Comment gagner au poker ?

Joseph Cada a déjà gagné gros au poker
Comment font les champions pour gagner au poker ?

Comment gagner au poker ? Si la question brûle les lèvres de bien des joueurs, particulièrement les débutants, il n'existe pas de réponse toute faite tant le jeu est vaste. Quelques élément demeurent tout de même importants dans cette quête, et PokerListings vous aider à les garder en tête.

Gagner au poker : cette simple phrase comporte en elle-même plusieurs sens. Pour beaucoup de joueurs (et c'est bien naturel), gagner signifie avant tout gagner de l'argent.

Mais au poker, gagner de l'argent n'est pas toujours synonyme de bien jouer, du moins à court terme.

Lorsqu'ils atteignent un stade un peu plus avancé, pour de nombreux joueurs l'argent n'est plus la chose la plus importante (entre guillemets) ; pour eux, gagner signifie avant tout bien jouer, et toujours prendre les bonnes décisions.

Car gagner au poker, sur le long terme, est synonyme d'espérance mathématique.

En d'autres termes, cela signifie faire les bons calls lorsque vous êtes devant votre adversaire, et coucher à propos vos mains lorsque vous êtes derrière. Prendre ces bonnes décisions ne vous garantira jamais la victoire (la glorieuse incertitude des cartes restant à venir), mais vous garantissent théoriquement d'être gagnant sur le long terme.

Malheureusement à moins d'être divin ou de vous appeler Daniel Negreanu (et encore), vous ne pourrez jamais avoir un taux de réussite de 100% dans cet exercice.

Rassurez-vous. Nul besoin d'être infaillible pour gagner au poker. L'erreur fait partie du jeu. Le tout est de minimiser ses erreurs, à savoir perdre le moins possible lorsque vous perdez.

C'est pour cette raison que le contrôle du pot est une des stratégies souvent évoquées : avec une main incertaine, mieux vaut souvent garder le pot petit sans trop l'alimenter. Car plus le pot est gros, et plus les mises deviennent grosses à chaque tour de mises. Et plus vous risquer de perdre gros à l'arrivée.

Une gagnante au poker
La douce mélodie de la victoire.

De nombreux joueurs (dont Negreanu encore une fois) sont d'ailleurs adeptes de la stratégie dite « small ball » : ils préfèrent gagner de petits pots, plus souvent, que de jouer leur partie sur de gros pots.

Comment gagner au poker en ligne ?

En dehors du fait de ne pas avoir vos adversaires face à vous, et de jouer beaucoup plus de mains de l'heure, le poker en ligne n'est pas si différent du poker live.

Gagner au poker en ligne demandera ainsi peut-être encore plus de discipline qu'en casino ou cercle de jeu, tant les parties sont nombreuses et la volatilité pouvant se montrer encore plus élevée.

En guise de quelques conseils, on ne saura ainsi que vous conseiller de bien choisir vos parties (n'hésitez pas à prendre un moment pour observer les tables avant de vous y installer en cash game), de jouer dans vos moyens (l'argent de doit pas devenir une obsession négative en court de partie), de savoir prendre du recul et ne pas succomber au tilt lorsque les choses tournent mal.

La psychologie au poker ne s'exerce en effet pas qu'à l'encontre de vos adversaires. Etre bien dans votre tête est une condition souvent indispensable pour gagner.

Dans tous les cas, comme pour toute autre discipline, le poker demande de l'entraînement et de l'apprentissage. Lisez nos articles stratégiques, des livres, parlez du jeu avec vos amis, échangez sur les forums, et apprenez de votre jeu. Chaque main disputée est une nouvelle corde à l'arc de votre expérience de joueur.

F.G.

Le poker n'est-il qu'un vulgaire jeu d'argent et de chance ?

Un trophée à gagner au poker, jeu d'argent et de chance
Un trophée qui sera un jour peut-être votre, qui sait ?

Le poker est perpétuellement lié à l'argent et à l'univers des joueurs. Mais doit-il être considéré comme un simple jeu d'argent avec la chance pour principale alliée ? Il est d'abord intéressant de jeter un sérieux coup d'œil à ce que le terme "gambling" signifie en lui-même.

« La vraie chose à savoir est que les gens vont être amenés à perdre plus qu'ils ne vont gagner. C'est le pourcentage le plus important qui soit. Je veux dire, s'ils perdent, ce sera pour tout perdre. S'ils gagnent, ils sont généralement satisfaits de gagner suffisamment pour se payer un dîner ou un spectacle. Les meilleurs joueurs savent tout ça. »
(Pug Pearson)

Qu'est-ce que le Gambling ?

L'une des définitions les plus pertinentes pour le gambling est la suivante :
"Mettre en jeu ou risquer de l'argent, ou n'importe quoi de valeur, sur l'issue de quelque chose impliquant la chance. Jouer sur un lancer de dés par exemple."

Ce qu'il manque juste à cette définition (et à la plupart des autres définitions du jeu), est que cela ne veut pas dire que vous prenez ce risque avec la garantie que si votre pari se révèle correct, vous allez recevoir plus d'argent que vous en avez risqué en premier lieu.

Maintenant que nous savons ce qu'est le jeu ou le gambling, nous pouvons essayer de répondre à notre question initiale.

Est-ce que le poker est du Gambling ?

La réponse est à la fois oui et non. Un individu lambda qui va pour jouer au poker à l'occasion d'une soirée est en effet en train d'aller "gambler". Même s'il joue chaque nuit durant le reste de sa vie, à moins qu'il ne joue correctement au poker, il continuera de gambler.

Le poker joué soit sur le court terme, soit de manière incorrecte, c'est en fait du gambling.

Une autre définition du jeu (également depuis dictionary.com) est la suivante :
"Toute affaire ou chose impliquant de manière incertaine le risque ou le hasard."

En s'appuyant sur cette définition, il est facile de classifier le poker en tant que jeu pour la plupart des gens.

Richard Stavert se lève au moment d'un coin-flip au poker
Le poker devient du gambling à partir du moment où vous jouez sur du court terme ou ne respectez pas les cotes.

Ceci étant dit, si vous jouez correctement au poker, sur le long terme vous pourrez être en mesure de retirer tout cet aspect "gambling" de votre jeu.

L'exemple du Coin Flip

La meilleure analogie que je puisse y apporter, est de décrire l'idée comme suit :

Si je m'apprêtais à faire un deal avec vous, avec les stipulations suivantes :

  • Nous allons lancer une pièce 1000 fois.
  • A chaque fois que la pièce tombe sur face, vous me payez 1$.
  • A chaque fois que la pièce tombe sur pile, je vous paye 3$.

Pour vous, s'agit-il de gambling ?

La réponse est la même que pour le poker. Si vous n'alliez faire qu'un seul lancer, c'est bien du gambling, du "jeu". Vous êtes à 50-50 pour gagner un simple lancer. Sachant qu'il vous est garanti 1000 lancers, gagner ou perdre ce simple lancer est hors de propos.

Vous pouvez envisager pouvoir gagner le lancer de pièce à peu la moitié du temps, soit près 500 fois. Ainsi aux taux que je vous ai proposés, même si vous ne gagnez le lancer que 300 fois vous faites encore un profit net de 200$.

Si vous jouez correctement au poker, vous investissez toujours votre argent lorsque les cotes correctes vous sont offertes pour le faire. Aussi, aussi longtemps qu'il vous est garanti de jouer une même main un nombre de fois suffisamment grand, et que vous la jouez toujours correctement, alors il vous est garanti de faire de l'argent.

Si cela est garanti, alors il n'y a pas de risque, en conséquence ce n'est pas du gambling ou du jeu.

Mais dès que vous commencez à enfreindre les règles, et à jouer du poker de bas étage, vous basculez alors dans le royaume du gambling, du pur jeu, voire dans le pire des cas de la loterie.

Le secret : Perdre moins pour Gagner plus

Cartes et jetons sur le tapis : main perdante ou gagnante
Moins vous perdez, plus vous gagnez, c'est mathématique !

L'argent préservé est de l'argent économisé. Ce concept, une seconde nature pour les investisseurs bancaires, est également pertinent pour un professionnel de poker.

Lors de ma première année de joueur de poker, j'ai passé toutes les nuits à grinder (jouer en minimisant les risques pour gagner peu mais sur long terme) en limite 4$/8$. Il y avait un professionnel à plein temps qui écrasait constamment la partie, d'une manière qui ne devrait être mathématiquement possible.

Je ne l'ai vu qu'une fois en l'espace d'un an avec moins que trois fois son buy-in original. J'étais enclin à écouter n'importe quel conseil qu'il aurait lancé. Le seul conseil qu'il m'a jamais donné fut celui-ci :

« A ce jeu tu ne fais pas ton argent en essayant de gagner le plus possible. Tu fais de l'argent en essayant de perdre le moins possible. »

Tous les joueurs de poker pensent, parlent et écrivent à propos de maximiser leurs profits. Mais le sujet de minimiser les pertes est survolé, ou même négligé par beaucoup. Sans doute car il est bien plus amusant de parler de remporter un pot si grand que les jetons débordent de la table, que de la fois où vous avez sauvé une mise grâce à un bon fold.

En règle générale, la limite à ne pas dépasser pour un professionnel de Limit, est de gagner une grosse mise par heure. Avec ceci en tête, l'importance de la gestion de la taille du pot devient clairement évidente. Pour une simple perte de mise, vous devez ensuite remporter deux mises pour afficher un profit.

Un état d'esprit avant d'être un « état de jeu »

Le concept de perdre moins contre gagner plus est plus un état d'esprit qu'un état de jeu. Le value bet au poker est un exemple de ce que je qualifie d'état de jeu. Lorsque vous avez la meilleure main, vous devez appréhender la limite du montant de call de vos adversaire, et miser aussi proche que possible en-dessous de ce nombre.

Perdre moins n'est pas aussi routinier. C'est un état d'esprit que vous utiliserez pour gouverner de nombreuses autres actions que vous faites à la table.

Voici un exemple simplifié, le jeu de carte gratuite :

2$/4$ Limit - Jeu serré standard au Bouton :

Rue Situation Adversaires Vous Coût
Pré-Flop Connecteurs assortis Limp Limp 2$
Flop Tirage couleur Mise Call 2$
Turn Tirage manqué Mise Call 4$

Coût total pour voir la river = 8$ (2 mises)

2$/4$ Limit - Jeu de carte gratuite au Bouton :

Rue Situation Adversaires Vous Coût
Pré-Flop Connecteurs assortis Limp Limp 2$
Flop Tirage couleur Mise Relance 4$
Turn Tirage manqué Check Check 0$

Coût total pour voir la river = $6 (1,5 mise)

En assumant que la couleur a été manquée à la river, le jeu pour avoir une carte gratuite nous a fait économiser une moitié de mise.

Pour ceux d'entre vous qui avez été attentifs, vous aurez réalisé que le ratio du profit à tirer sur le long terme sera le même que nous jouions la carte gratuite ou non. La différence est que l'utilisation de cette technique et l'état d'esprit de « perdre moins » réduisent la variance. L'utiliser peut nous offrir un intérêt au niveau des jetons dans une partie de No-Limit.

Comment cela s'applique au No-Limit

Tous ces concepts peuvent être transférés dans un environnement de No-Limit. Le coût par erreur peut être bien plus grand en poker No-Limit. Par conséquent, perdre moins devient encore plus important. Vous préserver d'être déstacké vaut la même somme de votre capital que de doubler.

Enfin, il y a le concept d'intérêt en jetons en poker No-Limit. Toute mise sauvée à une table de No-Limit s'assimile à plus de jetons dans votre stack actif. Lorsque vous doublez, tous ces jetons « sauvés » se retrouvent doublés avec votre stack. Préserver 25$ dans un pot précédent ajoutera un total de 50$ à votre stack après avoir doublé lors d'un coup gagnant ultérieur.

En clair et en résumé : plus vous préservez d'argent (le moins que vous perdez), plus vous emmenez d'argent à la caisse ; c'est aussi simple que ça !


A lire aussi : 12 astuces et conseils pour gagner au poker

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire

×

Sorry, this room is not available in your country.

Please try the best alternative which is available for your location:

Close and visit page