WPT Venise - C'est déjà reparti !

CroppedImage_320_180__NWM--30860.jpg
Ah... Venise

A peine la saison 7 du World Poker Tour achevée il y a un peu plus d'une semaine, marquée par le titre de meilleur joueur de cette saison décroché par Elky, le WPT vient déjà de lancer sa sixième saison qui s'annonce une nouvelle fois excitante. Et pour la première fois, le célèbre circuit pose ses valises du côté des canaux vénitiens.

Malgré un cadre romantique et enchanteur, la toute nouvelle étape européenne du World Poker Tour ne déchaîne pas les passions.
Au rythme des calmes flots de la cité vénitienne, c'est un petit parterre de 210 joueurs, sans guère de stars à l'horizon, qui s'est retrouvé au départ du Day 1A.
La tâche allait-elle se montrer plus simple pour la grosse vingtaine de français en lice ce jour ? Pas forcément, surtout lorsque l'on sait toute la difficulté de se confronter à de nombreux joueurs qualifiés en ligne, souvent imprévisibles.

Et la journée se sera d'ailleurs inscrite comme fatale à Antony Lellouche, victime de l'un des grands noms du jour, Mike McDonald, émérite joueur en ligne et surtout vainqueur de l'EPT de Dortmund 2008 puis finaliste en 2009. Le tirage quinte du français plus la troisième paire n'auront en effet trouvé aucune amélioration face à la paire de dames servie de "Timex". Ses collègues de Team Alexia Portal et Nicolas Levi allaient suivre la même sortie de route un peu plus tard, avant que Michel Abecassis (éliminé par son collègue Anthony Roux sur un coin-flip) et Arnaud Mattern, au sortir de parties délicates, ne rejoignent eux aussi le rail après la pause dîner.
Roger Hairabedian (sur un carré de l'espagnol Carlos Mortensen, finalement éliminé peu de temps après malgré de pourtant bons débuts), Almira Skripchenko, Brice Cournut, et Manuel Bevand finirent de compléter un tableau jusque là peu positif.

Elky tombe à l'eau

Elky ne verra pas lui non plus le Day 2. Affublé d'un masque de carnaval très couleur locale, le champion français n'aura cette fois pas connu de réussite à la hauteur de ses facéties. Le meilleur joueur de la saison WPT en titre aura notamment été victime d'une couleur contre couleur supérieure, avant de perdre son petit tapis sur un brelan de quatre battu par la couleur du français Vincent Pasdeloup.

Meilleures auront tout de même été les nouvelles pour quelques tricolores, à commencer par un Ludovic Lacay ayant vite pris un bon départ, fidèle à ses habitudes. Cuts termine ainsi la journée second français au classement, devancé par le vainqueur du Paris Open en 2007 Rachid Rami.
Parmi 83 premiers survivants, ils seront notamment accompagnés de Vincent Pasdeloup et Anthony Roux, tous au-dessus de la moyenne, ainsi que par Jean-Philippe Rohr et Guillaume De la Gorce.

Tout ce petit monde sera emmené par l'américain Josh Field, chip leader, avec un certain Mike McDonald auteur d'une ascension constante tout au long de la journée, et à présent bien placé dans la quatuor de tête.

 

Derniers Blog Posts »