Situations à problèmes : Suis-je loin devant ou loin derrière ?

cutoff raise

Comprendre le concept d'être loin devant ou loin derrière dans une main, est absolument crucial pour obtenir des résultats positifs à long terme.

Le concept de "loin devant ou loin derrière" n'est pas quelque chose de nouveau, mais pour autant que les concepts essentiels de poker existent, il est parmi les moins bien assimilé.

De nombreux joueurs jouent le jeu s'en tenant à la manière "old school", ou avec le style bille en tête de miser avec des mains de valeur sans donner quelconque réflexion sur leurs autres options, ou du retour attendu sur une telle mise.

Dans un précédent article, nous avons vu pourquoi vous ne devriez jamais miser avec la main intermédiaire, une façon simple de comprendre le concept de loin devant/loin derrière. Mais dans cet article en deux parties, nous irons plus loin dans ces implications théoriques et pratiques.

Définir une main Loin devant / Loin derrière

Dans sa signification la plus simple, une main loin devant / loin derrière est une main dans laquelle votre adversaire aura une main trop faible pour suivre n'importe laquelle de vos mises, ou une main si forte que vos propres chances de remporter le pot sont proches de zéro.

Si vous faites une mise tandis que vous êtes loin devant, votre adversaire se couchera ; à l'inverse si vous misez alors que vous êtes loin derrière, vous perdrez de l'argent.

Voici un exemple simple sur le fait d'être loin devant ou loin derrière :

Votre main : 9 9

Le Flop : 9 K 3

Vous avez floppé le brelan intermédiaire sur un tableau sans tirage légitime. Les mains de vos adversaires ne peuvent que tomber dans une classification de loin devant, ou de loin derrière.
Si l'un d'entre eux détient une paire de rois en mains, vous ne tirez plus que pour une carte pour remporter le pot, vous êtes loin derrière. S'ils ont quoi que ce soit d'autre, dont le troisième jeu max, vous êtes loin devant.

La situation semble ennuyeuse dans le sens où lorsqu'il en vient à falloir miser, vous êtes foutu si vous le faites, et foutu si vous ne le faites pas. Vous perdez presque quasiment toujours de l'argent contre les meilleures mains, et vous ne faites quasiment jamais d'argent contre les pires mains.

Malheureusement, sur un très grand nombre de mains que vous allez jouer au poker, vous aurez à subir des fluctuations dans ces situations. L'idée est de jouer chaque main de ce type, avec le contrôle du pot en tête.

Le Contrôle du Pot

Contrôler la taille du pot en votre faveur est crucial pour que vous réussissiez en tant que joueur de poker.
La théorie est simple : réduire vos pertes au minimum, et accroître vos gains au maximum.

g.hansen2
"Suis-je bien... ou ne suis-je pas bien ?"

Lorsque vous avez des mains aux extrêmes de l'échelle, mettre cette théorie en pratique est assez simple : si vous avez les nuts (le jeu max), vous allez pomper le pot, si vous avez une bouse, vous vous coucherez.

Une fois que vous êtes rentré dans le monde des mains moyennes, ce qui selon votre style personnel peut représenter la vaste majorité de mains que vous allez jouer dans une session, la théorie devient plus difficile à mettre en action.

Voici un exemple d'une situation loin devant/loin derrière courante, dans laquelle vous pourrez vous retrouver :

Votre main : A 6

Le Flop : A Q 3

Cette situation vous voit détenir une top paire faible. Toute paire inférieure est loin derrière vous, tandis que tout as avec un plus haut kicker, ou une main meilleure, est loin devant. Qu'allez-vous faire ?

Pour les débutants, ce concept soulève communément deux questions :

1) Devriez-vous déjà jouer ces mains moyennes ?

La réponse est définitivement oui. Nous ne parlons pas à propos de la validité de jouer des mains telles que A6 pré-flop. Ici, un oui veut dire qu'une fois que vous avez trouvé votre flop avec une main loin devant/loin derrière telle que celle-ci, elle vaut tout à fait le coup d'être jouée.

La raison à cela est que votre main a de la valeur. La vaste majorité de mains que votre adversaire va avoir, sera dans la catégorie "loin derrière", face à votre paire d'as.

Selon la théorie du contrôle du pot, vous devriez travailler à maximiser votre profit dans cette situation. Seules quelques mains de départ possibles dominent votre main ici.

Bien que ceci soit parfaitement vrai, ce n'est pas totalement exact une fois au flop. La majorité des mains distribuées pré-flop qui sont battues par votre A6, seront couchées pré-flop.

2) OK ; alors comment savoir s'il faut construire le pot et quand ?

Le vrai nombre de mains possibles étant devant au flop dépend des joueurs et des styles de jeu à votre table. L'idée est de jouer les mains dans un style qui va (espérons) vous permettre de maximiser vos gains et limiter vos pertes, sans avoir la pleine connaissance de ce que vos adversaires ont.

Dans la seconde partie de cet article, nous irons au devant des meilleurs exemples d'entraînement pour jouer des mains loin devant/loin derrière, et en profiterons pour donner une explication plus poussée sur le contrôle du pot dans ce contexte.