Ted Forrest chipe son 14ème bracelet à Phil Hellmuth

HellmuthForresthandshake2
Un duel de titans mais avec beaucoup de respect entre les deux hommes.

Phil Hellmuth s'est déjà mis en position de remporter un 14ème bracelet dans ces WSOP 2014. Las, il aura dû s'incliner face à une autre légende du jeu, Ted Forrest, qui remporte son 6ème bracelet.

Il n'aura pas fallu attendre bien longtemps dans ces WSOP 2014 pour voir le premier gros duel pour un bracelet. C'est en effet dans l'Event 7 de Razz à 1500$ qu'une première grosse bataille entre deux légendes du poker aura eu lieu : Ted Forrest et l'enfant terrible et toujours incroyable Phil Hellmuth.

352 joueurs étaient sur la ligne de départ dans cette épreuve de Razz, une variante de poker qui implique de tenter de réaliser la pire main possible. Et même à ce jeu là le "Poker Brat" se place toujours pour la gagne.

Si Hellmuth concourrait pour tenter de décrocher son 14ème bracelet et d'assomer encore un peu plus la concurrence, Forrest lui chaissait un premier bracelet depuis 2008, son 6ème.

C'est finalement ce dernier qui remportait les débats après plus de 4 heures et un match acharné (le chip lead aura changé pas moins de 12 fois), infligeant une dixième défaite à Hellmuth à ce stade du heads-up.

Beau joueur (comme quoi cela peut aussi lui arriver), Hellmuth n'a cependant pas oublié de féliciter son adversaire :

"Félicitations à mon vieil ami Ted Forrest pour sa victoire dans le tournoi de Razz. Si je devais perdre contre quelqu'un, je suis content que ce soit face à Teddy."

ted forrest 19043
Ted Forrest rentre dans le clan des joueurs à 6 bracelets.

De son côté Forrest aura confié au micro qu'il se sera agi du "heads-up de loin le plus difficile [qu'il ait] jamais disputé."

PokerListings a rencontré le nouveau champion au sortir de sa victoire :

Le numéro 6, qu'est-ce que cela fait ?

C'est difficile de dire lequel est le meilleur. Mais le Razz est probablement l'un de mes jeux favoris, du coup je suis assez fier d'en gagner un nouveau dans cette variante.

Tu as été rendu célèbre en partie de par tes parties de cash games à hauts enjeux. Quelle différence cela fait-il pour toi entre le bracelet et de grosses sommes d'argent ?

Ce n'était clairement pas une histoire d'argent ici, que ce soit pour moi ou pour Phil. Le bracelet importe plus que tout le reste pour nous deux. Alors je me suis vraiment vraiment battu comme un lion, parce que Phil aussi.

Tu es l'un des dinosaures du poker, et tu as connu l'époque des WSOP au Binion ou l'affluence n'était en aucune mesure comparable. Comment vois-tu cette évolution ?

Tout est effectivement plus grand, ne serait-ce qu'en termes de popularité.

Tu sais si les joueurs de l'époque savaient tout ce que Phil savait il y a seulement quelques années, on aurait joué plus de tournois et nous nous serions plus battus pour des bracelets il y a 20 ans.
Mais à cette époque je me battais presque juste pour l'argent. Tu sais cette année où j'ai gagné 3 bracelets (1993 NDLR), je n'ai en fait joué que 6 tournois plus le Main Event.

Pour en revenir au tournoi, tu as commencé le heads-up avec un désavantage de 2 contre 1 en jetons. Peux-tu nous raconter un peu comment tu as fait pour remonter la pente ?

Ce fut définitivement une guerre d'usure. J'ai d'abord dû survivre pour être dans les 3, et à ce stade j'étais assez short stack avec 200 ou 250 quand Phil et Gregory Pappas avaient 600.

Du coup j'ai dû jouer avec des menottes en attendant que Pappas saute. Et quand j'ai commencé mon duel contre Phil, j'ai juste dû être patient. En plus j'étais du bring-in (la mise obligatoire posée par la plus grosse carte de départ au Razz NDLR) assez souvent, c'était juste incroyable.

Et puis les pots clés, quand l'argent partait au milieu, j'avais généralement la meilleure main.


>
Plus d'infos sur cet Event 7 et le classement
> Voir les règles du Razz

 

 

Derniers Blog Posts »