Vidéo de la semaine : Un carré à 3 joueurs pour la victoire !

Partager:
30 juin 2016, Ecrit par: PokerListings France
Posté dans: PokerListings France , WSOP , Vidéos
Vidéo de la semaine : Un carré à 3 joueurs pour la victoire !

Comment se faciliter la tâche pour gagner un bracelet aux WSOP ? Simple, en éliminant vos deux derniers adversaires à la fois !

Difficile à réaliser (voire à imaginer), mais c'est ce qu'a réalisé l'Australien Martin Kozlov contre à la fois Davidi Kitai et Justin Bonomo dans l'épreuve 39 très relevée de No-Limit Hold'em 6-max Championship à 10 000 $.

Chris Ferguson venait juste d'être éliminé, sous quelques acclamations mais aussi les huées, et plus que trois joueurs pouvaient donc prétendre à remporter le bracelet. Soit ce qui pouvait être le quatrième pour Kitai, le deuxième pour Bonomo, ou le premier pour Kozlov.

Au niveau des tapis, Kozlov est assez largement en tête avec 7 millions de jetons, suivi par Kitai avec 3,9 millions, puis Bonomo avec 2,9 millions.

Les blindes sont à 100 000 / 50 000 avec des antes de 10 000.

Sur cette main qui arrive, Kozlov est assis au bouton et reçoit Q Q qu'il relance naturellement, à 250 000.

Tout au milieu

Dans une situation telle que celle-ci, la troisième meilleure main de départ du Hold'em est évidemment un monstre absolu.
La seule crainte de Kozlov est surtout ici de ne gagner que les blindes avec celle-ci.

Pourtant, ce qui allait arriver ensuite, Kozlov ne l'aurait sans doute jamais imaginé.

Kozlov Kitai Bonomo

Après lui, Justin Bonomo découvre 9 9 et part rapidement à tapis.
Même si c'est une grosse mise, il n'y a pas vraiment à redire sur ce move.

On s'attend maintenant à ce Kitai se couche, et qu'à moins d'un bad beat Kozlov élimine l'Américain.

Mais cela ne se passe pas comme prévu. Le Belge découvre 6 6 et commence à réfléchir longuement.
Dans sa réflexion, on se doute qu'il pense que Kozlov peut relancer avec n'importe quelle main au bouton, et qu'il peut battre Bonomo qui n'a peut-être qu'un as.

Finalement, Davidi envoie lui aussi tous ses jetons au milieu de la table en annonçant "all-in".

Quand Kozlov suit, les WSOP 2016 viennent d'entrer dans l'un de ses moments les plus excitants jusqu'à présent.

La cerise sur le gâteau

Mais comme si cela ne suffisait pas, le sort avait décidé d'ajouter encore plus de piment et de spectacle.

Kozlov est donc largement devant avec ses dames, et hors quinte ou couleur sortie de nulle part, seuls un 6 ou un 9 permettrait à l'un de ses deux adversaires de tripler son tapis et de prendre la tête.
Ses chances de victoires sont déjà de 65,8%, contre 18,6% pour Bonomo et 15,4% pour Kitai, avec 0,2% de chances pour une égalité improbable (du genre carré d'as kicker roi au flop) si l'on veut être totalement exact.

Mais dès le flop l'affaire aura finalement été entendue, et Kozlov pouvait déjà lever les bras en signe de triomphe.

Davidi Kitai prenait alors la deuxième place, en vertu d'un tapis plus gros que Bonomo au début de la main.

Alors, que s'est-il donc passé au flop ? La réponse en vidéo :

Partager: