WPT Championship: Les 3 mousquetaires toujours là

Jean Noel Thorel
Jean-Noël Thorel, chip leader hier, éliminé

Après des débuts étincelants et deux français aux deux premières places du chip count au départ du Day 3, le clan tricolore est cette nuit rentré dans le rang, déplorant notamment la sortie de Jean-Noël Thorel. Mais ils sont tout de même encore trois -et pas des moindres- à pouvoir prétendre à quelque chose, avec en premier lieu l'accès aux places payées.

Le Day 2 s'était montré productif pour Elky, terminant la journée sur la seconde marche du podium simplement devancé par son compatriote Thorel. Le Day 3 aura pour lui débuté sur un mauvais coup, ses QQ butant contre un Ax trouvant son as, avant que le petit tapis absorbé d'Howard Lederer ne lui permette de se remettre sur de bons rails.

Les choses n'avaient pas non plus commencé de manière idéale pour David Benyamine, ce dernier permettant tout d'abord à Daniel Negreanu de doubler avec sa paire de 10, A7 en mains. Des jetons qui n'auront pas porté chance à la star canadienne, bien vite éliminé derrière avec AK face aux KK d'un tiers joueur, dans un coup où Benyamine aura tôt fait de sagement se coucher.

De son côté Elky continuait de perdre des jetons, se heurtant d'abord au brelan de Matt Glantz trouvé à la turn pour quelques 250000 chips envolés, puis aux QQ de Jimmy Tran, AQ en mains, sans qu'un as miracle ne vienne cette fois changer l'issue du coup. Et en fin de journée Grospellier aura même dû essuyer la violence d'un carré de 4 floppé de Phil Ivey.

Décidément, la fête des deux jours précédents avait décidé de ne pas se poursuivre pour nos français. C'est un peu plus tard Jean-Noël Thorel, chip leader au départ de ce Day 3, qui allait pour sa part quitter le tournoi. Auteur d'un jeu fantasque qui aura plus d'une fois soulevé quelques interrogations désabusées alentours, le riche industriel pharmaceutique aura fini par partir en bluff avec son Q6 sur un flop 8-8-3-J avec deux trèfles, ne pouvant que constater les dégâts face au J2 à trèfles d'Eric Liu, et quitter le Bellagio aux alentours de la 79ème place.

Y a t-il au moins des bonnes nouvelles au milieu de tout cela nous demanderez-vous ?
Oui ! Même si nos trois derniers représentants auront marqué le pas en termes de tailles de tapis, l'essentiel est assuré, celui d'être toujours en course. De quoi toujours nourrir de bons espoirs lorsque s'agissant du talent de joueurs tels qu'Elky, Benyamine et Fitoussi.
Or à 62 joueurs restants, la bulle est proche : pour rappel il seront 50 à être payés.

Chip count sélectif

1- Steve Billirakis -1 722 000
4- Nenad Medic -1 306 000
5- David Singer -1 116 000
7- Phil Ivey -1 036 000
10- Freddy Deeb - 932 0006
11- Jennifer Harman - 828 000
23- Scotty Nguyen - 557 000
36- Bertrand Grospellier - 378 000
40- Chris Ferguson - 338 000
43- Boris Becker - 306 000
47- Kathy Liebert - 290 000
48- Bruno Fitoussi - 286 000
49- Mike Matusow - 272 000
50- David Benyamine - 268 000
62- Sam Farha - 90 000

 

Derniers Blog Posts »