Les bases du succès ? Demandez aux Goonies

Les Goonies
Trouvez votre trésor.

Pour progresser au poker et dans la vie, il est très utile d'apprendre des autres. Mais pour accéder aux trésors de la connaissance, encore faut-il oser rencontrer les gens et leur demander.

Je veux devenir multimillionnaire.

Pas pour les yachts, les voitures de sport ou les repas gastronomiques. Parce que je veux changer le monde.

Je veux changer la vie de ceux qui en ont le plus besoin. À l’heure actuelle, le meilleur moyen d’y arriver semble être l’argent.

C’est un bel objectif, non ? Mais il y a un problème.

Je ne sais pas comment y arriver.

Une tête de prof de sciences

Il y a quelques années, je faisais la queue chez Starbucks. J’étais au Rio, à Las Vegas.

Talal Shakerchi
Prof de science ou génie des fonds spéculatifs ?

On était en pleins World Series of Poker (WSOP). Je regardais les gens. J’avais remarqué un homme d’âge moyen, assis tout seul. Il avait une tête de prof de sciences.

J’avais l’impression de l’avoir déjà vu.

Tout à coup, j’ai compris. C’était Talal Shakerchi. Il avait participé au Super High Roller à 100 000 € de l’European Poker Tour (EPT) à Monte Carlo. J’avais suivi ce tournoi.

Un collègue m’avait parlé de lui, c’était un Londonien spécialiste des cash games high stakes. J’ai fait quelques recherches.

En fait, il n’était pas un spécialiste des cash games à hauts enjeux. Il était l’un des gestionnaires de fonds spéculatifs les plus riches du monde.

La « Rich List » du Times estimait sa fortune au-delà de 100 millions de livres et il faisait aussi partie des 20 plus grands philanthropes du Royaume-Uni. 

« Un chai latte s’il vous plaît. »

Je me suis dirigé vers Talal et je lui ai demandé si je pouvais m’asseoir. D’un geste, il m’a indiqué que j’étais le bienvenu. Je me suis présenté et je lui ai demandé si je pouvais l’interviewer.

« Pourquoi est-ce que vous voulez m’interviewer ? » m’a t-il demandé, sincèrement surpris.

« Je ne sais pas... peut-être parce que vous venez de payer 1 million de dollars de votre poche pour participer au One Drop », j’ai pensé.

« Le monde du poker aimerait vous découvrir », j’ai dit.

Changer de perspective

C’est ainsi qu’une amitié est née. Je dîne régulièrement avec Talal. Et je ne crois pas que notre rencontre soit un hasard.

Quelques semaines plus tôt, j’avais créé une liste d’affirmations et de visualisations pour que l’univers m’envoie quelqu’un qui pourrait me montrer la voie. Est-ce que c’était lui ?

Nous vivons à une époque d’accomplissement. Il y a la guerre. Il y a la pauvreté. Il y a la douleur.

Il nous faut changer de perspective. Voir la paix. Voir l’abondance. Voir le plaisir.

Goonies
Les Goonies y sont arrivés. Vous le pouvez aussi.

Voir la technologie et la vitesse à laquelle notre civilisation avance.

Et à moins de vouloir vous exiler sur mars, vous verrez que quelqu’un a forcément déjà réalisé ce que vous voulez faire.

J’adore le film Les Goonies. À une époque, mes amis croyaient même que j’avais joué dedans. Ils m’appelaient Data parce que je suis à moitié chinois.

Un jour, les gamins trouvent une carte au trésor. Ils la suivent. Il y a des pièges et des épreuves le long du chemin. Des indices aussi.

Il y a des gens qui sont prêts à tout pour les empêcher d’atteindre le « X » sur la carte. Mais ils y parviennent.

Demandez au Goonies

Joueur de poker
Trouvez quelqu'un de qui apprendre et à qui vous pouvez tendre la main.

Si vous voulez trouver la grotte au trésor, demandez aux Goonies.

Qu’est-ce que vous cherchez ?

Est-ce que vous voulez devenir le meilleur joueur de poker du monde ? Ou est-ce que vous avez d’autres rêves bien plus grands ?

Quelles que soient vos ambitions, trouvez quelqu’un qui l’a fait avant vous et inspirez-vous-en.

Que ce soit directement ou indirectement. Certains vous donneront des indices. Certains vous donneront la carte au trésor.

Certains vous prendront la main pour vous guider.

Il y a plusieurs façons de faire. Vous pouvez lire les livres qu’ils ont écrits. Vous pouvez observer leur façon de bouger.

Vous pouvez écouter leurs enregistrements. Vous pouvez vous inscrire dans leurs formations.

Vous pouvez les contacter à travers les réseaux sociaux, par e-mail, par téléphone... ou aller leur parler au Starbucks.

Le confort du statu quo

Voici quelques raisons qui font que les gens ne demandent pas d’aide à ceux qui ont déjà accompli ce dont ils rêvent :

1. L’ego

Vous avez peur d’être rejeté. Vous avez peur qu’on vous refuse l’aide que vous voulez demander et que votre ego en souffre.

2. La pensée

Vous n’y pensez même pas. Ils sont tellement hors de portée que vous n’avez jamais envisagé de leur demander de l’aide et des conseils. Ils ne sont pas dans votre cercle d’influence.  

3. Le travail

Joueur de poker prêt à jouer
N'abandonnez pas avant d'avoir essayé.

C’est difficile de chercher ces gens et d’insister suffisamment. C’est beaucoup plus simple de rester en retrait. Le statu quo est confortable.

Nous sommes tous humains, même ceux d’entre nous qui ont du succès. Ce sont les mêmes besoins et désirs qui nous guident.

Trouvez une personne dont vous aimeriez apprendre. Prenez une seconde. Imaginez que cette personne a encore envie de grandir. Et elle le fera en parlant avec des gens comme vous.

Ils voudront vous aider. Parce que c’est comme ça qu’ils grandiront. Cela permet de donner du sens à ce qu’ils font et de créer un lien.

Ce sont des besoins fondamentaux. Nous les avons tous et ce sont nos moteurs. Alors allez chercher les indices qu’ils ont laissés derrière eux.

Trouvez votre trésor.

Posez les bonnes questions

Voilà quelques conseils pour y arriver :

  • 1. Faites une liste de tous les gens dont vous voudriez apprendre.
  • 2. Faites une liste des différentes manières dont vous pouvez le faire.
  • 3. Choisissez la personne qui vous semble la plus accessible.
  • 4. Commencez à demander à l’univers de faire que cette rencontre arrive grâce à des affirmations et à la visualisation.
  • 5. Établissez un plan pour contacter cette personne. Comme allez-vous vous comporter ? Qu’avez-vous à proposer ? Comment allez-vous piquer leur intérêt ? Quelle est votre valeur ajoutée ? Comment le premier contact sera-t-il géré ?
  • 6. Lorsque vous avez leur attention : Ouvrez grand les oreilles.
  • 7. Ne parlez pas de vous, ça ne permet pas d’apprendre.
  • 8. La force de votre apprentissage dépend de la force de vos questions. Posez les bonnes questions et vous recevrez les bonnes réponses.
  • 9. Créez une méthodologie de suivi.
  • 10. Laissez-les respirer.

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire