WPT Foxwoods - Chou blanc pour Elky et Biechel

Amnon Filippi
Foxwoods séduit moins

Baisse de forme pour Elky ? Après un WPT Bay 101 Shooting Star raté, le champion français a connu sa deuxième élimination prématurée consécutive, encore défait lors du Day 1. Le second français en piste, Rémy Biechel, aura malheureusement à peine fait mieux.

Baisse de forme pour Elky ? Après un WPT Bay 101 Shooting Star raté, le champion français a connu sa deuxième élimination prématurée consécutive, encore défait lors du Day 1. Le second français en piste, Rémy Biechel, aura malheureusement à peine fait mieux.

Le WPT Foxwoods Poker Classic a connu un engouement en baisse cette année. Décrié par certains grands noms eux-même (situation géographique, calendrier mal pensé et date tombant en même temps que les SCOOP, mais aussi certains problèmes organisationnels) et victime la crise, la dernière étape de cette saison 7 (avant le WPT World Championship du Bellagio) a pour le coup perdu 86 joueurs par rapport à l'an passé.
Première conséquence : pour la première fois le prix prévu pour le vainqueur ne dépassera pas le million de dollars (731 079 $, pour un prizepool total de 2 436 930 $ à travers 30 places payées).
259 joueurs étaient tout de même au rendez-vous de l'évènement, et parmi eux bon nombre de stars, ainsi que deux français habitués des gros tournois : Bertrand Grospellier et Rémy Biechel.

Le premier nommé connaissait rapidement des débuts difficiles en se voyant amputé de plus de la moitié de son stack, avant de récupérer quelques jetons sur un short stack fort d'un AK en mains ayant trouvé sa top paire roi.
Heureusement les choses allaient prendre une meilleure tournure un peu plus tard, lorsque de grosse blind Elky floppa un joli brelan de 3 face à la top paire d'un limper adverse. Un coup parti à tapis qui permit au français de doubler pour cette fois prendre un bon départ.
Mais il était dit que Grospellier allait jouer au yo-yo puisque notre tête d'affiche locale perdait ensuite un coin-flip, AK contre QQ, le faisant vite redescendre dans les eaux du stack initial.
Un mauvais coup qui allait en appeler un autre, cette fois éliminatoire, en milieu de journée. A tapis Elky pensait bien ne pas être trop mal avec deux paires kicker dame sur un flop J-4-2-2-6 sans tirage couleur, QJ en mains, mais c'était sans compter sur une nouvelle fatale paire de QQ adverse.

Parmi les autres victimes notables du premier jour, outre Carlos Mortensen ou Nam Le, Gavin Smith fut le premier à tomber sur un vilain bad beat river occasionnant un full supérieur au sien. Le canadien allait être rapidement suivi par le tenant du titre, Erik Seidel.
Derrière le chip leader Ken Adams, se qualifiaient en revanche quelques pros bien connus, et surtout notre dernier français Rémy Biechel.

Mais ce dernier allait stopper sa course sans éclats lors du deuxième jour, et ne pas faire partie des 59 rescapés à voir la lumière du Day 3.
Un Day 3 qui allait plutôt pas mal se passer pour Barry Greenstein (en quête d'un troisième titre WPT) et David Williams. Les deux hommes (et deux dernières stars en lice) feront partie des 17 survivants qui attaqueront demain le Day 4, tandis que Mike Matusow (38ème), Hoyt Corkins (55ème) et Jonathan Little (58ème) auront pour leur part finalement échoué pas très loin de l'argent.

Vous pourrez si vous le souhaitez vivre la fin de ce World Poker Tour sur la section live de PokerListings.com ou sur le site officiel du WPT.

 

Derniers Blog Posts »