Stratégie pour le « Rush Poker »

rush poker

La présentation de « Rush Poker » par Full Tilt a fait parler toute la planète poker. Tout le monde s'y est mis, du novice de base aux joueurs à très hauts enjeux, car l'expérience est très amusante. Mais quelle est la bonne stratégie à y adopter ?

Pour ceux d'entre vous qui n'en auraient pas entendu parler, « Rush Poker » est le dernier rejeton de Full Tilt, du poker pour les joueurs qui aiment l'action : « Rush Poker » vous distribue automatiquement une nouvelle main sur une toute nouvelle table à l'instant même ou vous avez jeté la main précédente.

Plus de temps morts, jetez vos cartes et retrouvez-vous instantanément dans le feu de l'action sur une nouvelle table. Un bouton « quick-fold » est même présent pour vous permettre de jeter votre main à l'instant même où vous découvrez votre jeu, quelle que soit votre position à la table.

Les changements évidents sur le jeu

La différence de loin la plus importante est que vous changez instantanément de table à chaque fois que vous couchez une main. En clair, vous n'aurez plus aucun historique sur vos adversaires.

Chaque main se déroule sur une nouvelle table avec de nouveaux adversaires. Vous ne pouvez donc pas distinguer les pigeons des joueurs réguliers. Chaque pseudonyme n'est plus qu'un joueur mystère.

Etant donné que vous ne pouvez pas faire de lectures sur un adversaire selon votre historique de mains jouées avec lui, vous allez devoir considérer tous les joueurs de la même façon.

Mais cela marche dans les deux sens.
Si vous ne pouvez pas lire leur jeu, ils ne pourront pas mieux le faire sur vous. En "Rush Poker", vous n'avez pas à vous soucier de deuxième, troisième degré, de la nécessité de varier votre éventail de mains, ou quelque autre considération de ce genre, étant donné que votre passif avec vos adversaires va être minimal.

Du coup, comment dois-je jouer ?

En micro/basses limites, l'essentiel de vos profits vient des "fishs" (les pigeons).

Même si vous êtes le plus grand joueur de petites limites au monde et que vous vous engraissez également sur les autres habitués, le plus gros de votre profit continuera de se faire sur le dos des "bleus".

Tom Dwan
Même Durrrr s'est pris au jeu

Malheureusement pour vous, sur "Rush Poker", vous ne pouvez donc pas savoir qui sont les bons et les mauvais joueurs, et ce au moins jusqu'à ce que la main soit terminée. Ce qui sera bien évidemment trop tard. La meilleure façon de jouer est donc de s'en tenir à jouer un poker très basique.

De ce fait cela signifie que vous pourrez même jouer plus serré que vous devriez car personne n'y prêtera attention et ne pourra adapter son jeu en conséquence.

Une fois arrivé à votre nouvelle table, vous êtes dans un nouvel environnement. Les autres joueurs ne savent pas que vous avez utilisé la fonction "quick fold" 20 fois de suite et que vous êtes maintenant en train de faire froidement une sur-sur-relance avec AA depuis les blinds.

Et celui qui vous fait face se dira simplement qu'il a AK en main ce qui est largement suffisant pour vous payer. Ce qu'il fera avant de ne pouvoir que constater les dégâts en s'empalant sur votre paire d'as, ne pouvant plus que pester contre cette mauvaise fortune.

De la même manière que lorsque vous avez débuté au poker, « tight is right » (jouer serré est la meilleure idée). Cette maxime est encore plus valable pour le "Rush Poker".

Attendez les grosses paires, AK assortis, set-minez, trouvez votre top paire ou mieux et misez sans relâche pour la valeur. Voilà comment vous gagnerez de l'argent sur "Rush Poker".

Les différences plus subtiles

Bien sûr le jeu tout entier est chamboulé par ces boutons fold et "quick-fold" (se coucher rapidement). Les joueurs n'ont pas à patienter pour attendre une bonne main. Ils peuvent juste coucher leur poubelle et changer de table pour recevoir une nouvelle main.

Ce qui signifie que votre éventail de mains moyen sera bien plus réduit. Les "fishs" resteront des "fishs" et continueront de faire ce dont ils ont toujours l'habitude : jouer des mains bizarres qu'ils emmèneront trop loin après le flop voire même jusqu'à l'abattage. Mais les habitués en viendront à jouer selon un range (éventail) de mains plus serré.

Tout ceci naît de cette fonction "quick-fold". Si vous êtes assis avec 6-8 dépareillés à la petite blind, allez-vous attendre un peu pour voir si vous pouvez tenter un vol de blinds ? Non, vous allez plus sûrement simplement appuyer sur "quick-fold" et changer de table.

Ainsi quand vous relancez UTG (Under The Gun, en premier de parole) et que vous êtes payé par la petite blind, vous devez prendre en compte le fait que ce joueur là a eu la possibilité de coucher rapidement sa main pour aller en voir une autre, mais qu'il ne l'a pas fait. Il a patienté pour jouer contre vous.

De ce fait, soit il s'agit d'un fish, soit il dispose d'une très bonne main.

Etant donné qu'il n'a pas couché sa main, vous pouvez déjà essayer de le mettre sur un éventail de mains. Cela devrait ressembler à quelque chose entre JJ-22, AQ, ou peut-être AJ assortis. Tout le reste serait clairement trop large face à une relance UTG en variante "Rush Poker".

A partir de là, au fur et à mesure du déroulement de la main, vous ferez comme d'habitude. Vous commencerez à réduire son éventail probable jusqu'à avoir une idée assez précise de ce qu'il détient réellement.

En grosse blinde

La grosse blinde sera la seule position ou vous ne pouvez pas instantanément faire de fold rapide, pour la bonne raison que vous avez déjà investi de l'argent sur cette grosse blind. Vous devez donc attendre une potentielle relance avant de pouvoir "quick-folder".

Ce que nous avons vu plus haut n'est donc plus valable pour la grosse blind dans des pots non relancés. Le joueur de grosse blind n'a pas eu l'opportunité de "quick folder" sa main, ainsi si l'action arrive jusqu'à vous au bouton ou en petite blind sans relance préalable, que vous relancez, et qu'il paye, cela ne veut pas nécessairement dire que son éventail de mains fait partie du top réservé au jeu serré.

Bertrand Grospellier
Le rêve éveillé de tout gros multi-tableur pour le rakeback

Pour cette raison, en "rush poker" la majorité des "3 bet light" (sur-relance en étant léger en jeu) viennent de la grosse blinde. Car toutes les autres positions n'attendront probablement pas leur tour pour sur-relancer avec une main marginale : ces joueurs feront plutôt un "quick fold" pour aller sur une autre table.

La grosse blind n'ayant pas eu cette possibilité, le joueur peut devenir un peu fou et se mettre à sur-relancer plus fréquemment qu'il ne le ferait depuis la petite blind.

Evidemment, chaque joueur ne jouera pas forcément sa grosse blind de cette façon, mais il s'agit d'un point dont il faut être conscient.

Short-handed contre Full Ring (6 joueurs contre table pleine)

Comme dans n'importe quelle variante de poker, la différence entre le jeu short-handed (table à 6 joueurs ou moins) et le jeu full ring (à table pleine de 9 ou 10 joueurs) est très nette. En "Rush Poker" elle est encore plus énorme.

Un "Rush Poker" en version 6-max se joue assez peu différemment d'une partie en 6-max classique. Avec aussi peu de joueurs et jouant rapidement, vous n'aurez pas souvent l'occasion d'user de la fonction quick-fold avant votre tour de parole réel.

Tandis que l'éventail de mains des joueurs en début de parole va se resserrer, celui des joueurs en fin de parole reste assez large.

En full-ring, le jeu serré est encore plus amplifié. Pourquoi s'embêter à payer une relance avec A-10 dépareillés alors que vous pouvez simplement vous coucher et aller voir une nouvelle main, peut-être meilleure. Il n'y a aucune raison. Les ranges de mains sont, ou du moins devraient être, bien plus réduits que dans une partie classique.

Il n'y a ici aucun intérêt à se retrouver impliqué dans un coup avec des mains marginales.

Rakeback

Une fois que le phénomène de nouveauté ira en s'atténuant, les joueurs commenceront à adopter une meilleure stratégie de jeu en "rush poker". A l'arrivée la meilleure rentabilité à retirer de ce nouveau jeu proviendra du rakeback que vous pourrez générer.

Multi-tabler par 8 en No-Limit 100 de "Rush Poker" (4 tables en 6-max et 4 tables en full ring) vous garantira environ 2000 mains par heure. Sur ces 2000 mains, vous laisserez environ 100$ de rake (prélèvement) à la salle. Avec un taux de rakeback de 27%, vous gagnez déjà 27$ de l'heure rien qu'en rakeback.

Et si en plus de tout ça vous battez vos adversaires et faites du profit, à terme vous ferez de bons bénéfices.