant que lanterne rouge au classement, c’est-à-dire tout faire pour doubler son stack dès les premières mains pour réduire l’écart.

N’importe quelle main sera la bonne, puisqu’il faut de toute façon partir du principe que ses adversaires auront de meilleures cartes en main. La Grèce va devoir enchaîner les all-in pour déstabiliser ses adversaire et, vu les joueurs en question, il va falloir sacrément bluffer pour venir à bout de ceux-ci.

Cependant, les probabilités seront toujours en faveur des deux géants de la table, et comme dans la vie, c’est bien l’un des deux plus puissants qui devrait s’imposer.

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire