10 Moves Essentiels du Hold'em : La Lecture dans les Pensées

IMG620
Lire dans les pensées à la table de poker peut sonner comme de la magie noire, mais ce n'est rien de plus qu'un bon vieux dur travail.

L'un des talents que tout le monde a envie de maîtriser, et pas qu'au poker d'ailleurs, est sans doute la lecture dans les pensées !

Ce qui pourrait ressembler à une déduction surnaturelle, à une diseuse de bonne aventure qui lirait dans une boule de cristal, est en fait une série d'observations réfléchies qui conduisent à une déduction correcte.

Nous allons vous montrer comment faire ces gros calls avec hauteur as ou la plus petite paire. Cela ne vous permettra pas seulement d'impressionner les autres joueurs à la table, cela vous fera aussi gagner plus d'argent.

C'est quoi ? Quand les gens parlent d'avoir fait une bonne lecture, ils font référence à une prise de décision correcte, mais très difficile, mais avec une confiance liée aux infos disponibles sur la main.

Quand ? Le gros call ou le fold énorme sont marqués par le sceau d'une bonne lecture, mais il s'agit de quelque chose qui s'est amorcé depuis le tout début de la main. Il commence dès lors que vous avez commencé à assembler les pièces du puzzle.

Où ? Lire dans les pensées peut être fait à n'importe quel moment et dans n'importe quelle partie de poker. Quand vous clouez votre adversaire en sachant exactement ce qu'il a et pourquoi il fait certaines choses, vous lisez dans son esprit.

Qui ? Pour faire une bonne lecture, vous devez connaître votre adversaire sous toutes ses coûtures, à la fois de l'intérieur et de l'extérieur. Ce qui peut sembler une déduction impossible au reste de la table est souvent possible grâce à ce que vous savez de votre adversaire et sur l'histoire que vous avez partagée.

IMG5222
Daniel Negreanu est réputé pour sa habileté à bien mettre les joueurs sur des mains.


Bien Lire dans la Tête des Autres

Comprendre comment lire dans la tête des autres est particulièrement important car cela repose sur l'une des compétences les plus importantes au poker : l'observation.

Le poker est un jeu d'informations, et les gagnants sont ceux qui en collectent le plus, et qui les assemblent le mieux pour prendre derrière les bonnes décisions.

Vous devez observer tout ce que vos adversaires font, que vous soyez dans la main où non. Voir comment quelqu'un joue ses tirages ou comment il se comporte quand il touche le jeu max, est crucial pour parvenir à faire ces fameuses énormes lectures au moment où cela compte vraiment.

Quand vous pouvez faire des observations et comparer ces données à ce que vous savez déjà à propos des tendances de jeu de votre adversaire, vous êtes prêt pour la première étape vers la lecture dans les pensées.


Vous devez lire les Mains avant de lire dans les Pensées

Le moyen le plus facile de réfléchir à propos de la lecture des mains au poker, est de répartir toutes les mains possibles dans des grands groupes. Ces groupes sont appelés "éventails".

Un éventail de mains contient toutes les combinaisons avec lesquelles un joueur ferait les mêmes actions.

Par exemple, le brelan inférieur et la top double paire sont toutes deux des mains fortes, et tomberont dans l'éventail de mise pour la valeur de la plupart des joueurs. Hauteur as n'est pas grand chose pour ne pas dire rien, et se retrouvera à l'inverse dans leur éventail pour bluffer.

Rappelez-vous, des joueurs différents ont différents éventails. La top paire est suffisante à certains joueurs pour qu'ils envoient tous leurs jetons au milieu, tandis qu'un bon joueur n'aura aucun problème à jeter deux paires dans la même situation.

Les mains peuvent être réparties dans quatre éventails de base :

  • Les Mains Monstres et les Nuts (le Jeu Max) : Ce sont les mains que votre adversaire jugent suffisamment fortes pour miser ou relancer avec, et avec lesquelles il n'aura aucun problème pour partir à tapis avec. Pour la plupart des joueurs, un brelan est un monstre (au hold'em).
  • Les Mains Faites avec de la Valeur à l'Abattage : Ce sont des mains de type top paire avec lesquelles votre adversaire se voit avoir de bonnes chances d'avoir la meilleure main, mais qui n'est probablement pas suffisamment forte pour jouer pour tout son stack.
  • Les Tirages : Tirages couleur, tirages par les deux bouts, tirages combinés qui ont une bonne chance de devenir la meilleure main, mais pas encore faite.
  • Bluffs et "Air" : Des mains qui n'ont aucune chance de gagner à l'abattage.
IMG3845
Phil Ivey est la seule personne que nous connaissons qui lise littéralement dans l'esprit des gens pour savoir ce qu'ils ont.

Une fois que vous pouvez mettre votre adversaire de façon fiable sur un éventail, vous serez capable de prendre des décisions largement meilleures à la table de poker.


Questions que vous devez vous Poser

il n'y a pas de raccourci vers la lecture parfaite de mains, mais il y a un certain nombre de questions de base auxquelles vous devriez toujours être capable de répondre.

Posez-vous ces questions quand vous déchiffrez les actions de vos adversaires :

  • Quel genre de joueur est-il ? Votre adversaire est-il large ou serré ? Passif ou agressif ?
  • Joue t-il trop de mains  ? Le moyen le plus facile de dire si quelqu'un est large ou serré est de voir à quelle fréquence il met de l'argent dans le pot. Si quelqu'un joue plus de 20% des mains, il est assez sûr de dire qu'il se situe dans la frange des joueurs larges. Dans le jargon très technique, c'est ce que l'on appelle le % VPIP (Volontary Put $ in the Pot), soit nombre de fois où le joueur a volontairement misd e l'argent dans un pot.
  • Suit-il, ou mise t-il et relance t-il ? Si un joueur joue quasi toutes les mains mais que vous ne pouvez vous souvenir de la dernière fois où il a lui-même misé ou relancé, vous pouvez le cataloguer sans trop de risques comme une "calling station" (machine à payer). Si un joueur prend toujours l'initiative avec des mises et des relances, labelisez-le comme agressif.
  • Dans quelle position est-il ? La position est un énorme avantage au poker, comme la plupart des gens le savent. Plus la position est tardive, plus l'éventail de mains pour jouer est grand. L'inverse est également vrai, aussi accordez plus de crédit aux relances venant d'une position de début de parole.


La Lecture dans l'Esprit en Action

Si vous pensez toujours que la lecture n'est qu'un vieux conte de grand-mère, une légende, regardez cette vidéo du vainqueur de bracelet Max Lykov.

Le joueur russe défie toute logique et réalise un call énorme avec hauteur roi. Et ile le fait en toute confiance.


Les 10 Moves Essentiels du Texas Hold'em - déjà publiés