15 Leçons du Poker pour les Entrepreneurs

poker business 4
Les hommes d'affaires doivent souvent avoir plus d'un as dans leur poche.

Faisons aujourd'hui le lien entre le monde du poker et celui de l’entreprise avec ces 15 conseils de joueurs professionnels qui vous aideront à réussir et survivre dans le monde des affaires.

Sur PokerListings, nous vous avons souvent parlé des points communs entre le poker et divers autres domaines. Ici, la relation entre le poker et le monde de l’entreprise est particulièrement marquée, comme vous le verrez.

En France comme ailleurs, il y a de plus en plus d’entrepreneurs et de travailleurs indépendants. Entre crise et récession, beaucoup recherchent une alternative à l’emploi traditionnel, une décision toutefois très risquée, à l’image des décisions que prennent les joueurs de poker.

Damian Voltes, homme d’affaires argentin, est intarissable sur le sujet. Homme d’affaires reconnu dans son pays, Voltes connaît bien le monde de l’entreprise puisqu’il a créé non moins de six compagnies, dont la plupart ont été rachetées par Fox/News Corporation.

Il est également un grand amateur de poker et passent ses vacances au casino Enjoy Conrad à Punta del Este, en Uruguay.

Sur son blog, il récapitule les 25 leçons que le poker peut apporter aux entrepreneurs. Tout un arsenal de conseils et de connaissances pour que vous ne perdiez jamais un euro. Nous en avons sélectionné 15 pour vous.

1) Si vous ne savez pas, ne jouez pas. Résistez à la tentation de tenter votre chance parce que d’autres gagnent de l’argent et que ça semble si simple. Si vous souhaitez vraiment apprendre, commencez par le faire sans investir. Lorsque vous aurez de l’expérience, vous pourrez miser de l’argent.

poker business 2
Au poker comme dans l'entreprise, les résultats prennent du temps.

2) Les résultats prennent du temps. Une partie peut être gagnée ou perdue, mais ce n’est pas là l’essentiel. Il faut savoir avoir une vision à long terme.

3) Ne comptez pas trop sur le bluff. Certes vous pourrez remporter quelques mains en trompant vos adversaires, mais vous finirez par perdre votre bonne réputation.

4) Il faut apprendre de ses erreurs et de ses victoires. C’est comme ça que vous éviterez de retomber dans les mêmes travers.

5) Faites attention à votre réputation. Toujours protéger son image auprès des autres. C’est comme cela que vous serez respecté et que vous respecterez les autres.

6) Analysez vos compétences. Il est essentiel de bien connaître ses propres comportements.

7) Soyez différent. Faites toujours le contraire de ce que font les autres à la table pour vous démarquer.

8) Sachez regarder et écouter. Soyez attentif à ce que disent et font les autres joueurs.

9) Assurez-vous d’avoir assez d’argent pour jouer. Il ne faut jamais s’asseoir à une table sans les fonds suffisants. Ne misez pas plus que ce que vous possédez, et ne misez pas tout trop vite.

10) Sachez vous retirer dignement. Il faut savoir quand quitter la partie, qu’on gagne ou qu’on perde.

poker business 3
Il est essentiel de savoir quand éviter la confrontation, et quand prendre part à l'action.

11) Jouez avec les meilleurs. Jouer avec les meilleurs ne pourra qu’être bon pour vous, d’autant que ce sont aussi ceux qui ont le plus d’argent.

12) Sachez éviter vos compétiteurs. Profitez-en quand vous avez la bonne main.

13) Soyez patient. Un bon joueur ne participe pas à toutes les mains, il attend d’avoir une chance de remporter la victoire.

14) Timing. Sachez quand jouer et quand miser. Il est essentiel de savoir saisir le bon moment. C’est de cela que dépendra votre victoire.

15) Profitez ! C’est un jeu. La victoire est importance, mais il faut aussi passer un bon moment.


En plus de ces quinze conseils, parmi les plus importants donnés par Voltes, en voilà quelques autres :

- N’arrêtez jamais d’apprendre. Éduquez-vous. Livres, blogs, conférences... Puisez le savoir où il se trouve : chez des professionnels chevronnés. Entourez-vous de joueurs talentueux. Rien de remplace l’apprentissage par l’expérience. Apprenez et partagez vos expérience avec les autres joueurs.

- Soyez aimable. La communauté n’est pas très grande. Tout le monde se connaît. On ne sait jamais qui sera assis à votre table. Alors soyez aimable et poli avec les autres joueurs. Faites-vous des amis.

- Prenez le temps de vous détendre. Si vous dormez mal, que vous buvez trop ou que vous n’êtes pas en bonne forme physique, la fatigue risque de vous jouer des tours. Il ne s’agit pas du nombre d’heures passées à la table, mais de la qualité de celles-ci et de votre performance.


À partir de là, si vous êtes entrepreneur, vous pourrez facilement appliquer ces règles du poker à votre entreprise et, on l’espère, rencontrer le même succès que les plus grands.

---

Damien Steel : « Le poker est un outil parfait pour les start-ups »

Damien Steel
Damien Steel

À 38 ans, Damien Steel est directeur général de l’un des principaux fonds de capital-risque du Canada, OMERS Ventures.

23/01/17 - par Dirk Oetzmann

En charge des investissements dans la technologie, les médias et la télécommunication (TMT), Steel a fait de l’investissement dans de toutes nouvelles start-ups sa spécialité.

Mais il est aussi un passionné de poker, une passion dans laquelle il s’est replongé récemment grâce à sa femme.

Alors comment se recoupent ses deux spécialités ?

Steel a récemment écrit un article pour expliquer pourquoi tous les entrepreneurs devraient jouer au poker. Nous avons pu le rencontrer au PokerStars Championship des Bahamas pour en savoir plus.

(Steel a atteint le Jour 4 du Main Event pour finalement terminer 21è pour 24 640 $, NDLR)


Présente-nous un peu ton travail.

Mon travail consiste en grande partie à trouver des entrepreneurs et des entreprises en lesquelles je crois et à investir chez eux, mais aussi à participer à leur conseil d’administration pour faire grandir leur entreprise et, finalement, la vendre.

Est-ce que tu conseilles à tes employés de jouer au poker ?

Pas forcément à mes employés, mais je suis de nombreux entrepreneurs qui ont soif d’informations et qui essayent de lancer leur entreprise.

Ces 20 dernières années, j’ai compris qu’il y avait énormément de similitudes entre le poker et le monde des affaires.

Damien Steel conférence
"On a pas toujours beaucoup de temps pour évaluer les gens."

Dans le poker, il faut prendre les bonnes décisions avec des informations très limitées. C’est quasiment pareil quand on crée son entreprise.

On se lance dans quelque chose de nouveau, de très risqué, et on prend des décisions cruciales avec des informations très partielles.

Le poker est un bon moyen d’acquérir certaines compétences de savoir-être qui sont utiles au quotidien quand on crée son entreprise.

Et toi, tu joues depuis longtemps ?

J’ai commencé à jouer il y a 15 ans, avant le boum Moneymaker, puis je m’y suis encore un peu plus investi après le boum.

Après mon mariage il y a 5 ans, j’ai pris du recul pour me consacrer à d’autres choses. L’année dernière, plusieurs événements malheureux m’ont poussé à réfléchir.

Et un jour, ma femme m’a dit : « Tu devrais jouer plus au poker si c’est une vraie passion. »

Ta femme t’a dit ça ? C’est rare dans le poker.

Je sais. Je suis probablement le mec le plus chanceux du monde. Et donc me voilà. Dès que je repère un tournoi qui m’intéresse dans un endroit sympa, j’y vais.

Il n’y a rien de mieux que de pouvoir profiter de ma passion à une table pleine de joueurs venus du monde entier.

Tu t’impliques dans beaucoup de mains.

S’il y a bien quelque chose qui caractérise les jeunes entrepreneurs, et moi aussi, c’est l’impatience. Mais ce que je fais aussi, c’est que pendant les 90 premières minutes de jeu, j’essaye de recueillir le plus d’informations possible sur mes adversaires.

Damien Steel 3
"Bluffez le marché !"

D’un point de vue technique, je ne suis peut-être pas le meilleur joueur du monde, et je suis sûr que tous les génies des maths du poker diraient que je fais souvent des choses incorrectes de ce point de vue là, mais j’aime parler aux gens pour comprendre ce qu’ils font et qui ils sont.

Dans ma vie professionnelle, je n’ai pas beaucoup de temps pour évaluer les gens en face de moi. En un mois, je dois décider s’ils ont ce qu’il faut pour devenir un bon entrepreneur avant d’investir ou non.

Au poker, c’est pareil. Il faut déterminer qui est bon et le style de chaque joueur très rapidement.

S’il y a une chose que je dois reprocher au poker d’aujourd’hui, c’est que l’aspect social a presque disparu. L'autre jour, c’était la première fois depuis longtemps que j’étais à une table où personne n’écoutait de musique.

Il y avait quelques pros à la table, comme Ryan Reiss, qui est probablement l’un des joueurs pros les plus sympas que j’aie croisés. Son rôle d’ambassadeur lui tient vraiment à cœur et il fait tout pour rendre le poker plus amusant.

J’en ai discuté avec lui : si j’étais pro et que je gagnais ma vie grâce au poker, je ferais tout pour que les amateurs passent un bon moment. Sinon ils arrêtent de jouer et l’argent ne fait que circuler, sans injection.

Évidemment il s’agit de gagner sa vie, mais autant que ce soit sympa pour tout le monde.

Est-ce que tu arrives à évaluer les compétences poker des gens que tu rencontres au travail ?

C’est une question de savoir-être. Il ne faut pas avoir peur de prendre des risques, mais il est essentiel que ce soit des risques calculés. Il faut faire la différence entre des risques inconsidérés et savoir recueillir des informations pour prendre des risques calculés.

Comme la différence entre un bluff très élaboré et une simple mise ?

Exactement. Et puis il faut aussi être toujours stratégique, calculer tous les résultats possibles et la réaction à chacun d’entre eux.

Damien Steel
"Au poker comme en entreprise il faut savoir prendre des décisions cruciales avec des informations limitées."

En tant qu’entrepreneurs, on ne peut pas contrôler grand-chose dans une entreprise, sur le marché, la concurrence, etc. Tout ce qu’on peut faire, c’est faire de son mieux et savoir réagir à tous ces éléments extérieurs. C’est la même chose dans le poker.

Ce qui est très important aussi pour les entrepreneurs de start-ups, c’est d’avoir un produit adapté au marché avant que j’investisse. Vous pouvez avoir la technologie la plus cool du monde, si personne n’est prêt à l’acheter, alors je ne vais pas investir.

C’est là qu’on explique aux entrepreneurs qu’il faut bluffer. Inventer le produit jusqu’à ce que quelqu’un soit prêt à l’acheter. Il faut bluffer le marché.

Imaginons que vous ayez créé un élément de logiciel qui permet de chercher des clients automatiquement, mais que le logiciel n’existe pas encore.

Payez des jeunes pour écumer Internet à la recherche d’entreprises prêtes à payer pour ce produit, tout en l’élaborant en parallèle.

Ce n’est pas un plan à long terme, mais à court terme ça suffit pour créer la demande avant d’avoir l’argent.

Estimes-tu que le poker devrait faire partie intégrante de la formation des jeunes entrepreneurs ?

Je n’en sais rien. Les jeunes entrepreneurs subissent une pression énorme. Tout ce qui peut leur permettre de l’évacuer est une bonne chose, surtout si cela permet de développer certaines compétences.

Mais le poker est déjà extrêmement populaire. L’année dernière, nous avons organisé deux tournois caritatifs à Toronto, limités à 100 places par tournoi. Mais nous aurions facilement pu vendre au moins 300 places. Les entrepreneurs adorent déjà le poker.


Plus sur le poker et le monde de l'entreprise et du travail :

-----

Leo Margets évoque son nouveau projet : The Mindset Factory

(11/05/16 - par Leo Margets)

Leo Margets mindset factory

Leo Margets revient sur PokerListings pour nous parler de sa nouvelle aventure, une agence de formation à destination des entreprises.

Certains d’entre vous savent déjà que je me suis lancée dans un nouveau projet : THE MINDSET FACTORY.

Aujourd’hui, j’ai envie de vous expliquer comment a germé cette idée et en quoi elle consiste précisément.

L’été dernier, j’ai rencontré Mar Rovira, une ancienne basketteuse du Barça, qui est devenue psychologue sportive et coach mentale.
Mar n’a pas d’expérience dans le poker et ne joue quasi jamais aux cartes. Elle connaît les règles du poker, mais le voit comme la majorité des gens : un hobby. Et pourtant, Mar m’a surprise : malgré son manque de familiarité avec le poker, elle était déjà capable de voir sa valeur sur le plan humain.

C’est quelque chose que personnellement, j’ai toujours su. J’ai toujours clamé que le poker était le reflet de la vie dans un microcosme. J’ai toujours été consciente que jouer au poker au niveau professionnel, ou comprendre le poker en profondeur, permet aux gens de révéler des qualités exceptionnelles et enseigne des leçons et valeurs qu’on retrouve dans peu d’autres activités.

Mar avait très rapidement compris le pouvoir du poker en tant qu’outil éducatif. De mon côté, j’ai vu en elle un énorme potentiel. Elle est une psychologue reconnue, avec énormément d’envie et d’ambition, une expérience du haut niveau et surtout, même sans bien connaître le poker, elle avait parfaitement compris en quoi il consistait.

Mar m’a proposé de nous lancer dans un projet de formation à destination des professionnels et des particuliers, basé sur notre expertise commune dans le poker et le sport de haut niveau. L’idée était de partager les connaissances que j’applique au niveau personnel pour améliorer ma vie, et de les étendre pour faire du consulting.

J’ai l’habitude de parler des bénéfices du poker dans la vie quotidienne, puisque j’ai notamment travaillé avec Adecco sur un projet qui mettait en parallèle les compétences nécessaires au poker et la recherche d’emploi, et que j’ai été employée par Michael Page pour des interventions auprès d’entreprises avec lesquelles ils travaillent.

Différentes formations proposées aux entreprises

The Mindset Factory va plus loin : La formation que nous avons élaborée se décline sous plusieurs formats. Nous travaillons main dans la main avec des entreprises et des particuliers, mais nous organisons également des conférences, surtout à destination des cadres et/ou propriétaires de PME, ou de groupes techniques.

Leo Margets master class
Leo Margets dans la peau du coach. (photo TMF)

Tout notre contenu est personnalisable, mais les deux axes principaux de notre formation sont : LE POKER COMME NÉGOCIATION (risque calculé, prise de décision, gestion de l’incertitude, adaptation aux changements), et POKER ET COMMUNICATION (gestion des émotions, metagame, niveaux de raisonnement, empathie, etc.).

Cette partie assez théorique est complétée par un package POKER EXPERIENCE, qui est notre produit le plus ludique. Il consiste notamment d’activités de team-building ou d’activités à destination de ceux qui voudraient découvrir de nouvelles expériences. Ces activités sont faites pour être organisées dans un casino et sont basées sur le poker. Tous ces éléments réunis permettent d’élaborer une formation qui plonge les participants dans divers états : tension, incertitude, compétition, vertige et satisfaction. On recherche l’émotion.

Et comme au poker, le timing a été essentiel dans notre association. Il y a quelques semaines, une maison d’édition m’avait justement proposé d’écrire un livre sur le sujet... Sans le savoir, j’avais déjà commencé à écrire le manifeste de The Mindset Factory !

Voilà comment est né ce projet. J’aime penser que notre petite entreprise va grandir, et que nous aurons pu créer quelque chose d'utile grâce à notre expérience.

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire

×

Sorry, this room is not available in your country.

Please try the best alternative which is available for your location:

Close and visit page