Bio joueur : Chris Moneymaker

Chris Moneymaker

Cet homme peut transformer 39 $ en 2,5 millions de $ ! A l'heure qu'il est Chris Moneymaker (Moneymaker pouvant être littéralement traduit par « faiseur d'argent ») porte définitivement bien son nom.

Chris était le genre de petit garçon qui jouait au bridge avec sa grand-mère. Il a ensuite grandi en aimant jouer au blackjack avec son père, mais après avoir vu le film Rounders (Les joueurs), le Texas Hold'em l'a accroché.

Le futur champion du Main Event des WSOP 2003 menait autrefois une vie assez banale. Après une maîtrise en comptabilité de l'Université du Tennessee, il passa la plupart de son temps à jongler avec les chiffres en tant que comptable, et à faire le service à temps partiel dans un restaurant local.

Mais le destin de Moneymaker n'était pas celui d'une vie médiocre à Spring Hill dans le Tennessee.

Son périple vers les sommets des tables high rollers commença donc par un clic de souris. Après avoir battu 18 autres joueurs dans un satellite à 39 $, Moneymaker se retrouva avec un siège dans un tournoi qualificatif pour le plus grand et plus prestigieux tournoi dans le monde du poker. Et seulement une victoire plus tard, le voilà qui gagnait donc un ticket d'entrée à 10 000 $ pour le Main Event des WSOP !

Mais l'affaire était encore loin d'être attendue. Bien qu'ayant deux boulots, Chris n'avait pas l'argent nécessaire pour le voyage en avion et pour une chambre d'hôtel à Vegas, et il fut ainsi forcé de vendre une partie de son ticket entrée à son père et à un ami, David Gamble le bien nommé. En leur ayant promis à chacun une partie de ses gains, l'affaire s'est avérée bien plus rentable que prévue pour ses bienfaiteurs.

Après avoir étrenné son statut d'amateur lors des premiers jour de ce Main Event 2003, au coude à coude avec de certains Johnny Chan, Howard Lederer et Paul Darden, Moneymaker traça finalement son chemin jusqu'à la table finale puis parvint à se retrouver en heads-up face au pro et chevronné Sammy Farha.

Moneymaker a plus tard admis avoir proposé à Farha un deal pour le partage des gains des première et deuxième places combinées. Pour sûr un signe de respect sachant que Chris pouvait s'enorgueillir d'un conséquent chip lead au moment de la proposition. Peut-être Farha vit cette proposition comme un signe de faiblesse, et il refusa l'arrangement.

Amateur ou non, Moneymaker fit mieux que tenir son rang contre le vétéran. Dans l'un des bluffs les plus mémorables de l'histoire du Main Event, Moneymaker partit à tapis à la river avec rien de mieux qu'hauteur roi. Déjà court en jetons au début de la main, Farha avait alors une portion significative de ses jetons impliqués dans le pot. Mais malgré sa top paire, Farha abandonna le coup, et le reste n'est que littérature comme l'on dit.

Au cours de cette nuit-là , Chris passa donc du statut de « je cumule deux boulots » à celui de « je suis un high roller », et fêta sa victoire en claquant pas moins de 25 000 $ dans un club de strip. Pour être en paix avec son karma, il en donna également 25 000 à la recherche contre le cancer. Inutile de dire que Moneymaker a sur ce coup été à la hauteur de son patronyme.

Beaucoup disent que la victoire de Moneymaker a été une véritable révolution dans le monde du poker. Il fut la première personne à devenir champion du monde après s'être qualifié en ligne, et son triomphe prit la forme d'un résonnant accomplissement qui est devenu l'image même du nouvel âge du jeu en ligne : n'importe qui peut devenir un joueur de poker professionnel.

« On m'a un peu sous-estimé parce que personne ne savait qui j'étais » dit-il après sa victoire. « Si j'ai pu gagner, tout le monde peut le faire ».

Cette révélation attira nombre de nouveaux joueurs à s'enregistrer en ligne et à tenter de suivre les pas du comptable du Tennessee.

Malgré sa grosse victoire, beaucoup voient toujours Chris comme un prodige éphémère, celui d'une occasion, un novice qui fut suffisamment chanceux pour cueillir cette victoire dans le plus grand tournoi de l'histoire du poker.

Alors qu'il était encore le champion en titre, Moneymaker fut cependant très proche d'ajouter un titre du World Poker Tour à son palmarès, lorsqu'il termina second derrière Phil Gordon au Bay 101 Shooting Stars en 2004. Il enregistra une autre bonne place dans l'argent des WSOP quelques mois plus tard dans l'épreuve de Pot-Limit Omaha à 5 000 $, échouant 10ème. Plus récemment, Moneymaker a obtenu une honorable 69ème place dans l'EPT Grand Final de Monte Carlo 2010.

Au cours de ces dernières, Chris a partagé le plus clair de son temps entre ses amis, sa famille qui lui est chère et son poste d'ambassadeur pour PokerStars, y compris aux tables live et online dans sa peau de membre de la Team PokerStars. Il a également lancé sa propre société, Moneymaker Gaming.

Divers et anecdotes

* Né le 21 novembre 1975
* Champion du Monde de poker 2003
* Ambassadeur pour PokerStars.com
* Membre de la Team PokerStars
* Diplômé de l'Université du Tennessee
* Comptable professionnel
* Marié, une fille (née 3 mois avant sa victoire des WSOP)
* Auteur du livre Moneymaker : How an Amateur Poker Player turned $40 into $2.5 Million at the World Series of Poker (Comment un joueur de poker amateur a transformé 40$ en 2,5 millions de $ aux World Series of Poker).

Retrouvez l'interview de Chris Moneymaker lors de l'EPT Grand Final 2010 de Monte Carlo :
Chris Moneymaker, l'interview

Derniers Blog Posts »