Andorre, futur nouveau paradis du jeu ?

Andorre

Nichée dans les Pyrénées, Andorre est un tout petit pays qui pourrait représenter l’avenir des entreprises du jeu et des casinos.

Les sociétés du jeu en ligne continuent à chercher de nouveaux lieux attractifs où opérer, tout comme les joueurs. Actuellement, les entreprises de jeu en ligne privilégient Malte, Gibraltar, l’Île de Man, le Costa Rica et Curaçao. 

Ces pays ou états qui disposent d’un régime fiscal favorable à ces entreprises, voient passer des milliers de millions de dollars chaque année, que ce soit en bénéfices ou en dépenses.

Il va maintenant falloir y ajouter Andorre.
La petite principauté nichée au cœur des Pyrénées, entre la France et l’Espagne, a prévu de mettre au point une nouvelle loi sur le jeu pour remplacer celle de 2014. Ce projet de loi offrirait alors d’énormes avantages par rapport à ses concurrents frontaliers.

Une nouvelle loi pour 2018

En votant sa Loi sur le jeu, Andorre a créé le Conseil de régulation du jeu d’Andorre. Il s’agit d’une autorité internationale qui délivre des licences aux casinos et aux salles de jeu virtuelles.

En plus de protéger les consommateurs, de protéger les mineurs et de prévenir l’addiction au jeu, cette loi innove également en termes de législation autour du jeu.

Centre des Congrès Andorre
Le Centre des Congrès en Andorre.

Mise en œuvre en 2014, elle offrait plus de huit types de licences, pour cinq catégories fiscales - de quoi s’adapter parfaitement aux besoins de la principauté, où le jeu est un véritable moteur touristique.

Cependant, le gouvernement d’Andorre a présenté il y a quelques jours une toute nouvelle loi qui devrait entrer en vigueur en 2018, avec l’accord des opérateurs.

« Pour l’instant nous nous focalisons sur cette loi. Le reste, on verra quand les opérateurs se présenteront. Il encore très tôt pour parler du nombre de licences. Ce que je peux dire, c’est que cela va ouvrir des possibilités aux casinos », nous ont confié des sources proches du gouvernement.

1,5 million de bénéfices et un casino à opérer

Pour l’année 2017, le gouvernement prévoit des bénéfices de 1,5 million d’euros dans le secteur du jeu. Ce qui correspond à l’annonce de l’exploitation du futur Casino d’Andorre.

Pour l’instant, déjà trois candidats se pressent pour reprendre le Casino d’Andorre. Pour cela, il faudra payer une licence d’exploitation entre 10 et 15 millions d’euros et investir environ 6 millions d’euros pour rénover le casino.

Le groupe français Barrière, qui possède déjà des casinos dans toute la France et la Suisse, un groupe de casinos autrichiens, et des sociétés locales, sont les candidats à la rénovation du centre des congrès en casino.

Des YouTubeurs aux joueurs de poker en ligne ?

Ce qui est sûr, c’est qu’Andorre offre énormément de garanties, notamment fiscales, pour le jeu en ligne. Les avantages sont tels qu’on pourrait voir un exil comme celui des YouTubeurs qui ont migré en masse vers Andorre pour fuir l’Espagne et ses 45 % d’impôts. C'est ce que racontait le site Vozpopuli.com en dressant le portrait de Willyrex (8 048 888 abonnés) et Vegetta (17 429 832 abonnés), deux des YouTubeurs les plus connus d’Espagne qui gagnent des milliers d’euros par vidéo.

La seule question aujourd’hui est de savoir si les gamers entraîneront avec eux les joueurs de poker, eux qui vivent aujourd’hui majoritairement à Malte.

Andorre représente-t-elle donc le nouveau futur pour les joueurs de poker en live et en ligne ?