Tombstone Hold’em : Du poker au cimetière !

Tombstone Holdem 3

Pour certains, jouer au poker au casino ou devant un écran est assez ennuyeux. Ils ont donc décidé de chercher des sensations fortes en jouant... au milieu des tombes.

« Tombstone Hold’em » est un loisir inventé par la conceptrice de jeux vidéo Jane McGonigal.

Elle explique la naissance de ce concept dans son livre de 2011 « Reality is Broken », dans lequel elle se demande si les jeux vidéo peuvent nous apporter des réponses à nos questions ou des solutions à nos problèmes.

Une folie américaine

Tombstone est une ville d’Arizona devenue célèbre à la grande époque des Western. Mais c’est aussi, et surtout, le terme anglais pour une pierre tombale.
« Tombstone Hold’em est un jeu de Texas Hold’em qui se pratique au cimetière », explique donc McGonigal.

Aux États-Unis, plusieurs groupes sont nés autour de ce concept, qui a traversé l’Atlantique jusqu’en Italie et qui pourrait bien s’étendre encore un peu plus.

Les aficionados du Tombstone Hold’em, d’après McGonigal, seraient capables d’envisager la mort et la disparition de leurs êtres chers de manière plus positive.

Alors comment on y joue ?

Le Tombstone Hold’em se pratique en équipes de deux qui jouent les unes contre les autres.

Règles Tombstone Holdem

Le principe ? Pour chaque tombe on attribue une carte de jeu.

La couleur est déterminée par la forme de la pierre tombale. « Si elle est pointue, c’est un pique. Une statue, c’est un trèfle. Si elle est ronde, un cœur. Et si elle est carrée, un carreau » explique l’auteure.

Et pour identifier le numéro de la carte, elle explique qu’il faut prendre le dernier chiffre de l’année du décès de la personne. Par exemple, la date 1905 donnerait 5, et 1931 un as.

Et si les tombes sont recouvertes de terre ou de mousse ? Pas de problème. « Cela permettrait d’aider à les nettoyer. Il faut simplement faire attention », avertit-elle.

Car en aucune manière les joueurs ne doivent manquer de respect au lieu. Au contraire, le but est ici aussi d'en profiter pour avoir une pensée pour les défunts, et entretenir les stèles et le cimetière.

Si les cimetières sont aujourd’hui des lieux sacrés qu’on ne fréquente que peu, au 19e siècle, ils étaient considérés comme des parcs publics.

► Retrouvez une galerie photo d'un évènement de Tombstone poker

Tombstone poker

Gym entre les tombes

Chaque couple de joueurs a le droit de choisir deux cartes/tombes n’importe où dans le cimetière. Cependant, les deux joueurs doivent être toujours en contact physique, tout en touchant aussi leur tombe.

Cela entraîne parfois des positions très étranges qui rappellent le Twister.

Quant aux cartes communes, ne vous inquiétez pas : elles viennent pour leur part d’un deck de cartes tout ce qui est le plus classique.

Voir les règles plus complètes (en anglais)

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire