Brexit : Tony G. lance un défi à 1 million à Nigel Farage

Tony G on your bike

Le 23 juin, le Royaume-Uni décidera par référendum de son avenir dans (ou hors de) l’Union Européenne.

Les derniers sondages montrent que l’opinion publique est extrêmement divisée en ce qui concerne le « Brexit », puisque les résultats montrent environ 50 % de « oui » et 50 % de « non ».

Il y a trois semaines, le leader du parti d’extrême droite UKIP Nigel Farage a été aperçu chez un bookmaker en train de miser 1 000 £ sur le fait que le Royaume-Uni quitterait l’Europe.

Et Farage de déclarer : « Je suis convaincu que je reviendrai chercher mes gains après le référendum. »

L’ancien « bad boy » du poker Tony G., actuellement membre du Parlement européen, n’a pas apprécié cette déclaration et a décidé de faire monter les mises.

Tony G. relance par 1 000

Pas étonnant que Guoga n’ait pas apprécié la déclaration de Farage, puisqu’il représente désormais la Lituanie au Parlement européen.

Tony Guoga
Prêt à mettre 1 million sur la table pour ses convictions.

Comme de nombreux joueurs de poker en ont fait l’expérience, s’il y a bien un joueur que vous ne voulez pas énerver, c’est bien Tony G.

Dans une lettre ouverte adressée à Farage, Guoga a proposé un pari d’un million d’euros sur le non au Brexit si Farage est prêt à miser un million sur le oui.

Guoga n’a pas l’intention de gagner de l’argent à titre personnel sur ce coup-là, puisque qui que ce soit qui remporte le pari, l’argent irait à une association.

Pour sa part il est en tout cas convaincu du verdict du référendum : « C’est un jour important, le jour où la Grande-Bretagne décidera de rester dans l’UE. Vous n’êtes peut-être pas convaincu. Mais je suis tellement confiant que je propose un pari caritatif d’un million d’euros ! »

Guoga enfonce le clou

Dans la lettre, il tacle également Farage sur son éthique de travail, puis a recours à une métaphore de poker pour conclure :

« À chaque fois que je vous vois à Bruxelles, soit pas très souvent, vous tournez le dos à tout le monde. Vous voulez aller à tapis ? Allons-y !

Ne laissez pas l’Europe à la France et à l’Allemagne... Et ne laissez pas Poutine trinquer au Brexit. »

Le défi lancé par Guoga est particulièrement lourd de sens après les derniers événements en Angleterre.

Nigel Farage
Nigel Farage, leader du parti pour l'indépendance britannique.

Des partisans du Brexit ont mené une campagne nationaliste et xénophobe qui a attisé les tensions, jusqu’à entraîner le meurtre d’une députée travailliste contre le Brexit, Jo Cox, il y a à peine quelques jours.
Ce terrible crime semble avoir fait pencher la balance en défaveur du Brexit, bien que les sondages restent très indécis.

Guoga est lui partisan d’une réforme de l’UE, et soutient notamment la suppression du Parlement à Strasbourg. Il se décrit également comme un admirateur du Royaume-Uni et souhaite qu’il reste une grande puissance au sein de l’UE.

Comme lorsqu’il était encore joueur, Tony G. a su mettre son adversaire en mauvaise position. Il a fait à Farage une offre qu’il ne peut ni refuser, ni accepter.

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire