Sylvain Loosli s'adjuge le Super High Roller de l'EPT Barcelone

8G2A8396 EPT12BAR Sylvain Loosli Neil Stoddart
Un premier titre majeur pour Loosli. (photos : Neil Stoddart, PokerStars)

Le tournoi du Super High Roller à 50 000€ de droit d'entrée de l'European Poker Tour de Barcelone était la deuxième table finale de Sylvain Loosli après celle du Main Event des WSOP 2013. Mais cette fois personne n'aura pu stopper le Français.

Pas même l'étoile montante Dzmitry Urbanovich.

Le jeune Polonais (20 ans seulement) aura atteint un deuxième heads-up de prestige, après celui disputé face à Erik Seidel dans le Super High Roller à 100 000€ de l'EPT Grand Final de Monte Carlo en avril dernier. Mais encore une fois il aura dû subir la loi de son aîné (à noter qu'il avait quand même remporté le High Roller à 25 000€ à l'EPT de Malte en mars).

La table finale était on s'en doute relevée, avec la présence notable de Steve O'Dwyer, JC Alvarado, Christoph Vogelsang, ou encore de deux vainqueurs de bracelets WSOP cet été, Ivan Luca et Byron Kaverman.

Une fois tout ce petit monde éliminé, Dzmitry Urbanovich et Sylvain Loosli se seront retrouvés quasiment à égalité pour entamer le duel final.

Mis une première fois en difficulté par Loosli, Urbanovich doublait pour rester dans la course. Mais retombé à 13 grosses blindes, il allait cette fois trouver plus fort, la paire de 5 du Français contre son 10-J dépareillés. Le tableau n'allait rien changer, si ce n'est apporter un troisième 5 à la turn pour sceller pour de bon les débats.

urbanovich4
Ses nouvelles lunettes n'auront pas porté chance à Dzmitry Urbanovich.

Un miracle puis le sacre

Bien qu'ayant connu une certaine réussite à plusieurs reprises dans le tournoi (notamment tombé à 4 grosses blindes dans la dernière ligne droite, sauvé à la river, puis ayant entamé cette table finale 7ème en jetons) le joueur de la Team Winamax aura fait fort, pour son tout premier tournoi à un tel buy-in (dont il aura vendu des parts mais pour moins de 50%). C'est aussi sa toute première victoire en tournoi live.

"Ça aura été les montagnes russes. La table finale était remplie de grands joueurs. Un tournoi n'est jamais terminé avant la fin, tout peut toujours arriver et il faut se battre dans chaque pot. Ca a vraiment été difficile et j'ai dû jouer mon meilleur poker."

Il confiait également récemment sur son blog que "jouer des tournois high roller apparaissait comme une suite logique" pour lui, après être passé des grosses parties de cash games aux tournois. "Une transition naturelle."

Avec le premier prix d'un peu plus d'1,2 millions d'euros, Sylvain Loosli prend la 5è place au classement des plus gros gagnants français en tournois (4 694 001$ de gains cumulés), dépassant Antoine Saout. Il n'est désormais plus devancé que par ElkY (10,9 millions), David Benyamine, Fabrice Soulier et Roger Hairabedian.


Classement final de ce Super High Roller à 50 000€ de l'EPT Barcelone 2015

85 joueurs, 14 rebuys - Prizepool 4 753 485€

1- Sylvain Loosli (France) - 1 224 000€
2- Dzmitry Urbanovich (Pologne) - 841 500€
3- Christoph Vogelsang (Allemagne) - 551 485€
4- JC Alvarado (Mexique) - 446 800€
5- Michael Egan (Australie) - 358 900€
6- Ivan Luca (Argentine) - 280 500€
7- Steve O'Dwyer (Irlande / USA) - 221 000€
8- Paul Newey (Angleterre) - 168 700€
/
9- Byron Kaverman (USA) - 123 600€
10- Benjamin Tollerene (USA) - 99 800€
11- Fedor Holz (Allemagne) - 99 800€
12- Mike McDonald (Canada) - 87 900€
13- Max Altergott (Allemagne) - 87 900€
14- Stephen Chidwick (Angleterre) - 80 800€
15- Igor Kurganov (Russie) - 80 800€