WSOP, Event 25 - L'année Phil Ivey ?

Phil Ivey

Quand il s'agit de désigner le meilleur joueur du monde, plusieurs noms ont souvent tendance à se détacher des conversations. Et s'il en est un qui marque des points dans les esprits au cours de ces WSOP, c'est Phil Ivey.


Event 25 - $2,500 Omaha/Seven Card Stud Hi-Low 8 or Better (376 entrants)

Peu de français ont été séduits par cette épreuve mixée d'Omaha et de Stud en Hi-Lo. Michel Abecassis, Edouard Mignot, Fabrice Soulier (véritable marathonien français de ces débuts de WSOP), et Claude-Philippe Marbleu avaient tout de même payé leur ticket d'entrée pour  tenter de faire de belles choses au milieu d'un champ de départ restreint mais à nouveau pavé de nombreux noms luisants.
Seul Marbleu réussissait à prendre le bon wagon qui emmenait également avec lui des Lisandro, Mizrachi, Gavin Smith, Jason Mercier, Corkins, Lindgren, Harman, Mortensen et Ivey voir le panorama du Day 2.

A la fin du voyage, l'herbe se sera plutôt montrée verte pour Hoyt Corkins (40ème, 4 393 $), Chau Giang (32ème, 5 197 $), Jan Sorensen (28ème, 5 197 $), Gavin Smith (23ème, 6 434 $), et Chad Brown (14ème, 10 481 $).
Elle allait se montrer constellée d'or pour Phil Ivey.
Le "Tiger Woods" du poker donnait un premier coup de collier en surgissant à point nommé juste avant l'argent (scoopant notamment quelques pots intéressants), avant de redescendre quelque peu ensuite (septième sur huit au démarrage de la table finale), puis de reprendre ses puissants efforts pour ne laisser aucune chance à ses adversaires, dont un Carlos Mortensen un temps chip leader mais ayant dû s'incliner à la 3ème place (89 342 $) faute de cartes. Tel un fauve ayant attendu son heure, Ivey aura porté son coup de griffe final à Ming Lee sur un brelan de dames, devant la plus forte affluence de spectateurs vue depuis le début des WSOP.

La victoire d'Ivey (sa seconde dans ces WSOP après celle dans l'Event 8 de Deuce to Seven Draw Lowball No-Limit) est il faut dire historique à plus d'un titre. Le névadain décroche ici son septième bracelet (en 19 tables finales), rejoignant Billy Baxter à la 6ème place du classement des breloques en or, désormais à quatre longueurs de Phil Hellmuth (11) et trois de Doyle Brunson et Johnny Chan (10). - suivent Johnny Moss avec 9 et Erik Seidel avec 8.

Outre 220 538 $ on s'en doute secondaires pour celui qui reste toujours en quête de son premier bracelet en Hold'em, Ivey se place également dans la course au titre du Joueur de l'Année des WSOP, aux côtés de Brock Parker (déjà deux bracelets cette année lui aussi) et de l'étonnant finlandais Ville Wahlbeck.

 

Derniers Blog Posts »