WSOP 2009 : Le bêtisier, épisode 1

Sorel Mizzi
Rien de mieux que d'apprendre en pratiquant, n'est-ce pas M. Mizzi?

A partir d'aujourd'hui et durant tout le mois d'août, retrouvez notre feuilleton régulier des meilleurs anecdotes et bêtises aperçues du côté des derniers World Series of Poker. Au programme du jour, des joueurs et organisateurs perdus et des chiffres étonnants.

 

 

 

Greg Raymer
"Fossil man" et son fossile

Fossil on the River
Il était bien étonnant que Barry Greenstein n'ait pas encore fait des émules chez les pros, lui qui à chaque sortie de tournoi offre et dédicace son livre Ace on the river à son bourreau. Greg Raymer, également connu sous le sobriquet de "Fossil man" entre ses lunettes yeux-de-serpent et fossiles sous verre en guise de protecteurs de carte, a finalement décidé de faire de même durant ces Series. Les joueurs ayant sorti le Champion du Monde 2004 se sont en effet vu offrir... son fossile dédicacé. Reste pour eux à voir comment caser ça sur la cheminée sans faute de goût.

Le poker ça rend jeune
L'Event 6 remporté par l'américain Freddie Ellis a battu le record du heads-up à l'âge total le plus élevé - hors tournoi des Seniors - : 140 ans (74 pour Ellis, 66 pour son dauphin Eric Drache). Alors, elle était où la jeune garde d'Internet ?

Des touristes (généreux) à Vegas
Entre arrivées tardives et multi-tabling sauvages, quelques grands joueurs ont bien souvent fait se demander s'ils ne prenaient pas un peu trop à la légère leurs tournois. Mais certains ont parfois fait encore plus fort. Quand Phil Ivey prit son siège dans l'Event 8 de deuce-to seven lowball, alors qu'il reçut ses cartes le champion a d'abord questionné « de quel jeu s'agit-il ? », avant de demander où étaient passés ses jetons face aux montagnes des joueurs adverses... qui avaient déjà usé de leur droit aux add-on prévus.
Ce diable de Phil Ivey bluffait-il ? Car passé l'hilarité générale provoquée, le champion s'est au bout du compte adjugé ce tournoi !
Et si ce qui était son premier bracelet 2009 avait sans aucun doute ravi l'américain dans sa quête aux breloques, on ne peut pas en dire autant de l'argent, ses quelques 100 000 $ de la première place étant partis... en pourboires pour les croupiers.

Crammin and jammin!
Un peu de lecture pour Sorel Mizzi.

Trop tard pour réviser ?
Dans la série mauvais élève qui n'a pas fait ses devoirs, Sorel Mizzi s'est installé dans l'Event 12 de Mixed avec un exemplaire de Super System 2 de Doyle Brunson dans les mains, à la page "Triple Draw, Comment jouer". Tant que la maîtresse ne vous interroge pas...

Conflit diplomatique
Il n'y a pas que les joueurs qui se sont parfois montrés étourdis. Un couac s'est glissé dans la nouvelle cérémonie protocolaire de remise des bracelets, avec le finlandais Ville Wahlbeck s'étant vu jouer en son honneur... l'hymne suédois pour sa victoire dans ce même Event 12. Grand seigneur, Ville n'en a pas pris ombrage en sortant du podium avec le sourire.

Tony Cousineau
Une belle montre mais pas de bracelet pour Tony malgré ses 42 places payées !

No we can't
Dans la série paris stupides et rumeurs lancées, quelques joyeux lurons (Greenstein, Matusow, Ferguson, Lindgren, Ivey et d'autres) auront permis d'entretenir le buzz : Barack Obama allait-il faire montre de sa présence et jouer au moins une main lors du Main Event ?
Perdu, le président américain n'a finalement pas été vu du côté du Rio cet été.

Essaye encore
Avec 42 places payées, l'américain Tony Cousineau détient le record du plus grand nombre de rentrées dans l'argent des WSOP sans jamais la moindre victoire. Et ce n'est pas faute d'avoir fait tout son possible pour briser le signe indien cette année, puisque l'américain en aura cette fois enregistré pas moins de 7. A l'année prochaine Tony !

Derniers Blog Posts »