Le poker aura t-il bientôt droit au chronomètre ?

Jordan Cristos2013 WSOP EuropeEV0710K NLH Main EventDay 3Giron8JG2447
Jordan Cristos

Le récent « clash » sur Twitter entre Daniel Negreanu et Jordan Cristos à propos du tanking nous a donné un aperçu de ce que le poker pourrait devenir.

Quand vous jouez à la maison, est-ce que quelqu’un fait exprès de mettre extrêmement longtemps à prendre toutes ses décisions, à chaque tour de chaque main, à tel point que vous avez envie de le secouer ?

Probablement pas. Pourquoi ?

Parce que tout le monde sait bien que c’est très impoli. Parce que tout le monde hurlerait à un tel joueur de se dépêcher. Parce que tout le monde tilterait.

C’est une évidence. Imaginez s’il y avait deux ou trois joueurs comme cela par table !

La partie ne durerait pas, les autres joueurs s’énerveraient et abandonneraient la partie.

Énervant mais génial

jamie gold 3155
Maître-générateur de tilt. 

Au poker, particulièrement dans le poker professionnel, les joueurs essayent d’exploiter tout ce qui peut leur donner un avantage, aussi petit soit-il, sur leurs adversaires.

Or les faire tilter, de quelque manière que ce soit, est un moyen de prendre l’avantage.

Vous vous souvenez de Jamie Gold aux WSOP 2006 ? Si vous arrivez à regarder cette vidéo en entier, vous êtes probablement totalement immunisé contre le tilt.

Ou encore le Français Lucien Cohen, le « rat man » qui a remporté l’EPT Deauville en 2011. Si vous regardez cette vidéo tournée après sa victoire, vous comprendrez ce que c’est que d’être assis à côté de lui pendant une partie.

Et pourtant, la manière dont Gold arrive à déstabiliser ses adversaires en les faisant suivre alors qu’il a les meilleures cartes et se coucher lorsqu’il n’a rien, est très subtile.

Et surtout, géniale. Très énervante, mais géniale.

Ne rien faire

À l’inverse, le comportement de Cohen était tout sauf subtil. Honnêtement, il a énervé tout le monde.

Certains disent même que les autres finalistes se sont fait éliminer juste parce qu’ils n’en pouvaient plus. (On rigole !)

Mais c’est un fait : un adversaire qui tilte, c’est un avantage énorme. Mais les joueurs se sont rendu compte qu’il faut beaucoup de talent pour être aussi perturbant que Gold, et un caractère très particulier pour agir comme Cohen.

Negreanu tanking
Pas fan des temps de réflexion trop longs. 

D’autant qu’ils ont découvert qu’il est possible d’obtenir le même résultat en ne faisant rien du tout.

C’est précisément ce dont Negreanu et Cristos parlaient sur Twitter. Cristos admet explicitement que prendre le plus de temps possible pour ses décisions fait partie de sa stratégie et, comme le dit Negreanu sur son blog, il en a tout à fait le droit.

Aucune règle du poker ne s’y oppose, et bien souvent, cela fonctionne. En tout cas ça fonctionne toujours contre moi.

Le tanking est cruellement efficace, c’est un fait. Et pourtant, n’importe qui sait bien que c’est assez impoli et que cela détruirait tout simplement le poker si trop de joueurs l’adoptaient.

La raison ne s’impose pas toujours

Negreanu écrit que si tout le monde se comportait comme Cristos, le poker disparaîtrait.

Malheureusement, la raison ne s’impose pas toujours.

La décision d’organiser la Coupe du monde de football dans un pays désertique où les températures atteignent 50 °C en été est-elle raisonnable ou motivée par l’argent ?

Le fait que le seul pays jamais touché par une attaque nucléaire soit le pays avec le plus de centrales nucléaires au monde est-il raisonnable ou motivé par l’argent ?

Au poker, avoir un avantage, c’est gagner plus d’argent. Alors oui, il devrait y avoir de plus en plus d’adeptes du tanking (le fait de réfléchir, généralement longuement).

réfléxion au poker
Au poker, avantage signifie argent. D'où l'augmentation du tanking. 

On en voit déjà les premiers effets : en tournois, de plus en plus de joueurs viennent avec leurs tablettes pour passer le temps entre les mains.

Ce n’est pas quelque chose que je cautionne, mais cela ne me surprend pas non plus. C’est vrai que parfois on s’ennuie.

Le temps moyen d’une décision de plus en plus long

Il y a quelques années, miser 10 000 $ était une décision qui mettait les joueurs dans des états pas possibles.

Et maintenant, on en est à instaurer des règles pour interdire l’utilisation d’appareils électroniques pendant les tournois.

Si vous jouez quelques tournois en ligne ce soir, vous tomberez forcément au moins sur un joueur qui tanke tout le temps.

Soyons honnêtes, de combien de temps a-t-on réellement besoin pour prendre une décision au poker ? Cinq ou six secondes ?

Si c’était une règle, personne ne jouerait sur plus de dix tables à la fois.

Ils le font actuellement, tout simplement parce que le temps moyen d’une décision s’allonge de plus en plus.

Pas besoin qu’une majorité de joueurs pratiquent le tanking pour que cela affecte le poker de manière globale. Comme partout, il suffit d’un ou deux éléments perturbateurs pour discréditer le reste.

Une pendule au prix lourd

Il existe bien évidemment un moyen de se défendre contre le tanking à excès : demander le time.

Pourtant, la grande majorité des joueurs sont bien trop polis pour le faire systématiquement, ou assez souvent pour que cela devienne une habitude.

Le tweet suivant du joueur Amit Makhija à l'adresse de Negreanu résume ce que pensent beaucoup de joueurs :

« Ceux qui tankent sont très énervants, mais je déteste que le fait de demander le time soit considéré comme malpoli par certains. »

spooky halloween clock 26114
Les amateurs se méfient du chronomètre. 

Alors quelle est la solution ? Quel est le seul outil qui permettra de réduire le tanking ?

La pendule. Le chrono. Ou encore "shot clock".

Et bien que de nombreux joueurs se soient prononcés en faveur de cette mesure, elle pourrait bien faire plus de mal que de bien au poker.

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle pourrait dissuader de nombreux de joueurs de venir jouer en live dans les casinos.

Que voulez-vous, les gens sont égoïstes et ont une vision à court terme. Le tanking ne diminuera pas tant que la pendule ne sera pas en place.

Alors, une fois que le nombre de joueurs des tournois aura diminué comme peau de chagrin, peut-être que les gens commenceront à se remettre en question.