WSOP 2009 : Le bêtisier, épisode 2

Antony Lellouche
Appelez-le madame Irma.

Retrouvez durant tout le mois d'août notre feuilleton régulier des meilleurs anecdotes et bêtises aperçues du côté des derniers World Series of Poker. Au programme du jour du trash et des joueurs indisciplinés, et toujours des chiffres ou situations étonnantes.



Antony Lellouche, appelez-le madame Irma

Il est souvent dit que la lecture des adversaires est l'une des plus grosses qualités que puisse avoir un joueur de poker. Et en la matière, Antony Lellouche a fait fort lors de l'Event 27 de Pot-Limit Omaha, jetant ses cartes à peine le flop A-A-6 dévoilé. Son adversaire, Alex Kravchenko n'a pu que se résigner à retourner les siennes avec dépit, A-A pour un joli carré d'as floppé.

Attaque au gaz sur le Rio
Des joueurs avec le tee-shirt relevé sur le visage, prêt à suffoquer, d'autres qui préfèrent quitter leur siège. Mais que s'est-il donc passé du côté de la table de Bruno Fitoussi et Maya Gellar lors de l'Event 33 de Championnat du Monde de Limit Hold'em ? Une attaque terroriste ? Des CRS français étant passés faire la fête du côté de Vegas ? Rien de tout cela, simplement un joueur n'ayant visiblement pas pris un petit-déjeuner facile à digérer, et s'étant surtout quelque peu oublié...
Une nouvelle tactique de déconcentration de l'adversaire à creuser ?

La tête dans le seau
Dans la série "tout n'est pas si scintillant à Vegas", Matt Giannetti a également contribué à sa façon. Peut-être malade mais plus sûrement sous le contrecoup d'une soirée bien arrosée, le joueur italien a été vu subitement se lever de table... pour aller vomir dans une poubelle qui traînait par là. Avant de revenir comme si de rien n'était ou presque retrouver ses adversaires de tablée, sans doute mi-amusés mi-choqués ; on espère au moins que le fêtard se sera bien essuyé la bouche en revenant. Ah et si vous mangiez à la lecture de ces lignes, bon appétit bien sûr !

Gaffes en stock
Quelques joueurs ont parfois essuyé quelques bad beat du genre de ceux que l'on ne voit pas venir, et qui font mal. Mais nous ne parlons toutefois pas de cartes ici, plutôt de cascades ou de maladresses à la Pierre Richard.
C'est d'abord notamment Chau Giang qui nous a gratifié d'un splendide "tombé de chaise" lors de l'Event 40. A avoir empilé deux sièges l'un sur l'autre pour prendre plus de hauteur, comme dans certains films comiques des années 80, on admettra qu'on l'avait vu venir.

Tahoe Howard Andrew
Alors rendez-vous en 2010 monsieur Andrew ?

Plus classique mais toujours aussi efficace, le gag de celui qui fait tout tomber. Et quand l'on parle de poker, on imagine l'accident tragique lorsqu'il s'agit de ses nombreux jetons pour le joueur maladroit. C'est en tout cas ce qui est arrivé à l'un d'entre eux au moment de changer de table lors du cinquième jour du Main Event, ayant buté sur un caméraman.
Et comme si ce n'était pas suffisant, un de ses facétieux adversaires lui fit ensuite croire que tout jeton tombé à terre était censé être disqualifié.
Gageons que M. Lagaffe regardera à deux fois où il marche la prochaine fois.

Quand c'est l'heure...
L'anecdote de l'Event 45 de Pot Limit Hold'em à 10 000 $ se retrouve dans ce bêtisier mais n'aura pas fait rire tout le monde. Alors que les inscriptions restent parfois ouvertes durant les deux premières heures de jeu, de nombreux joueurs (dont une majorité de stars) ont pris l'habitude de n'arriver qu'à la dernière minute ou en cours de partie. Problème, au moment du début officiel de ce tournoi, les tables sonnaient bien creux (150 joueurs sur les 275 au final), avec des joueurs ponctuels s'étant trouvés devoir jouer à trois ou quatre en attendant que les places laissées libres en prévision ne trouvent preneur. Un micmac organisationnel pas vraiment du goût de certains, superviseurs compris.

Un abonnement... à vie ?
Avec trois places payées durant ces WSOP 2009, Howard 'Tahoe' Andrew n'est pas le joueur le plus remarquable de ces Series. Et pourtant, l'américain détient le record du joueur à avoir pris part aux Series durant le plus grand nombre d'années consécutives, 35 ans ! Depuis 1974, Andrew aura en effet disputé au moins une épreuve chaque année. L'homme affiche aujourd'hui à son compteur 17 places payées et deux bracelets, obtenus en 1976.
Alors rendez-vous en 2010 monsieur Andrew ?

Voir la 1ere partie du bêtisier

 

Derniers Blog Posts »