Critique livre : Poker Power

poker power

Poker Power propose de partir à la découverte du jeu "small-ball" avec Daniel Negreanu, après une première partie rédigée par 5 autres professionnels livrant astuces et stratégies pour différents types de parties de No-Limit Hold'em.

A la manière de Poker Super System de Doyle Brunson (traduit en français dans la même collection), où "Texas Dolly" avait confié l'écriture de chacun de ses chapitres à un professionnel (chacun dans sa variante de prédilection), Poker Power reprend le même concept.
L'ouvrage a d'ailleurs été reconnu comme l'un des meilleurs publiés depuis ce même Super System en 1978 (dans sa première édition).

Ce sont cette fois les Evelyn Ng,, Todd Brunson, Erick Lindgren, Paul Wasicka et David Williams qui se collent à la tâche, chacun dans un domaine de compétences qui leur correspond.

Evelyn Ng, 8 places payées WSOP, 5 places payées WPT

 

Evelyn Ng
Evelyn Ng hérite de la partie « débutants ». Possible d'avoir un cours particulier ?
L'ancienne compagne de Negreanu, Evelyn Ng, se colle à une première partie (50 pages) axée débutant : Tournois de Hold'em No-Limit : Stratégie pour joueurs novices. Cette mise en bouche expose une stratégie se voulant simple et efficace pour le jeu pré-flop (à savoir le montant des relances, la sélection des mains), le jeu au flop (selon ce que vous touchez), à la turn et à la river. Une mise en bouche très "soft".

Todd Brunson, 26 places payées WSOP dont 1 bracelet en 2005

Todd Brunson est à la tête de la deuxième partie (60 pages), Gagner aux grosses parties d'argent. Restant généraliste si jamais vous ne comptez pas encore vous lancer dans les plus gros cash games à hauts enjeux, ce chapitre passe en revue les concepts importants pour réussir dans ce type de poker : combien se caver, trouver son style, les différents profils de joueurs et comment les appréhender, un passage sur le bluff et le semi-bluff, les value-bets, les pièges, et quelques réflexions sur le tilt et les grosses parties.

Erick Lindgren, 23 places payées WSOP dont 1 bracelet en 2008, 2 titres WPT

La troisième partie (45 pages) rentre dans un vif du sujet qui commencera sans doute à intéresser plus de lecteurs. C'est cette fois Erick Lindgren qui nous prend par la main pour Jouer en ligne au Hold'em No-Limit.

Erick Lindgren
Erick Lindgren s'attaque au No-Limit Hold'em en ligne.
Quels sont ses avantages, l'importance de l'évaluation des adversaires, les modèles de mise, les stratégies de buy-in, ainsi qu'un panel de quelques autres conseils variés sont les points majeurs développés par "E-Dog".
Quelques tactiques en tournois (certaines peu nouvelles, d'autres moins couramment étudiées telles que la relance au double) viennent finaliser ce chapitre censé vous aider à rentabiliser votre jeu sur Internet.

Paul Wasicka, 6 places payées WSOP dont une 2ème place du Main Event en 2006, 6 places payées WPT

La partie suivante (35 pages) sur Les cash-games en ligne et short-handed (5 ou 6 joueurs) par Paul Wasicka ne restera pas dans les mémoires. Ces quelques conseils en vrac et stratégies de jeu et réactions face à l'adversité manquent peut-être un peu de poids et ne concernera qu'un public plus restreint.

David Williams, 17 places payées WSOP dont 1 bracelet en 2006 et une 2ème place du Main Event en 2004

David Williams vient réveiller son monde dans une passionnante cinquième partie (70 pages) : Varier (intelligemment) son jeu.
Le jeune américain expose un pan de jeu qui a notoirement fait son succès, en nous aidant ainsi à comprendre son raisonnement. Quelques réflexions sur les mains "poubelles" ou sur les moves viendront terminer de nous aider à voir un peu plus clair dans ce qui se trame dans la tête d'un joueur en apparence un peu fou.

 

David Williams
David Williams, pas si fou qu'on pourrait croire !
Etroitement liée, l'importance de la gestion de l'image n'est pas oubliée. Un passage sur le rôle du "mâle dominant" et sur le besoin de parfois changer de vitesse finissent d'achever un chapitre enrichissant en dépit de quelques redites par rapport à ses congénères.

Dans l'ensemble tous nos sympathiques professeurs ne manquent pas de fournir quelques exemples de coups significatifs ou les ayant concernés par le passé, sans toutefois proposer autant d'études de coups qu'un livre à vocation plus didactique.

Daniel Negreanu, 43 places payées WSOP, 4 bracelets (1998, 2003, 2004, 2008), 2 titres WPT, 12,5 millions de $ de gains

Le "Kid Poker" Daniel Negreanu vient donc conclure les débats avec le plus gros du menu consacré au jeu dit "Small-ball", s'étendant sur 175 pages.
Pour les lecteurs qui ne connaissent pas le concept, le terme est à rapprocher du tennis : pour schématiser, la stratégie small-ball est une stratégie qui consiste à faire de petites mises et relances plutôt que des grosses, dans l'optique de mieux contrôler les débats, troubler ses adversaires, tout en se montrant très actif et en risquant moins.
Soit miser moins pour gagner plus !
Au tennis, les balles courtes viennent œuvrer comme moyen de varier son jeu, par opposition aux balles longues de fond de court, d'où ce terme small-ball.

Le champion canadien reprend donc les paramètres habituels du Hold'em (mains de départ, jeu pré-flop, à la turn, à la river - même si le "small ball" fonctionne mieux si le jeu n'en arrive pas jusque là), pour les réétudier selon les spécificités stratégiques inhérentes à ce mode de jeu.

Des conseils de pros pour ajouter une nouvelle dimension à son jeu

L'actuel 2ème du classement des plus gros gagnants de l'histoire du poker en tournois nous passe ainsi en revue les avantages du small-ball, comment bien le jouer, et comment adapter son jeu (ce qui demande beaucoup d'action et des nerfs d'acier).

Poker Power est au final un livre un peu à part. Ni révolutionnaire (surtout dans sa première partie) ni bien sûr inintéressant (les chapitres de David Williams et Daniel Negreanu se retrouvant au contraire très instructifs), il saura permettre à certains joueurs d'ajouter une nouvelle dimension à leur poker.
Les partages d'expérience de professionnels aussi expérimentés se trouvent en outre toujours particulièrement utiles pour mieux comprendre les mécanismes du jeu et de la réflexion de tous ces grands champions.

Rarement abordé, le "small-ball" reste un concept de jeu avancé qui devra toutefois se voir précédé d'un bon bagage technique, et trouver les bonnes parties pour qu'il puisse pleinement l'exprimer.


Poker Power, par Daniel Negreanu (& co)
Les concepts puissants du hold'em no-limit actuel

460 pages environ, 35€
Disponible sur poker-gagnant.com et dans toute bonne librairie.

Derniers Blog Posts »