Top 5 : Les électrons libres des WSOP 2012

1608 Phil Hellmuth
Phil Hellmuth.

Alors que les WSOP 2012 viennent de s'ouvrir, il n'y a jamais autant eu de grands joueurs professionnels sans contrat avec une salle de poker.

Le Black Friday et la fermeture de Full Tilt Poker qui a suivi ont grandement contribué à ce qu'une foule de professionnels se retrouvent cet été au Rio sans être sponsorisés par des sites de poker en ligne.

Tous ces joueurs ne sont pas de bonnes affaires. Phil Ivey par exemple peut être difficile à gérer en raison de son implication présumée au niveau de la direction de Full Tilt Poker, tandis que les joueurs américains comme Tom Dwan ne semblent pas rentables en raison de l'interdiction des sites de poker en ligne dans le pays.

Voilà donc notre sélection (subjective) des cinq meilleurs électrons libres des WSOP 2012 :

IMG681
Gus Hansen


5) Gus Hansen

Le Danois Gus Hansen est l'un des rares transfuges de Full Tilt Poker qui soit sorti quasiment indemne du Black Friday.

Hansen n'était pas un membre original de Full Tilt et a très clairement pris ses distances avec le site après ce vendredi noir.

Alors qu'est-ce que le « Great Dane » pourrait apporter à un site de poker en ligne ?

Hansen est l'un des joueurs de poker les plus connus et les plus populaires en raison de son jeu large et de sa très sympathique personnalité.

De plus, n'étant pas américain, il présente l'énorme avantage de ne pas avoir à se soucier de la législation autour du poker en ligne en vogue aux États-Unis en ce moment.

Où qu'il signe, sa présence stimulerait en plus les parties de high-stakes puisque chez Full Tilt on le connaissait pour sa tendance à gagner ou perdre des millions d'un coup.

On le verrait bien chez : Titan Poker (bien que la salle vienne de se séparer de Sam Trickett et Marvin Rettenmaier). Sur ce site en progression depuis plusieurs années, la signature d'un joueur comme Gus Hansen serait un gros coup. Cela y boosterait également les cash games.

1366 Doyle Brunson
Doyle Brunson


4) Doyle Brunson

Le Papy du poker n'a plus de sponsor depuis qu'il s'est séparé de sa Doyles Room après le Black Friday.

Bien qu'il ne soit plus dans sa prime jeunesse, il y a bien peu de joueurs qui ont eu autant d'influence sur le poker que Doyle Brunson. "Texas Dolly" compte 10 bracelets WSOP et son Super/System n'est rien de moins que la Bible du poker moderne.

Une poker room en ligne serait immédiatement propulsée sur le devant de la scène en s'associant à l'une des plus grandes figures de l'histoire du poker.

La vraie question c'est de savoir si Brunson accepterait de s'investir auprès d'un site internet après ce qu'il s'est passé avec Doyles Room.

L'autre problème c'est que Brunson est américain et ne peut donc pas jouer en ligne. Et il ne voyage pas non plus plus tant que ça.

On le verrait bien chez : PokerStars et sa cohorte de grands joueurs du monde entier. Doyle Brunson serait la cerise sur le gâteau pour un site qui accentuerait ainsi son emprise mondiale.

IMG2557
Sam Trickett


3) Sam Trickett

Le poker britannique se porte exceptionnellement bien ces temps-ci, et Sam Trickett c'est un peu la crème de la crème.

Ces deux dernières années Trickett a tout terrassé sur son passage sur le circuit live en empochant près de 5 millions de dollars.

Le natif de Nottingham est loin de n'avoir qu'une seule flèche à son arc et a également quelques pots au-delà du million de dollars dans des parties à hauts enjeux de Vegas à Macau.

Étant britannique, Trickett peut signer avec n'importe quel site de poker en ligne, et donnerait un sacré coup de pouce à un site qui essaierait de s'implanter en Grande-Bretagne.

Trickett a quitté Titan Poker un peu plus tôt cette année.

On le verrait bien chez : 888poker, qui a dernièrement amélioré son logiciel et commencé à sponsoriser plus de joueurs. Il ne leur manque plus que quelques gros noms, et Trickett semble parfaitement calibré pour le rôle.

0441 Phil Hellmuth2
Phil Hellmuth


2) Phil Hellmuth

Qu'on l'adore ou qu'on le déteste, personne ne peut nier que Phil Hellmuth est l'une des plus grandes stars du poker.

Sa carte de visite est sans équivalent : 11 bracelets WSOP, plus de 13 millions de dollars en gains live et 88 places payées aux WSOP.

Hellmuth est l'un des visages les plus connus du poker et c'est sa personnalité de « Poker Brat » qui l'a fait connaître au début des années 2000, devenant instantanément un des chouchous du public.

Début 2011, Hellmuth s'est séparé d'un UB.com fragilisé et, probablement à cause du Black Friday, n'a signé nulle part depuis.

Si on lui a souvent reproché ces dernières années de ne pas assez évoluer, il a terminé 2ème de trois events à bracelet ainsi que du classement du joueur de l'année lors des WSOP 2011. Mais sa réputation a également souffert d'avoir fait partie d'UB Poker pendant le scandale des Super Users.

La majorité des sites de poker en ligne bénéficieraient de la présence de Phil Hellmuth, mais l'animal coûterait probablement très cher.

On le verrait bien chez : Party Poker et sa petite équipe de gros noms. Hellmuth serait leur figure de proue. Party s'est déjà associé à la grande gueule qu'est Tony G, alors signer le « Poker Brat » ne les dérangerait donc sûrement pas.

IMG2488
Patrik Antonius


1) Patrik Antonius

Le professionnel finlandais pourrait ne jouer aucun event qu'il serait tout de même l'électron libre le plus convoité des WSOP.

Antonius est littéralement un dieu du poker sur Internet, et aussi l'une des stars du boom du poker du début des années 2000.

Sa réputation a très peu souffert de l'effondrement de Full Tilt Poker (bien qu'il puisse y perdre des millions) car il n'avait signé avec eux qu'en 2008, a apparemment perdu beaucoup d'argent lorsque le site a fermé, et n'était pas impliqué au niveau de la direction.

Sa seule présence pourrait booster les cash games sur un site, étant donné que de nombreux professionnels donneraient beaucoup pour avoir la chance de se confronter à l'une des légendes du poker en ligne.

On le verrait bien chez : PokerStars. On voit bien Patrik Antonius avec le logo de PokerStars sur le poitrine. PokerStars n'a encore fait signer aucun ancien de chez Full Tilt mais on imagine qu'Antonius doit être particulièrement tentant, surtout vu ce qu'il pourrait apporter aux cash games donc.

 

Derniers Blog Posts »