Qualifié sur PokerListings, il gagne son voyage aux Bahamas !

zana ali 1
Zana Ali, un vainqueur de freeroll heureux.

Qualifié en ligne grâce à PokerListings et ayant gagné son package pour le PokerStars Championship aux Bahamas, notre gagnant Zana Ali raconte son expérience.


Zana Ali
est un fan de poker de 26 ans et qui joue à son jeu favori depuis 8 ans. Sa famille est originaire du Kurdistan dans le nord de l'Irak, mais il a émigré en Norvège il y a 18 ans, ayant ainsi grandi à proximité d'Oslo.

Zana est ingénieur en automatismes, et a pour habitude de faire de la maintenance de bateaux partout dans le monde. Voyager n'est donc pas quelque chose de nouveau pour lui.

Mais son aventure aux Bahamas est cette fois unique, puisqu'il s'agit là de jouer au poker et de profiter.


Première question : te considères-tu Norvégien ou Kurde ?

C'est une question difficile. J'ai grandi en Norvège, donc mon esprit est norvégien. Mais je sais toujours où sont mes racines.

J'y suis allé plusieurs fois et je vais y retourner dans quelques mois. J'ai beaucoup de famille là-bas, dont 67 cousins !

Tu es bon en ski ?

Non.

Ca doit être à cause de tes racines. Parle-nous un peu de ton jeu.

J'ai commencé à jouer en ligne il y a huit ans. Je suis plus un joueur de tournois, mais cela reste un hobby, donc je ne joue que pour des petites mises.
Et depuis que j'ai commencé à travailler il y a quelques années, je n'ai pas beaucoup joué au poker pendant quelque temps.

Mon travail m'a emmené dans des pays comme le Nigéria, l'Angola, l'Egypte, Dubaï, l'Espagne, l'Ecosse et d'autres endroits. Mais les Bahamas c'est la première fois que je viens dans cette partie du monde.

Casino Atlantis Paradise Island Bahamas
Le rêve au bout d'un freeroll de 2h30 !

Il y a quelques mois j'ai joué les Norwegian Championships à Oslo. C'était mon premier tournoi live, donc celui-ci est mon second.

Raconte-nous comment tu te retrouves là alors, pour ce PokerStars Championship des Bahamas.

J'ai joué ce freeroll PokerStars sur PokerListings. Il y avait quelque chose comme 140 joueurs, donc c'était assez petit pour un tournoi PokerStars, ce qui en faisait un tournoi de grosse valeur si on peut dire. Les places de 2 à 5 gagnaient un ticket satellite de 500€ je crois, donc le heads-up était très intense pour aller chercher le package à 10 000€ pour le vainqueur.

Le heads-up aura été assez long, environ 30 minutes, compte-tenu du fait que le tournoi n'aura duré qu'environ 2h30.

C'était excitant de jouer avec un tel premier prix.
Pourtant j'étais short ou seulement dans la moyenne le plus gros du tournoi. Quand j'ai gagné j'étais sous le choc.

Combien de temps reste-tu ici aux Bahamas ?

Toute la semaine. J'ai amené un ami avec moi, donc c'est lui le plus chanceux.

Je n'ai pas fait d'autre activité pour l'instant comme je jouais le Jour 1A. Mais maintenant que je suis éliminé, on va en profiter.

Je vais aussi continuer à jouer un peu aussi. Il y a beaucoup de tournois et certains à faible buy-in sont assez intéressants.

Tu ne t'es donc pas qualifié pour le Jour 2 du Main Event. Que s'est-il passé ?

Je suis arrivé au dernier niveau de la journée mais j'étais assez court en jetons, avec 6 blindes. Je suis parti à tapis en milieu de parole avec valet-10 dépareillés, et j'ai été payé par un vieil homme de 84 ans qui avait as-7.
J'ai floppé un 10 donc je suis passé gros favori, mais il a touché un as à la turn, et voilà game over.

PCS Bahamas
Une expérience excitante et parfois intimidante.

Cet homme qui t'a éliminé c'est Morris Dadoun qui est devenu assez célèbre ces jours-ci. Mais il a dû être désolé de t'avoir sorti.

Oui c'était un chic type. Donc ça va.

As-tu trouvé que c'était intimidant de jouer dans un tournoi à 5 000€ de droit d'entrée ?

Au début ça l'était. J'ai essayé de ne pas y penser, mais j'avais Daniel Negreanu et le November Nine Vojtech Ruzicka à ma table, donc c'était difficile.

Et ce qui a rendu la chose encore plus difficile, c'est que j'avais des amis à la maison qui me suivaient sur Facebook, et ils voulaient des nouvelles tout le temps.
Mais être assis là et jouer est bien trop exigeant pour pouvoir penser à autre chose comme de publier régulièrement des news sur Facebook.

Malheureusement je n'ai pas eu beaucoup de cartes durant un long moment, et mes bluffs n'ont pas vraiment marché non plus. L'un d'eux était contre Daniel. J'ai réussi à lui prendre quelques jetons, mais il a fini par m'en prendre plus au final.

Reviendras-tu ?

Pour sûr. Je vais essayer de me qualifier à nouveau et de revenir l'année prochaine. Le buy-in est trop important pour m'inscrire directement, mais me qualifier encore serait génial.


Envie de vivre le même genre d'aventure que Zana ? Vous savez ce qu'il vous reste à faire !

Je m'inscris et je participe aux freerolls exclusifs !

(Si vous êtes hors de France, cliquez ici)

Pour la liste des freerolls exclusifs sur d'autres sites que PokerStars, consultez aussi régulièrement cette page.