Une chanson pour du pognon

jason mershon

Si Internet a déjà permis à de nombreux artistes de se faire connaître, Jason Mershon a trouvé un moyen original de promouvoir sa toute dernière création... sur le poker.

Si le nom de Jason Mershon ne vous dira sans doute rien, l'homme s'est en revanche déjà fait un nom outre Atlantique. Après avoir passé le plus gros de sa vie dans l'industrie du loisir, Mershon est depuis devenu un joueur professionnel reconnu en Californie du Sud.

C'est durant une partie de cash game où le jeu ne lui souriait guère que Jason a griffonné sur une serviette de papier les premiers mots d'une chanson dédiée au poker, qui allait finalement naître sous le titre « Playin' Poker for a Livin' ».

« J'ai écrit cette chanson pour raconter de manière humoristique ce à quoi ressemble vraiment la vie d'un joueur de poker professionnel ; les attitudes sarcastiques de nombreux de ces pros, et la monotonie de jouer au poker pour en vivre, à travers les longues heures passées dans une salle de cartes d'un casino. »

Les premiers échos se sont montrés plutôt positifs au sein de la communauté et certains auront même parlé de "meilleure chanson jamais écrite sur le poker". Désolé Lady Gaga...
Jason Mershon n'en est il est vrai pas à son coup d'essai puisque cet auteur-producteur s'était déjà retrouvé récompensé aux Los Angeles Music Awards en 2006 pour sa chanson « Rock and Roll Heaven ».

50% des gains en Table Finale des WSOP pour les 15 000 premiers acheteurs

Mershon a donc fini par trouver un moyen original pour promouvoir sa chanson au sein de la communauté (et même au-delà). L'américain se propose en effet d'offrir la moitié de ses gains obtenus en Table Finale du Main Event des WSOP 2010 (s'il y parvient), aux 15 000 premiers acquéreurs de sa chanson sur son site Internet !
Pour un peu plus d'1$ vous pourriez ainsi vous retrouver à "stacker" Mershon, comme le font déjà de nombreux amateurs.

jason mershon
Jason Mershon poussera t-il la chansonnette à Vegas en 2010 ?
Une chose est sûre : malgré l'ampleur de la tâche, "JJ Breeze" se montre on ne peut plus confiant :
« Bien sûr il est difficile de faire la Table Finale du Main Event, mais il y en a bien qui y arrivent non ?
J'ai gagné des dizaines de plus petits tournois de poker en Californie et à Las Vegas, je pense qu'il est donc temps d'aller conquérir l'or aux WSOP.

L'an dernier Joe Cada a partagé 50% de ses gains (8,5 millions de $) avec ses amis qui l'ont aidé à payer le droit d'entrée à 10 000 $ du tournoi. Je ne sollicite personne pour payer mon ticket d'entrée comme il l'a fait, mais j'envisage donc plutôt de remercier ceux qui auront acheté ma chanson.

Bien que je joue à 90% en cash game, je suis également considéré comme un plutôt bon joueur de tournois. Je ne veux donc pas que les gens croient que je suis de l'argent mort dans les World Series (rires).
Je pense que j'ai autant de chances de parvenir en Table Finale que n'importe qui. J'ai eu l'habitude de régulièrement jouer avec Jerry Yang en Californie avant qu'il ne remporte le Main Event des WSOP 2006.
»

Pas sûr que ce dernier argument soit une référence Jason !

Pour celles et ceux qui souhaiteraient tout de même tenter le coup et espérer faire partie des 15 000 heureux à se partager un minimum d'1 million de $ en cas d'exploit (soit 80 à 570$ par tête de pipe en se basant sur la Table Finale 2009), Mershon a également promis de tenir au courant les gens de son avancement sur ses pages Twitter et Facebook.

Pour écouter Playin' Poker for a Livin' et en savoir plus, rendez-vous sur playinpokerforalivin.com (page Lyrics).

Derniers Blog Posts »