Conseils de pros : Calvin Anderson et la bonne réflexion à avoir

IMG1927
Pas de bonne ou mauvaise réponse - juste réfléchir.

Lorsque j'ai contacté Calvin Anderson pour analyser des mains pour la première fois, j'en avais une liste de 14.

Ces mains je les avais jouées durant un tournoi 888Live à 220€ à Dublin.

Après avoir étudié ensemble la première main, j'ai compris que je n'allais pouvoir le faire pour toutes.

Anderson ne fonctionne pas comme ça. Il n'y a jamais une bonne ou une mauvaise réponse.

A la place il offre son opinion, pose des questions, et suggère des scénarios. Je jure que je pouvais entendre son cerveau vrombir à travers les câbles d'Internet.

J'ai en tout cas été ravi de pouvoir avoir cette discussion avec l'un des meilleurs joueurs de sa génération.

Brisez les règles, et vous ne serez pas entendu

La conversation avait bien démarré.

Calvin Anderson2
Tu dois avoir un but.

"J'aime la façon dont tu as formulé tes historiques de mains" me dit-il.

D'autant plus intéressant qu'Anderson a même des règles comment les historiques doivent lui être envoyés.
Si vous ne suivez pas les règles, vous ne serez pas entendu.

Heureusement la chance était de mon côté, j'avais suivi la plupart de ses règles, que voici :

  • Tu dois avoir un but ;
  • Tout ce qu'il s'est passé, tous les faits doivent être présents ;
  • Tu dois exprimer ton cheminement de pensée et poser d'excellentes questions ;
  • Ne te vante pas ;
  • Ne te plains pas d'un bad beat.

Quelqu'un m'avait donc payé le droit d'entrée de 220€ de ce tournoi, où il était possible de prendre une ré-entrée en cas d'élimination. J'ai décidé de rentrer au Jour 1A, me laissant l'opportunité de passer dans le rouge en me réinscrivant au Jour 1B si j'étais éliminé.

Le tapis de départ était de 25 000 jetons. Les blindes augmentaient toutes les 30 minutes.

Main #1 - Blindes 25/50

J'ouvrais à 150 en position Under the gun, avec une paire de 8, et 4 joueurs me payaient.
Le flop : J-5-3 avec deux trèfles.

Je faisais ma mise de continuation à 350 et j'avais un suiveur en position. Le turn était le 4.
Je décidais de check-fold, pensant qu'il y avait trop de valets dans son éventail.

La Question

C'est une main assez standard qui revient souvent. A cet instant, lorsque faisant face à 4 joueurs, je sentais que l'un d'eux devait avoir un valet. Mais cela semble aussi tellement une erreur de coucher une paire de 8 au flop.

C'est pour ça que j'ai misé. Mais devrais-je checker et me coucher ici ?

Calvin Anderson : L'issue d'une main, lorsque l'on joue avec des tapis si profonds, n'est pas tant une affaire.

C'est l'une des raisons pour lesquelles c'est une bonne idée d'être à l'heure et de jouer les premiers niveaux d'un tournoi.

IMG0233
Toujours avoir un plan à long terme.

C'est en effet un bon moyen de se débarrasser de ces erreurs (de les commettre au plus tôt) en prenant la température des autres joueurs sans faire mal à son stack.

Tu dois prêter attention au nombre de joueurs dans la main. Tu dois aussi avoir quelque part formé un éventail pour payer.

Il y a de bonnes chances pour que quelqu'un ait un valet dans cette situation, mais miser n'est pas une mauvaise idée. Essaye toujours d'avoir un plan à long terme : de pré-flop jusqu'à la river.

Une fois que tu mises au flop, ta prochaine réponse dépend de combien de joueurs suivent, ou si quelqu'un relance. Si une personne avait payé j'aurais checké et suivi à la turn.

Si tu avais eu deux suiveurs j'aurais checké et foldé car l'un d'eux avait définitivement un valet.

Lorsque le joueur paye, j'aurais essayé d'avoir une lecture sur le gars. Est-il capable de floater ? Est-il un joueur actif et agressif - quelqu'un de têtu ?

Si oui je pourrais ne pas me coucher face à lui, mais si c'est un gars plus vieux et plus direct, je me coucherais. Ensuite si la river n'était pas un trèfle, ou un autre 4, je checkerai et paierait probablement à nouveau.

Dans un tournoi à petit buy-in comme celui-ci, il ne sera probablement pas un assez bon joueur pour miser à nouveau avec un valet, aussi j'imagine qu'il bluffait.

LD : Lorsque 4 joueurs suivent, j'abandonne. Je considère qu'un d'eux à un valet, et si je suis payé au flop j'en ai fini avec cette main.

Calvin Anderson
Il est important de savoir pourquoi vous faites chaque action.

CA : Dans ce tournoi low buy-in et avec 4 joueurs dans la main, je suis assez d'accord avec toi.

Les raisons pour lesquelles tu mises sont de protéger ta main des cartes supérieures et des tirages quinte, et d'extraire de la valeur de mains plus faibles.

Si tu checkes c'est parce que tu penses qu'ils ont soit la meilleure main, que tu les incites à bluffer, ou que tu abandonnes.

Il est important de comprendre pourquoi tu fais chaque action.

LD : J'ai cette mentalité d'avoir des "règles". J'ai appris à jouer en cash games en ligne en utilisant des tableaux de mains de départ. Je sais que ça heurte ma capacité à m'améliorer en tant que joueur de poker. Même maintenant il y a des mains avec lesquelles j'ouvrirai depuis certaines positions, quelles que soient les dynamiques de la table. Je vois une pocket paire et j'ouvre avec une relance.

CA : Tu fais une bonne observation. Améliorer notre conscience de si un coup est bon ou mauvais est une bonne chose.

Ouvrir avec une paire de 4 UTG n'est pas nécessairement un jeu excellent, mais comprendre que ce n'en est pas un te permet de le jouer quand même de cette façon, car tu sais que tu peux t'enfuir de la main.

Mais si tu ouvres à chaque fois, et que tu penses que c'est le bon coup à jouer, alors c'est une erreur fondamentale.

LD : C'est la même chose quand j'ai des pocket paires. Lorsque je jouais des parties d'argent en ligne je perdais des tonnes d'argent avec ces mains. J'ai appris à ne faire que du set-mining. Si je ne floppais pas mon brelan alors j'en avais fini avec la main, à moins que j'aie floppé un tirage quinte, par exemple, ou de 7-7 à 10-10 sur un tableau bas.

CA : Les gens ont du mal à faire la transition entre cash games et tournois. Je ne suis pas un joueur extraordinaire de cash games. Je ne joue pas vraiment souvent les paires pour faire du set-mining.

C'est la bonne chose à faire quand vous êtes au-dessus d'un certain nombre de grosses blindes - comme 60-70bb ou plus.
Dans cette main, à ce niveau de blindes, lorsque tu relances tu fais effectivement du set-mining avec les 8.

Mais avoir une expérience en cash games est importante.
Il est possible de scinder les tournois en trois phases : La première phase convient au joueur de cash games, la phase intermédiaire convient au joueur de tournoi, et les dernières phases conviennent au joueur de Sit'n go.

Je ne suis pas le meilleur dans n'importe laquelle de ces disciplines, mais je me débrouille pas trop mal quand tu les combines toutes.

Main #2 - Blindes 25/50

Un joueur ouvre à 350 et je suis avec paire de 10 depuis la petite blinde.
Le flop donne A-Q-T avec deux trèfles.

Je check-call un continuation bet de 350. La turn est le J et nous checkons tous les deux. La river est le K. On checke encore et nous partageons le pot.

IMG7261
Les émotions sont puissantes.

La Question

Considéré l'éventail probable de Vilain, aurais-je du relancer pour valoriser au flop ?
J'ai joué une main similaire durant les World Series. Je suis parti à tapis au flop et mon adversaire avait les nuts.

Je ne joue pas beaucoup de tournois du coup ces exemples sont frais dans ma tête. Ça influence définitivement mon jeu et cela arrive souvent.

Je sais que ce n'est pas la bonne manière d'appréhender le jeu, mais ça arrive si vite.

Calvin Anderson : C'est un gros problème que beaucoup de gens ont. L'émotion est quelque chose de puissant. Les gens se souviennent des situations hautement émotives - positives ou négatives.

C'est pourquoi beaucoup de gens ont des problèmes en lien avec des incidents hautement émotionnels qui leur sont arrivés lorsqu'ils étaient jeunes, et qui les affectent plus tard dans leur vie.

C'est ce qui t'es arrivé aux WSOP. Tu avais floppé un brelan, et comme cela arrive rarement mais parfois, tu as perdu face à une main meilleure.

Tu savais que tu avais joué la main de la manière dont il fallait, tu as perdu, mais cela t'a quand même affecté émotionnellement parce que tu as été éliminé d'un tournoi dans lequel tu joues rarement.

Il n'y a aucune raison pour toi d'être déçu après coup. Lorsque je joue un tournoi de poker et que je suis absolument positif à propos du fait que je n'ai rien fait de mal, je ne m'en préoccupe pas.

Mais tu dois t'assurer de n'avoir rien fait de mal. Si tu n'en es pas sûr, alors demande.

Si je fais une erreur, je deviens fou. Mais je ne reste pas dans cet état longtemps. Je dévie mon attention plutôt à chercher ce que j'ai fait de mauvais, ainsi je peux prendre une meilleure décision dans le futur.

LD : Mais est-ce que j'aurais dû relancer au flop ?

Il n'y a pas de jeu "correct". Les deux alternatives peuvent être bonnes. Je ne vais pas te donner une bonne ou mauvaise réponse.

IMG2313
Il n'y a pas de jeu "correct".

Je vais te donner les raisons pour lesquelles cela peut être bien ou pas ; that's poker.
Le coup peut être juste 80% du temps et mauvais les 20% restants.

Dans cette situation il est juste de relancer 80-90% du temps et pas 10-20% du temps.

Les raisons pour lesquelles tu relances sont pour rentabiliser face à des mains telles que AK, AJ, AT, AQ, J9 et QT. Tu perds face à QQ, KJ et AA.

C'est comme cela que tu vois quel est le bon jeu, et de ce fait ici par exemple, sans autre information, il semble que relancer serait un bon play.

LD: Lorsque le valet arrive à la turn, aurais-je du miser puis me coucher ?

CA : Je ne ferais pas ça. Tu as beaucoup d'équité. Admettons qu'il ait un roi. Tu peux toujours toucher un carré ou un boat. Tu peux miser-payer.

Les chances de le voir te relancer avec un roi sont faibles, et tu peux toujours faire ta main. Je ne coucherais pas une main avec autant d'équité.

Main #8 - Blindes 1000/2000 ante 300

J'ai été éliminé lors du Jour 1A sur un cooler. La main qui suit est prise du Jour 1B lorsque je me suis ré-inscris.

andy black
Que ferait Andy Black ?

J'ai 40bb au début de la main. Il y a une ouverture à 4300 depuis un joueur avec 60bb, en milieu de parole, et je paye avec 8 9 au hi-jack.

Un joueur faible, qui couvre tout le monde, sur-relance à 16000 depuis le cut-off.
Andy Black, qui a aussi de quoi faire avec 100bb, suit au bouton. Le relanceur initial se couche et je suis.

Le flop est T-8-4 rainbow, et Andy Black et mois nous couchons tous deux lorsque le 3-better part à tapis après que tout le monde a checké jusqu'à lui.

La Question

Après que le joueur faible a sur-relancé et que l'action a été couchée jusqu'à moi, je savais que le jeu instinctif était de se coucher. J'ai décidé de payer pour les raisons suivantes.

J'avais une main qui floppait bien contre deux joueurs avec des stacks plus gros que le mien. Je ne joue pas des tournois si fréquemment. Ça change mon approche du jeu.

Au lieu de jouer de manière optimale, je saisis des chances. Je fais ça parce que je ne suis pas un favori dans la partie et que du coup ma meilleure chance de gagner est de tenter ma chance de cette manière afin de construire un gros stack qui me donne plus de marge de manœuvre.

Si je perdais la main je restais confortable de jouer avec un stack de 20-25bb. Est-ce que c'est une approche acceptable ?

Calvin Anderson : Si tu voulais travailler sur les maths correctes, tu peux utiliser un programme qui s'appelle Flopzilla pour t'aider.

Comme la main est jouée, tu dois essayer de mettre le relanceur initial sur un éventail. Ensuite réfléchir en termes de position relative est également très important.

Qui que ce soit qui fasse la grosse sur-relance il va agir en premier. Ce gars va miser, et selon qui vient ensuite, cela conduit à réfléchir à ton implication dans la main.

Le joueur qui a sur-relancé ; si Andy parle après lui, puis toi, alors tu peux être dans le coup. Tu vas être pris en sandwich entre les deux.

lee davy 888 dublin3
Lee Davy : il a joué, et appris des meilleurs.

Il peut être bon pour toi de rentrer dans cette main aussi longtemps que tu comprends ça. Cela dépend aussi de quelle équité tu toucheras au flop. Lorsque tu floppes un 9 sur un tableau T-9-6, tu ne sais pas si tu dois y aller avec ou non.

Ce gars va miser gros. Andy Black est toujours là à parler en suivant, aussi tu as besoin d'une main très forte. Ce qui va souvent arriver, est que tu vas manquer le flop. Ou que tu vas le toucher mais pas très fort.

Imagine jouer une paire de 2. Tu sais toujours si tu vas pouvoir y aller avec ou non. Savoir ce que tu vas faire quand tu touches le tableau de la sorte est important.

LD : Je savais ce que je faisais. J'allais à tapis avec n'importe quel tirage ou je me couchais.

CA : Je pense que c'est bien. Savoir que tu veux être joueur dans cette situation est ok. Savoir que tu n'es pas le meilleur joueur du tournoi, et que tu n'as pas assez d'expérience pour jouer small-ball et grignoter des jetons, fait une énorme différence pour ton approche.

Saisir la chance d'essayer de gagner beaucoup de jetons est ok. Je le fais beaucoup, tôt dans les tournois, pour monter un gros tapis.

Je pense que plus de gens devraient savoir où ils en sont à propos de leur niveau de capacités dans un tournoi en particulier, et prendre des risques en conséquence.

Mais tu dois comprendre la qualité des mains que tu sélectionnes et t'assurer d'avoir une bonne équité lorsque tu prends ces décisions.