Critique Livre : A toute Blind

a toute blind

A toute Blind nous fait découvrir le parcours hors norme d'un jeune homme arrivé par hasard au poker, depuis devenu l'un des joueurs professionnels français les plus reconnus.

Récit autobiographique, A toute Blind retrace le parcours presque "extraordinaire" d'un homme qui se considérerait sans nul doute "ordinaire" si on lui posait la question, celui d'un jeune trentenaire qui a longtemps cherché sa voie d'un petit boulot à un autre, un temps même professionnel de billard, avant de croiser par hasard la route du poker... avec succès.

Cet homme, c'est Nicolas Dervaux. Tout s'est tellement enchaîné comme un véritable conte de fée pour ce natif de la banlieue parisienne, qui à ses débuts n'imaginait pas une seule seconde poser le pied sur une route aussi dorée, et qui considérait encore moins le poker comme une fin en soi.
Les résultats aidant et surtout un mental de compétiteur et de fonceur auront néanmoins tôt fait de conduire notre narrateur sur la voie du professionnalisme.

De ses débuts en cash games devant l'ordinateur jusqu'à son sponsoring par Unibet, en passant par sa découverte des tournois live et de leur environnement de luxe, sans oublier une exceptionnelle table finale lors de l'EPT de Copenhague 2008 (460 joueurs) alors qu'il s'était qualifié au cours de l'un de ses premiers tournois satellites disputés en ligne, c'est le parcours que s'attache à nous relater avec la plus grande sincérité Nicolas Dervaux, avec ses hauts et ses états d'âme sur une célébrité incomprise et même parfois gênante.

A la découverte de l'envers du décor

Le succès rapide qui aura été le sien risque d'ailleurs d'apparaître d'une simplicité presque désarmante (au point de parfois croire qu'il s'agit d'un roman fictionnel -mais les résultats officiels sont là pour témoigner du contraire-), mais Nicolas Dervaux n'oublie pas de mettre en garde et de formuler les consignes de prudence d'usage.

Son immersion presque naïve dans le monde du poker fait que tout un chacun pourra aisément s'identifier à l'homme de 34 ans surnommé La Tortue (à ne pas confondre avec Christophe Willem), et se prendre à rêver d'un jour peut-être pouvoir vivre la même aventure.

Le style d'écriture personnel rend en tous les cas le témoignage attachant et le récit des plus agréables à suivre, avec des confessions se révélant en outre un très bel éclairage sur l'envers du décor.
D'un séduisant format poche, l'ouvrage devrait à n'en pas douter être dévoré par tous les amateurs de poker ou celles et ceux qui souhaiteraient un peu mieux découvrir cet univers à part.

* Palmarès sélectif de Nicolas Dervaux *
- Finaliste de l'EPT de Copenhague 2008 (6ème, 199 320$)
- 1 Place payée WSOP (2008)
- 3ème du World Heads-up Championship de Barcelone (2008)
- 230 491 $ de gains en tournois à ce jour

A toute Blind - Confessions d'un pro du poker
Editions L'Inventaire
195 pages, 17€
Disponible sur Internet et dans toute bonne librairie.

Derniers Blog Posts »