Table finale du Main Event, le Résumé : Pollak en outsider

Blumstein Pollak Ott
Qui sera le nouveau Champion du Monde de poker ? (photo WSOP.com)

On tient le podium du Main Event des WSOP 2017 ! Si Antoine Saout a fini par trouver la sortie, notre autre Français Benjamin Pollak fait partie du tiercé. Il aura cependant fort à faire face notamment à l'énorme chip leader Scott Blumstein.

Le dénouement de ce Main Event des WSOP 2017 se précise, dans cette première table finale disputée dans la foulée depuis 10 ans, suite à l'arrêt des November Nine.

Le chip leader de la veille Scott Blumstein a continué son ascension grâce notamment à une réussite insolente qui n'en finit pas, touchant gros sur de nombreux flops avec ses adversaires ayant en même temps aussi du jeu.

On retrouvera derrière lui son compatriote Daniel Ott, qui est bien remonté et fait montre d'un jeu solide en dépit de son inexpérience à ce niveau de la compétition.

Enfin Benjamin Pollak entretient les espoirs français même s'il aura perdu du terrain, tout en faisant honneur au drapeau en étant reconnu comme le meilleur joueur de cette finale par une majorité d'observateurs.


Le Chip Count
:

1- Scott Blumstein (USA) : 226 450 000 jetons
(soit 113 grosses blindes et 62,8% des jetons en jeu)

2- Daniel Ott (USA) : 88 375 000
(44 grosses blindes, 24,5% des jetons)

3- Benjamin Pollak (France) : 45 850 000
(23 grosses blindes, 12,7% des jetons)

Blindes : 2 millions / 1 million / ante 300 000


Graphe de l'évolution des tapis du jour 2 :

evolution chip count table finale main event 2017 jour 2

Echelle de gains restante :

Vainqueur : 8 150 000 $
2è : 4 700 000 $
3è : 3 500 000 $

éliminé 4è : John Hesp (Angleterre) - 2 600 000 $
éliminé 5è : Antoine Saout (France) - 2 000 000 $
éliminé 6è : Bryan Piccioli (USA) - 1 675 000 $
éliminé 7è : Damian Salas (Argentine) - 1 425 000 $

Le Résumé complet de la journée

Si Hesp et Blumstein auront été les premiers animateurs du jour, c'est Bryan Piccioli qui assurait le premier le spectacle avec un joli carré de dames trouvé à la river d'un coup face à Blumstein et Pollak, sur un flop Q-T-Q-2-Q.

Blumstein Saout Pollak
Un chip leader en veine difficile à faire chuter. (photo J.Furman / WSOP.com)

Saout poussait son premier tapis avec une paire de 10, puis allait finalement doubler son stack un peu plus tard face au chip leader avec K Q contre 8 7 (flop T Q Q 3).
Et Saout de remonter en 4è position.

Pollak de son côté continuait de se faire respecter par Hesp, d'autant que les deux hommes semblaient bien s'apprécier.
Malheureusement le Français allait un peu plus tard s'écraser face aux A A de l'Anglais parti à tapis, tandis que Benjamin avait A K.
Pollak perdait pour retomber à 64 millions tandis que Hesp remontait à 42 millions.

Et il allait perdre encore plus tout en limitant la casse grâce à un gros fold à l'issue d'une grosse rencontre face à un Blumstein toujours en grande réussite.
Pollak avait en effet réussi à trouver un meilleur brelan que son adversaire avec J 9 contre T 9 sur un flop Q 9 9 , mais le T à la turn offrait finalement un full à l'Américain...
Heureusement notre Français aura donc trouvé les bonnes raisons pour se coucher sur un K à la river qui lui donnait pourtant même la quinte.

Il aura finalement fallu attendre deux bonnes heures et la 102è main de cette finale pour connaître le premier éliminé dans cette deuxième journée (au dépit d'un Pollak qui déclarait en fin de partie avoir espéré pouvoir jouer en table réduite plus tôt).

Antoine Saout et ses supporters
C'est fini pour Saout, qui aura une nouvelle fois fait rêver la Bretagne et la France.

La première victime du jour aura été l'irritant Damian Salas de par ses temps de réflexion trop longs (sur pourtant une majorité de décisions simples). Toujours est-il que l'Argentin aura crié multitude de "segura" pour rien, puisque son A T se sera incliné face à la paire de 4 4 de Ott sur un tableau 3 2 A 6 ... 5, pour une quinte river !
Grâce à cette bonne fortune, Ott prenait la 2è position au chip count.

C'était avant que Saout ne s'empare à son tour de cette 2è place, doublant à nouveau sur Blumstein après avoir passé son coin-flip avec 4 4 contre A Q chez Blum' (flop 7 K 5 2 9).

Trois groupes se formaient à ce stade, Blumstein loin devant, puis Ott, Saout et Pollak en poursuivants, et Hesp et Piccioli short stacks.

C'est d'ailleurs ce dernier qui allait finir par trouver la sortie lors de la 122è main, lui qui n'aura finalement absolument rien montré ni pris suffisamment de risques dans cette table finale.
Son tapis avec A 7 se sera en tout cas ici heurté aux K K de Ott, qui consolidait sa 2è position. Bryan Piccioli quittait donc l'aventure à la 6è place.

John Hesp et sa femme
John Hesp (ici avec sa femme et interviewé par Kara Scott) aura apporté beaucoup de fraîcheur à cette finale.

Pourtant bien remonté, 4 mains plus tard Antoine Saout allait lui aussi subir la loi d'un Blumstein décidément béni jusqu'ici. N'ayant pas poussé son tapis pré-flop avec K J sur la relance de Blumstein avec 5 3, les deux joueurs voyaient un flop les intéressant tous les deux, J 6 7. La turn 4 était un rêve pour l'Américain, et la river un J bien cruel pour le Français, qui tombait dans le piège, n'ayant pu se résoudre à coucher son brelan.

C'en était donc fini des chances de titre pour Saout dans ce Main Event, 5è au final et qui n'aura pas pu faire mieux que sa 3è place de 2009.
Il ajoute cependant 2 millions de dollars à son historique de gains en live, gagnant trois places sur la "all-time money list" française avec désormais 7,5 millions, et passant 2è derrière ElkY (13,4 millions).

On allait enfin perdre le sympathique John Hesp (135è main), qui comme un symbole allait "offrir" ses derniers jetons à Benjamin Pollak, parti à tapis avec 9 7 tandis que le Français trouvait A J pour payer.
Le flop K T 6 4 4 n'apportait rien à Hesp, qui pouvait cependant quitter cette table finale fier et heureux de l'expérience ainsi que d'un très joli chèque de 2,6 millions de dollars.
« Je ne passerai pas pro, je veux juste continuer de m'amuser. L'argent c'est une bonne chose mais c'est secondaire. Avant de venir ici je n'étais pas multi-millionnaire mais vous n'avez pas besoin d'avoir un tas d'argent pour être riche dans la vie. J'étais riche dans la vie avant de venir ici et je suis plus riche maintenant, même sans parler de l'argent. J'espère en tout cas que ma personnalité, si vous voulez l'appeler comme ça, amènera un peu de lumière et de divertissement à ce jeu. »
A lire aussi : Hellmuth : « Le poker a besoin d’un John Hesp »


*** Résumé du Jour 1 de la Table finale ***

Table Finale Main Event WSOP 2017
(crédits photos : Jayne Furman / Joe Giron - WSOP.com)

Ils ne sont plus que 7 sur 9 à l'issue du Jour 1 de la table finale du Main Event des WSOP 2017. Nos deux Français sont toujours là mais dans des situations opposées.

Après quelques 5 heures et demie de jeu ce vendredi à Las Vegas, l'organisation des WSOP a stoppé la partie à 7 joueurs restants (au lieu de 6 initialement prévu). En cause une multitudes de petits tapis parmi les joueurs encore en course, ce qui risquerait d'écourter de trop la partie tandis qu'il reste encore deux jours de compétition.

Parmi ces petits tapis on retrouve Antoine Saout, qui reste malgré tout en course et qui attend la bonne opportunité pour doubler.

Notre autre Français Benjamin Pollak est en revanche bien dans ses baskets, auteur d'une partie très convaincante après un début de table finale discret, partie qui lui a permis de doubler son tapis de la veille, et de de classer à présent en deuxième position derrière le (gros) chip leader Scott Blumstein.

Deux joueurs ont donc quitté les débats, Ben Lamb assez rapidement, puis Jack Sinclair un peu plus tard.

Voici le chip count à la fin de cette première journée :

1- Scott Blumstein (USA) : 178 300 000 jetons - (149 grosses blindes)
2- Benjamin Pollak (France) : 77 525 000 - (65 gb)
3- Bryan Piccioli (USA) : 35 750 000 - (30 gb)
4- John Hesp (Angleterre) : 22 475 000 - (19 gb)
5- Dan Ott (USA) : 16 350 000 - (14 gb)
6- Damian Salas (Argentine) : 15 625 000 - (13 gb)
7- Antoine Saout (France) : 14 550 000 - (12 gb)

élimine 8è : Jack Sinclair (Angleterre) : 1 200 000 $ - sorti par Piccioli
éliminé 9è : Ben Lamb (USA) : 1 000 000 $ - sorti par Sinclair

Le Jour 1 de la Table finale en bref et ce qu'il faut retenir :

  • Scott Blumstein possède désormais quasi 50% des jetons en jeu. Alors qu'il avait perdu la tête au profit de John Hesp, un "cooler" monstre entre les deux hommes est venu assommer Hesp et faire s'envoler Blumstein (voir plus bas).
  • Benjamin Pollak a joué un jeu solide et respecté, et a plus que doublé son tapis.
  • Antoine Saout a doublé une fois à tapis mais n'a pu trouver d'autres bonnes situations. Il attend à présent les bonnes mains pour pousser à nouveau tous ses jetons.
  • Le jeu est globalement assez serré dans cette table finale, les joueurs espérant pour la plupart franchir des paliers de gains - et donc ne pas risquer l'élimination.
  • Il n'aura fallu que 4 mains pour voir le premier éliminé quitter la table, Ben Lamb. 60 mains plus tard c'était au tour de Jack Sinclair.
  • John Hesp a comme prévu fait le show notamment lors de la première heure. Malheureusement sa grosse main perdue contre Blumstein lui a mis un coup derrière la tête.
  • On jouera ce soir pour passer de 7 à 3 joueurs (à moins que la partie soit de nouveau écourtée). Redémarrage de la table finale à 2h30 heure française (diffusion avec 30 minutes de décalage).
  • Le graphe de l'évolution des tapis (cliquez pour agrandir) :
evolution tapis FT 1

Le Résumé complet de la journée

Le ton était lancé dès la première main : ne comptant pas être là juste pour amuser la galerie, John Hesp montrait rapidement ce dont il était capable en bluffant Saout avec K-9 contre A-J pour le Français, sur un flop hauteur 10. Et Saout de déjà passer en dernière position.

Ben Lamb et Kara Scott
Un petit tour et puis s'en va pour Lamb, pour sa 2è table finale.

C'est un Hesp également bien servi (plusieurs paires de dames notamment) et agressif qui continuait ensuite à mettre le feu dans les tribunes et la bonne humeur à la table, en montrant bien souvent ses cartes en fin de coups. Le papy anglais en était tellement excité qu'il se permettait même de checker dans le noir, voire de relancer alors que ce n'était pas son tour faute d'inattention.

L'un des meilleurs joueurs de cette table finale mais aussi l'un des plus petits tapis, Ben Lamb trouvait donc la sortie dès la 4è main. Il sur-relançait à tapis la relance de Sinclair avec A Q, mais avec un A 9 dominé en mains. Et le flop ne lui aura rien apporté.

« Je suis un peu sous le choc, mais je ne vais pas m'en vouloir. J'avais A-9 assortis avec 20 grosses blindes et je l'ai bien senti. (...) Je me suis bien amusé mais je suis bien évidemment déçu. Tu n'a pas tant l'occasion de gagner ce tournoi. J''étais là pour gagner mais je n'ai pas pu faire grossir mon tapis. »

Benjamin Pollak
Benjamin Pollak : Solide et patient.

Avant que Pollak et Dan Ott ne s'asticotent un peu, Saout essayait de tromper Blumstein, mais son bluff river avec 6-3 en grosse blinde se trouvait sur-relancé par Blumstein en bluff (avec hauteur as) alors qu'il avait finalement la meilleure main (sur un flop 5-2-7-5-J). Saout aurait-il été trahi par se respiration ?

Heureusement pour le Français, il allait se sauver et doubler sur son premier tapis avec T 9, payé par Sinclair avec K 8. L'aide dont avait besoin le Breton n'allait pas se faire attendre, avec deux 10 dès le flop !
Une paire de rois plus tard lui permettait de grappiller un peu plus.

De son côté Pollak continuait sa marche en avant, en réalisant notamment un superbe call (après la plus longue réflexion de ce premier jour) avec Q T face à Dan Ott et son A 4 sur une couleur rentrée à la river sur le flop Q 9 9 4 6.
Le Parisien enchaînait même face à Hesp, réussissant à le faire payer à la river alors qu'il avait trouvé sa quinte runner-runner avec paire de 8-8 sur un flop 10-6-5-4-7 (Hesp avait A-10). De quoi le faire passer à 73 millions et revenir sur Blumstein !

John Hesp
Pas de chance pour le sympathique John Hesp !

Mais ce dernier allait donc finir par s'envoler à l'issue de la main de cette première partie de table finale, ô combien cruelle pour Hesp :
Blum trouvait une paire d'A A, et Hesp A T.
Le flop était déjà une mauvaise nouvelle pour Hesp A 7 5 , et la turn un T fatal. Après un double check au flop tout l'argent finissait assez logiquement par partir au milieu, et Blumstein de passer à 156 millions tandis que Hesp retombait dans le peloton avec 24 millions.

Juste après que Saout pouvait s'estimer heureux que Piccioli n'ait pas payé son tapis pré-flop avec K-J (le Français avait K-9), une nouvelle élimination allait être le dernier fait marquant de la journée, dans une succession folle de grosses mains.
Tandis que Salas (A-Q) et Ott (A-J) se couchaient, Jack Sinclair et son K J allaient se heurter à la paire d'A A de Bryan Piccioli. Le flop 4 K 3 8 6 allait apporter de minces espoirs à Sinclair mais ne rien changer à son sort. Il était éliminé en 8è position, une demi-heure avant la fin de cette première manche.


A retrouver : la présentation des 9 finalistes de ce Main Event

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire

×

Sorry, this room is not available in your country.

Please try the best alternative which is available for your location:

Close and visit page