Tapie confirme que les dettes des pros pourraient bloquer la reprise de Full Tilt

ft dettes

Laurent Tapie, Directeur du Groupe Bernard Tapie, a confirmé que les dettes impayées des pros pourraient compromettre le deal en cours de finalisation avec Full Tilt Poker.

En réponse à une récente interview donnée par l'avocat de son groupe Behn Dayanim, Laurent Tapie a confirmé à iGamingFrance que les dettes impayées des 19 pros (dont Phil Ivey, Erick Lindgren ou David Benyamine) et dont nous vous parlions précedemment, pourraient menacer le deal de reprise des actifs de Full Tilt en cours.

Ce trou non-résolu de 16,5 millions de dollars n'est pas quelque chose que le Groupe compte prendre sous son aile selon le fils Tapie, d'autant plus sachant que la situation financière globale de Full Tilt est "pire que prévue".

Ceci étant, Tapie précise également que le Groupe a réussi à joindre tous ces pros, et que certains avaient déjà signé un contrat de remboursement. D'autres n'ont pas encore répondu.

Pourquoi ces joueurs se font-ils tirer l'oreille ?
Il semble que l'argument avancé par certains soit qu'ils veulent être sûrs que cet argent aille aux joueurs. Mais comme le dit Tapie :
"C'est un argument fallacieux. Ils savent parfaitement que les joueurs ne seront remboursés que si le Groupe Bernard Tapie va au bout de la reprise. Et pour cela il faut que tout cet argent dû revienne dans les caisses."

19 pros devant de l'argent, combien vont rembourser ?

Si d'aventure cet argent n'était pas remboursé, Tapie affirme donc qu'il est vrai que cela pourrait bloquer le deal et tout le processus de reprise, attendu par des milliers de joueurs tant en France que dans tous les pays et notamment aux Etats-Unis.

"La communauté poker, et notamment celle constituée par les anciens joueurs sur Full Tilt et attendant de récupérer leur argent, ont le droit de savoir la réalité des choses sur le comportement de quelques grands noms du poker qui disent "nous sommes désolés pour la situation des joueurs de Full Tilt et nous voulons faire tout ce que nous pouvons pour les aider à récupérer leur argent", blamant l'ancienne direction, mais s'abstenant aussi de dire combien ils ont emprunté de Full Tilt et perdu en jouant sur le site.

Sauf que ces fonds représentent une partie de ceux qui sont dus aux joueurs et qui attendent d'être remboursés.
Quand vous êtes un joueur de poker, un grand joueur aussi reconnu et admiré, la règle de base, je pense, est d'honorer vos dettes de jeu.

Heureusement, parmi les 19 joueurs que nous avons essayé de contacter, certains ont immédiatement rappelé et travaillé avec nous pour un plan de remboursement de leurs dettes, et nous sommes déjà en train de finaliser certains contrats dans ce sens."

Décidément, autant l'issue semble proche, autant le feuilleton semble également encore bien loin d'être terminé.

 

Derniers Blog Posts »