Une playlist old-school et décomplexée pour les tournois

playlist poker retro

L’année dernière, un jeune joueur assis à la même table que moi s’est gentiment moqué de mon iPod. Apparemment, il était daté. “Ringard”, ou quelque chose comme ça.

Cet iPod, c’est ma femme qui me l’a offert en 2009. Il est rempli d’amour et de musique que j’aime.

Il me convient très bien et je n’ai absolument pas l’intention d’investir dans un nouveau lecteur sous prétexte qu’un gamin estime qu’il est ringard.

Je n’ai pas non plus d’iPhone d’ailleurs. Je n’en ai jamais eu et je n’ai pas l’intention d’en avoir un.

Voilà ce que j’écoute

J’utilise beaucoup mon iPod quand je participe à des tournois de poker. Il m’est particulièrement utile pendant les pauses pour garder le moral.

Je trouve cela bien plus enrichissant que d’écouter les joueurs ressasser leurs histoires de bad beats. Ce genre d’anecdotes peut vraiment affecter votre humeur, c’est prouvé scientifiquement.

Alors voilà ce que j’écoute à la place :


En allant à la salle de poker :

“The Gambler” – Kenny Rogers

Allez, avouez, vous l'adorez aussi.


Quand j’entends “Mélangez et distribuez !”

“It's a Long Way to the Top (if you Wanna Rock 'n' Roll)” – AC/DC

Rien de tel pour se préparer au combat et à tout donner dès le premier pot !


Dans les premiers niveaux :

“Let It Be” – The Beatles

Les voici mes “sages paroles” : ne vole pas les blinds, ne joue pas de mauvaises mains et ne vexe pas tes adversaires.


Quand le bouton suit après que j’ai isolé un fish :

“Sabotage” – Beastie Boys

Le titre résume tout.


Quand le même mec en sweat-shirt surrelance pour la troisième fois d’affilée :

“Paranoid” – Black Sabbath

(Troisième meilleure intro de l'histoire)

“People think I’m insane because I’m frowning all the time.”


Quand je suis le premier à miser et que tout le monde suit :

“Stuck in the Middle with You” – Stealers Wheel

"Les jokers à ma gauche, les clowns à ma droite..."


Quand je perds le premier gros pot que je joue :

“The First Cut is the Deepest” – Cat Stevens

“When it comes to being lucky she’s cursed.”

Aïe.


Quand je perds à la river face à un joueur qui n’avaient que deux outs et que j’aurais pu devenir chip leader :

“Stronger” – Britney Spears

“You might think that I can’t take it, but you're wrong. Cause now I’m stronger than yesterday.”

Toujours revenir encore plus fort !


Quand je rate mes 15 outs et mes deux demi-bluffs :

“The River” – Bruce Springsteen

“Is a dream a lie if it don’t come true...”


Quand un mec se couche après 5 relances avec J-5 face à 9-7 :

“Money for Nothing” – Dire Straits

“Now look at them yo-yo’s, that’s the way you do it ... Money for nothing. And the chicks for free.”

Money for nothing, en effet.


Quand ma réputation à table est ruinée à cause d’un mec qui suit tout :

“Relax” – Frankie Goes to Hollywood

“Relax, don’t do it. When you want to go to it. Relax, don’t do it. When you want to come.”


Quand je n’ai plus aucune carte ni situation :

“Patience” – Take That

“Because I... Need time... My heart is numb, has no feeling.”


Quand je n’ai plus qu’une poignée de jetons :

“Don’t Stop Believing” – Journey

“Payin’ anything to roll the dice. Just one more time.”

Tant qu’il y a de la vie...


Quand j'ai pris des mauvais coups de toutes les manières possibles mais que je réussis à remonter à un stack viable :

“I’m Still Standing” – Elton John

“And did you think this fool could never win? Well look at me, I’m coming back again ... Looking like a true survivor, feeling like a little kid.”

On lâche rien.


Quand je fais un hero call qui laisse toute la table bouche bée :

“I’m the Man” – Aloe Blacc

“I played my cards and I didn’t fold, well it ain’t hard when you got soul.”


Quand l’adrénaline fait son oeuvre et que je suis dans la zone :

“Hall of Fame” – The Script

“You can move a mountain, you can break rocks. You can be a master, don’t wait for luck ... You could go the distance, you could run the mile. You could walk straight through hell with a smile.”

Je peux faire tout ce que je veux.


Quand le stack moyen tombe à 25 BB :

“Out in the Fields” – Gary Moore & Phil Lynott

“Out in the fields. The fighting has begun. Out on the streets. They’re falling one by one.”


Quand le stack moyen tombe à 15 BB :

“Welcome to the Jungle” – Guns n’ Roses

(Deuxième meilleure intro de l’histoire)

“It gets worse here everyday. Ya learn to live like an animal. In the jungle where we play.”

L’instinct de survie.


Quand la bulle a éclaté :

“Viva Las Vegas” – Elvis Presley

C'est la fête.


Quand il ne reste que trois tables dans un tournoi des WSOP de 1600 joueurs et que j’ai un gros stack :

“Lose Yourself” – Eminem

“You only get one shot. Do not miss your chance to blow. This opportunity comes once in a lifetime”


Quand il ne reste que deux tables et 12 joueurs :

“Unchained” – Van Halen

(Meilleure intro de l’histoire)

Le bout du tunnel.


Quand j’atteins la table finale :

“Let Me Entertain You” – Robbie Williams

“Hell is gone and heaven is here. There is nothing left for you to fear.”


Quand je suis en heads-up :

“The Devil Went Down to Georgia” – The Charlie Daniels Band

Ça ne rigole plus.


Quand je gagne :

“My Way” – Frank Sinatra

“The record shows I took the blows – And did it my way!”

 

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire