WSOP, Ev. 27 - Lellouche manque un nouveau coche

Antony Lellouche
Une nouvelle table finale mais toujours pas de bracelet pour Antony

Encore raté. Après la 7ème place de Benyamine dans l'Event 23, ce même week-end a vu une nouvel échec français en Table Finale, celui d'Antony Lellouche. Rageant !

Event 27 - $5,000 Pot-Limit Omaha Hi-Low Split-8 or Better (198 entrants)

L'Event 27 dit "triple chance" (2 add-on équivalents au stack de départ disponibles durant les premiers niveaux), voyait outre la présence des habitués Abecassis, Bueno, Bevand, Fitoussi, Lellouche et Soulier, l'entrée en piste d'Arnaud Esquevin, second de l'EPT de Deauville en janvier.
Bien qu'ayant pris un très bon départ (et s'étant même permis de sortir un bien discret Scotty NGuyen jusqu'à présent), Manuel Bevand perdait pied en quelques coups, rejoint par son compère Abecassis et tous nos autres français du rendez-vous. A l'exception d'un Antony Lellouche, qui après avoir rapidement doublé aura su maintenir le bon cap pour rester sur sa lancée, au point de terminer le Day 1 en septième position au chip count (sur 59 joueurs).
La route vers l'une des 18 places payées s'annonçait toutefois encore longue au milieu des Jason Mercier, Sexton, Kravchenko, Ivey (toujours là !), Elezra, Matusow, ou Negreanu.

Après deux jours en haut du panier, de nombreux pots "scoopés" (remportés tout entiers dans les jeux de Hi-Lo) et le scalp de Negreanu, la troisième table finale d'Antony Lellouche se profilait des plus gaiement. Mais le français se sera fait peur en perdant quasiment tout à quelques encablures de celle-ci, dont une bonne partie face à Scott Clements. Il aura fallu même quelques miracles (dont un low runner-runner face au full de Brett Richey) pour que notre dernière chance puisse rester en piste dans de bonnes dispositions.
Finalement remonté en seconde position en jetons en table finale, Lellouche allait finalement à nouveau devoir subir la furia du chip leader Clements, sans avoir cette fois trouvé de scénario salvateur improbable pour battre la quinte et le tirage low max adverse.

De Wolfe pour le triptyque WPT-EPT-WSOP !

Le duel final allait tout de même rester des plus savoureux entre Roland De Wolfe et Scott Clements, l'un des meilleurs joueurs d'Omaha Hi-Lo au monde en quête de son troisième bracelet dans la discipline, après déjà une seconde place dans l'Event 18 à 10 000 $.
C'est finalement l'anglais De Wolfe qui s'adjugea la couronne face à Brett Richey en heads-up, bouclant la boucle du "Triple Crown" après ses victoires au WPT de Paris en 2006 et dans l'EPT de Dublin en 2006 ; un exploit que seul Gavin Griffin avait accompli jusque là !

Classement final sélectif (18 places payées)

1 - DeWolfe, Roland (ANG)  246 616 $
2 - Richey, Brett (USA) 152 618 $
3 - Clements, Scott (USA) 101 063 $
5 - Kravchenko, Alexander (RUS) 53 881 $
6 - Black, Andrew (IRL) 42 993 $
9 - Lellouche, Anthony (FRA) 29 965 $
13 - Bloch, Andrew (USA) 17 495 $
17 - Lisandro, Jeffrey (AUS) 14 889 $

 

Derniers Blog Posts »