Howard « Tahoe » Andrew : 39 ans de WSOP !

Howard Andew Tahoe
Tahoe a disputé tous les WSOP depuis 1974.

Howard « Tahoe » Andrew a participé à tous les WSOP depuis 1974 et, à 77 ans, il vient d'ajouter une énième ligne à son palmarès.


Andrew a pour la première fois participé aux WSOP en 1974, l'année où Johnny Moss l'emportait pour la troisième fois dans le Main Event. Deux ans plus tard, Tahoe empochait deux bracelets en seulement deux jours, les deux en No-Limit Hold'em.

« Vous voulez savoir ce qui était différent à cette époque ? Tout ! », a t-il confié à PokerListings.com à Las Vegas. « Avant on en faisait pas tout un foin comme maintenant ».

« On était beaucoup moins nombreux à jouer et c'était un milieu très conservateur. Maintenant y'a plein de jeunes. Ils sont intelligents, ils ont fait des études et ils n'ont peur de rien. Ils sont très bons dans ce qu'ils font et c'est très difficile de les battre. »

Dans les années 70, Andrew était ingénieur chez General Motors après avoir obtenu une licence de sciences à l'université de San Francisco.

Mais cela faisait déjà 20 ans qu'il jouait au poker. Andrew est en effet tombé dedans dans les années 50 alors qu'il habitait encore près du lac Tahoe : il avait alors la vingtaine et utilisait le poker comme un moyen de se faire un peu d'argent de poche.

Pendant les 60 années qui ont suivi, Andrew a pu jouer contre des géants comme Steve Wynn ou Bill Boyd, et des légendes du jeu comme Doyle Brunson ou Amarillo Slim.

« Amarillo Slim a toujours été un peu escroc. On jouait au gin et quand je le grillais en train de tricher il me disait toujours qu'il ne pouvait pas s'en empêcher. »

Howard Andew Tahoe 2
Tahoe aux WSOP 2012.

C'est aussi le poker qui a permis à Andrew de se lancer dans le développement immobilier dans les années 80 lorsque les choses ont commencé à mal tourner dans l'industrie automobile.

« Je me rappelle même une fois où à General Motors on m'avait envoyé aux réparations parce qu'ils étaient envahis par les trucs qu'ils construisaient. »


Le poker, tremplin vers le développement immobiler

1987 a été l'année la plus rentable de toute la carrière d'Andrew, empochant 250.000$ grâce à sa deuxième place au Grand Prix de Poker du Golden Nuggets à Vegas  et 86.000$ lors du SuperBowl du Poker organisé par Amarillo Slim au Ceasars Palace.

Profitant de cette aubaine et de la centaine de milliers de dollars qu'il avait accumulés les dix années précédentes, Andrew a donc pu se lancer dans le développement immobilier.

« J'ai gagné quelques gros tournois et ça m'a permis d'acheter quelques maisons. Et à l'époque on pouvait acheter une maison à un prix raisonnable, la louer et rembourser son crédit grâce aux locataires. »

Petit à petit il a élargi son portefeuille à des propriétés plus importantes, ce qui lui a permis de gagner sa vie jusqu'à maintenant.


Un retour à l'essence même du poker

Malgré ses plus de 220 places payées et des gains totaux qui s'élèvent à 1,4 million de dollars, Andrew a toujours considéré le poker comme un hobby.

Et d'après Nolan Dalla, Coordinateur Média des WSOP et auteur de livres consacrés au poker, c'est un détail qui mérite que l'on s'y arrête.

Dalla, qui a en particulier signé la fameuse biographie de Stu Ungar "One of a Kind", vit le poker de l'intérieur depuis tellement longtemps qu'Andrew lui-même estime qu'il se rappelle mieux de sa vie que lui-même.

« Tahoe a toujours considéré le poker comme un simple jeu. Il joue parce qu'il aime le poker et pour moi on touche là à l'essence même du poker », a confié Dalla à PokerListings.com.

« Beaucoup de gens parlent de l'industrie et du marché du poker, et je suis à peu près sûr que vous n'entendrez jamais Tahoe employer ces deux mots lorsqu'il parle du poker. Tahoe joue parce qu'il s'éclate, et c'est une approche vraiment rafraîchissante. Marrant que ce soit un mec de 80 ans qui nous apporte une bouffée d'air frais », a-t-il conclu.

 

Derniers Blog Posts »