Bio joueur : Tony G

tony g 1

Antanas "Tony G" Guoga a parcouru un chemin considérable depuis sa ville natale de Vilnius, en Lituanie. Après ses débuts remarqués dans le monde du jeu (champion national de Rubik's Cube à l'âge de 11 ans), Tony G. est progressivement devenu un joueur de poker brillant, jouissant d'une excellente réputation sur le circuit professionnel.

Tony G se distingue d'ailleurs autant par ses performances que par son comportement et ses singeries, ses joutes verbales aux tables de jeu n'étant pas sans rappeler celles de Mike "The Mouth" Matusow et Phil "Poker Brat" Hellmuth.
Une stratégie qui s'avère gagnante : Tony G est aujourd'hui une star du petit écran et l'un des joueurs de poker les plus médiatiques, et ce sans que ses belles performances en tournoi ne s'en voient affectées.

S'étant déjà construit une solide bankroll en Lituanie, Tony G se lance à l'assaut de Las Vegas sans même avoir atteint l'âge légal pour jouer au casino. Muni d'une fausse pièce d'identité, il réalise cependant que son niveau de jeu est loin d'être suffisant pour rivaliser avec les stars locales du poker. Il tente alors sa chance à Londres afin d'affiner ses talents naissants.

C'est ainsi en Europe que Tony G connaît ses premiers succès en tournoi. Il remporte plusieurs tournois en Autriche en 2002 et termine dans les places payées à de nombreuses reprises en France et aux États-Unis lors de cette même année.

C'est en 2003 que les TV s'accaparent le phénomène Tony G : il se hisse en table finale du World Poker Tour Euro Finals of Poker à Paris. Une cinquième place lui rapporte plus de 17 000 dollars et une notoriété qui ne décroîtra plus depuis.

Tout en continuant à empocher de solides gains en tournois en Europe et à travers le monde, Tony G brille sous les feux de la rampe : il participe à de nombreux shows télévisés tels que PartyPoker Premier League et High Stakes Poker.

Il parvient en table finale du Grand Prix de Paris du World Poker Tour en 2004, de nouveau à Paris, pour malheureusement échouer à la deuxième place face à Surinder Sunar, pour un gain de 339 930 €. Le duel des deux hommes, ou Guoga aura fait étalage de tout son "trash talk", est depuis rentré dans la légende et dans les vidéos de poker les plus mémorables.
Sa réputation le conduit tout naturellement à prendre part au WPT Bad Boys of Poker Tournament, le tournoi des mauvais garçons du poker professionnel, qu'il remporte au passage.

Il rentre pour la première fois dans l'argent des WSOP en 2004. 5 places payées viennent s'ajouter à son palmarès en 2006, puis 9 autres jusqu'en 2009 dont quelques tables finales. Depuis plus rien, mais l'homme finit par se montrer moins présent sur le circuit des grands tournois.

Si ses performances (4,4 millions de dollars de gains en tournois à mi-2011) et sa "grande gueule" ont fait de Tony G. l'une des stars du circuit, il vit cependant en effet également une autre carrière de businessman, ses multiples projets (il a notamment un temps eu sa propre salle de poker en ligne avant d'avoir fini par rejoindre Party Poker) ayant pour but de profiter du boom récent du poker en ligne.

Décidément, Tony G. sait s'illustrer à la fois sous les spotlights et dans les coulisses du poker !


Divers et Anecdotes

- S'est sévèrement accroché avec le joueur professionnel Russe Ralph Perry lors de l'Intercontinental Poker Championship.
- Ancien champion de Lituanie de Rubik's Cube.
- A remporté le trophée Shining World Leadership à Melbourne, Australia.

Derniers Blog Posts »