Un an dans la vie d'un champion : Tyron Krost

tyronkrost 38250

Le premier pas de Tyron Krost dans la Crown Poker Room pour débuter son tournoi des Aussie Millions 2011 ce lundi, avait une saveur toute spéciale.

Même à plus de 300 kilomètres de son chez lui de Sydney, ce qualifié online de 24 ans sur PartyPoker qui avait stupéfait l'hémisphère sud en étant sorti de nulle part pour venir remporter les Aussie Millions l'année dernière, se sent aujourd'hui mieux que jamais dans le gigantesque hôtel de Melbourne et son complexe Casino.

"Ca fait du bien de revenir dans cette salle. J'ai beaucoup d'excellents souvenirs ici et je pense que c'est un peu plus facile de jouer à un endroit où vous avez déjà fait quelque chose de bien avant.
Vous êtes simplement beaucoup plus détendu et cela vous met dans les bonnes dispositions mentales pour jouer un très bon poker.
"

Jouer un bon poker est exactement ce que Krost avait fait en ayant dominé une table finale qui était notamment composée d'Annette Obrestad et de Sorel Mizzi.

Et l'homme n'avait pas seulement décroché la première place et remporté le fabuleux prix de 2 millions de dollars australiens (environ 1,35 million d'euros), puisque juste quelques mois après son titre, Krost signait un contrat de sponsoring lucratif avec PartyPoker, lui ayant fait abandonner un boulot dans l'entreprise familiale de fournitures de bureau.

Alors que l'année écoulée ne lui aura apportée "que" quelques petites places payées dans les WSOP, une apparition dans une table finale d'un tournoi annexe d'un WPT en Espagne et quelques autres résultats sur des circuits régionaux ici-même en Australie, Krost dit qu'il n'aurait refusé pour rien au monde.
"Ca a été une année incroyable, juste fantastique. J'ai voyagé tout autour du monde pour jouer au poker, ce que je n'aurais jamais pu faire, et ça a été une superbe expérience."

Mais remporter le titre des Aussie Millions n'a pas pour autant rendu les choses plus faciles aux tables.
Bien qu'il n'en aura quand même pas gagné la même célébrité que celle d'un Joe Hachem, le champion du Main Event des WSOP 2005, même en n'étant que le second australien a gagner le plus gros tournoi de poker du pays, Krost est aujourd'hui au moins reconnu par la communauté poker, ici et sur le globe.
Du coup, il aura eu à faire un peu évoluer son jeu.
"J'ai dû ajuster ma stratégie. Les gens essaient plus de me bluffer, et me paient bien plus. Cela change vraiment."

Maintenant, la question est : a t-il procédé à assez de changements pour rééditer la performance ?
"J'espère. Ca serait chouette de de nouveau aller loin ici."

 

> Retrouvez les résultats de l'Aussie Millions 2011 sur ce même article.

Derniers Blog Posts »