Dominik Nitsche : « Ne parlez jamais de chance »

Dominik Nitsche 2013 WSOP Europe

Le joueur allemand Dominik Nitsche a répondu à une session de questions-réponses avec ses fans. PokerListings vous en propose un best of.

Il y a deux ans, juste avant les World Series of Poker 2014, nous avions rencontré Dominik Nitsche à l’EPT San Remo.

Nous avions parlé de son ascension, de ses voyages, de son installation à Édimbourg et de sa vision du futur du poker.

Voilà comment il envisageait son avenir :

« On est tous nuls au poker. Moi aussi, juste un peu moins que la plupart des autres.

C’est parce que les gens n’approchent pas le poker correctement. Ils voient ça comme une bataille d’ego, alors que tout se joue à chaque main.

Les choses n’évalueront pas tant que les gens n’auront pas une approche plus mathématique. Le futur, ce sont les joueurs comme moi qui se concentrent sur les éléments mathématiques comme la position, la taille du stack et les mises ».

Avance rapide : Nitsche a accompli sa propre prophétie. Il a remporté deux autres bracelets des WSOP cet été-là, ce qui fait de lui le plus jeune joueur à remporter 3 bracelets.

Dominik Nitsche sponsorisé par 888poker
"La drogue est assez répandue dans le poker."

À l’été 2015, il a signé un contrat avec 888poker et a depuis remporté millions après millions.

Il est la figure de proue des Berlin Bears en Global Poker League, il participe aux plus grands high-rollers de la planète et ses parties en ligne sont avidement suivies sur sa chaîne Twitch.

Il s’est récemment retrouvé sous le feu des projecteurs pour répondre aux questions de ses fans posées sur Facebook notamment. Voici quelques-unes des meilleures.


Quel est ton buy-in moyen ?

Les plus petits tournois auxquels je participe sont ceux à 109 $. En moyenne, je dirais autour de 200 $. En live, on peut monter à dix fois ça.

Est-ce que tu peux nous raconter une main très mal jouée ?

Ça m’est arrivé, mais je ne m’en suis pas forcément rendu compte sur le moment. Tous les joueurs font des erreurs. Personne n’est parfait.

Est-ce que tu poker en ligne est truqué ?

Non. Si vous jouez sur un site de confiance, vous n’avez aucun souci à vous faire.

Depuis combien de temps joues-tu et quelles sont tes limites ?

Je joue depuis environ 10 ans. En ligne, je joue de 5$/10$ à 500$/1 000$, et là ça s’enflamme un peu parfois.

dominik nitsche
"Tous les joueurs font des erreurs, moi compris."

En live, je joue de 1 000 $ à 100 000 $, mais ces derniers pas régulièrement.

Est-ce que la consommation de drogues est répandue chez les joueurs de poker ?

Oui. Il y a surtout du cannabis, et quelques autres drogues. Beaucoup pensent que les drogues les aident à s’ouvrir l’esprit.

Quand j’ai commencé le poker en ligne, beaucoup de joueurs fumaient de l’herbe. Je ne sais pas comment ils font. Comment tu peux jouer à ton meilleur niveau si tu es défoncé ?

Personnellement, je ne pourrais pas. Mais je m’en fiche que d’autres le fassent.

Est-ce que le poker est un jeu de hasard ?

Si c’était le cas, tu n’as plus qu’à aller gagner un bracelet. Alors évidemment, sur un tournoi en particulier, sur une main en particulier, il y a une part de chance, mais pas dans le poker en tant que tel.

Quelle est ta main préférée ?

Dominik Nitsche à la Battle of Malta
"Pour gagner de l'argent au poker mieux vaut se tourner vers l'Omaha."

Pragmatiquement, je dirais les as. J’aime gagner et c’est la meilleure main. Si ta main préférée est différente, peut-être que tu devrais te pencher sur des variantes du poker, comme le 2-7.

Est-ce que tu peux gagner 100 000 $ par an en jouant en 50c/ 1$ ?

Ça fait bien longtemps que je n’ai pas joué à ce niveau-là, mais je ne pense pas que ce soit possible. Peut-être en 1$/2$ ou 2$/4$.

Quels sont tes conseils pour gagner de l’argent au poker en 2016 ?

Lis un bon bouquin sur le Pot-Limit Omaha, apprends, et essaye de monter jusqu’en 2$/4$ ou 3$/6$. Il n’y a rien de mieux que le PLO en ligne en ce moment.

C’est mieux qu’en Hold’em, les joueurs sont moins bons. Si ton objectif est 100 000 $, tu ne pourras pas forcément y arriver en Hold’em, mais c’est possible en PLO.

Et puis tu peux toujours continuer à jouer en No-Limit à côté. Je conseille aussi de lâcher le multi-table pour se concentrer sur le niveau de jeu. C’est mieux pour progresser.

On voit souvent Sofia Lövgren poser avec d’énormes piles de jetons.

Je ne sais pas comment elle fait. À chaque fois qu’elle joue, elle se fait des tonnes de jetons. Sofia est une super joueuse, surtout en cash games.

Je suppose qu’elle joue en 5$ /10$ avec de quoi s’attaquer aux fish. Et ensuite, elle enchaîne.

Est-ce que tu triches ?

Non. Si je trichais, j’aurais de meilleurs résultats. Là, si je trichais, je ne serais pas un très bon tricheur.

Nitsche BOM 2015
"Dans ma préparation le sommeil est important."

Est-ce que tu fais des échanges ?

Oui, mais uniquement avec des joueurs de mon niveau, ou presque. C’est du business. Il ne faut pas échanger avec quelqu’un parce que c’est un ami.

Si vous pensez être meilleur, pourquoi accepter un échange quand vous pouvez simplement acheter leurs actions ?

Comment est-ce que tu te prépares pour les gros tournois comme les XL series ?

Je ne me prépare pas particulièrement, mais il est important d’ajuster son sommeil. Si ton tournoi commence à 20 h, tu ne veux pas tomber de sommeil à 2 h du matin.

Il faut être bien reposé pour bien jouer.

Quels tournois t’intéressent le plus du côté du 888 festival de Londres à venir ?

Le high-roller à 2 000 £, j’aime les gros buy-ins. Mais le Main Event sera intéressant aussi. Ma tête sera mise à prix pour 888 $, mais j’ai bien l’intention de les garder et de gagner.

Combien de temps a duré ta plus longue session en ligne ?

Dominik Nitsche 2013 WSOP Europe
"Il ne faut pas avoir peur de commencer très bas."

Moins que d’autres joueurs. Une fois, j’ai joué 15 heures contre un gars amateur, un millionnaire russe je crois.

Il a perdu beaucoup d’argent cette nuit-là, c’était sympa.

Quel a été ton pire bad beat ?

Il y en a eu trop... Je me souviens d’un bad beat marrant à Barcelone, au 50 000 €. Je suis allé à tapis avec Q-J, J-5-3-7 sur le tableau. Quelqu’un m’a suivi avec A-Q.

Je ne sais même pas pourquoi il a fait ça, c’est un très bon joueur. Mais voilà, le croupier a sorti un as à la river, et moi je suis sorti du tournoi.

Un site de poker à nous recommander ?

Runitonce.com.

Quels sites de poker est-ce que tu détestes ?

Les sites de tracking comme Pokertableratings. Je pense qu’ils nuisent au poker, je suis content que 888 s’en soit débarrassé.

Imagine que quelqu’un joue mal mais ait un coup de chance. Deux secondes plus tard, quelqu’un vient lui crier dessus.

Des conseils pour les débutants ?

N’ayez pas peur de commencer très bas et d’avancer petit à petit. Travaillez beaucoup.

Si vous avez du talent et que vous réussissez des percées, vous y arriverez. Ne parlez jamais de chance. Cela ne vous apportera rien.


D. O.


-----

Dominik Nitsche, vainqueur de son deuxième bracelet : « Le futur m'appartient »

Dominik Nitsche a remporté le premier bracelet de l'année 2014, à l'occasion du WSOP National Championship. L'occasion de découvrir un peu mieux le jeune joueur allemand, que PokerListings avait rencontré tout récemment.

seconde interview publiée le 27/05/14

Bien qu'il soit hors-calendrier officiel des World Series of Poker, le WSOP National Championship offrait à son vainqueur l'opportunité de remporter l'un des bracelets en or si convoités. Le parterre des 126 joueurs y ayant pris part était en fait constitué des meilleurs performers des WSOP de ces deux dernières années et autorisés à prendre le buy-in à 10.000$ (au nombre ici de 26), de 94 joueurs issus du WSOP Circuit (disputé durant l'année sur le sol américain), 2 qualifiés live, et 4 qualifiés en ligne sur le site WSOP.com.

Et le vainqueur de ce tournoi aura donc été le jeune Allemand de 23 ans Dominik Nitsche. Il aura officiellement gagné 352 800 $ pour cette victoire, même si un deal à 3 joueurs aura eu lieu entre lui, son dauphin Athanasios Polychronopoulos (Etats-Unis) et l'Anglais Matthew Ashton. C'est également son deuxième bracelet WSOP.

Parmi les 15 joueurs payés, on retrouve également les autres Américains Scott Clements et Greg Merson en 13ème et 15ème positions.

Son Deuxième bracelet WSOP

À 23 ans, Nitsche semble être toujours en vadrouille sur les tournois du monde entier, et ce depuis qu'il s'est fait remarquer sur le circuit à 18 ans en remportant le Main Event du LAPT à Mar del Plata pour 381 030 $.
Nous avions eu la chance de récemment le rencontrer à San Remo.

Dominik Nitsche 2013 WSOP EuropeEV0725K NLH High RollerFinal TableGiron8JG3544
Nitsche lorgne désormais sur un titre EPT.
 


Tu as déjà remporté un bracelet WSOP, un titre sur le WPT et beaucoup d'autres tournois. Et pourtant, tu sembles avoir du mal à t'imposer sur l'EPT. Pourquoi ?

Ça fait plusieurs fois qu'on me pose la question récemment. Apparemment tout le monde trouve ça très drôle.

Je pense que c'est en partie dû à la variance, et en partie à ma préparation. Les joueurs ont un bien meilleur niveau à l'EPT que sur le WPT.

J'ai beaucoup progressé ces deux dernières années, je me sens bien plus à l'aise qu'avant. Les cash games m'ont notamment beaucoup aidé. De 5$/10$ à 25$/50$, les joueurs sont bien meilleurs que ceux qu'on croise sur le circuit.

Du coup, je m'inquiète moins lorsque je me retrouve à côté d'un très bon joueur de tournoi. J'ai joué contre la plupart d'entre eux sur Internet, je les connais très bien, et ce bien au-delà du classique « lui joue serré, lui est loose ». Je sais quand ils aiment surrelancer, sur quels éventails de mains ils se couchent en cas de surrelance, etc. Je pense que j'atteindrai une table finale d'EPT d'ici la fin de l'année.

Tu parles des cash games sur Internet, mais c'est grâce aux tournois live que tu t'es fait remarquer.

Oui, je crois que ma vie est un « Poker Tour » sans fin... (rires)

Quels endroits il te manque pour compléter ta mappemonde ?

Le Japon. Mais je vais à Macao au mois de novembre, donc j'en profiterai sûrement pour y faire un tour. Je me vois déjà aller au marché aux poissons tous les matins pour acheter des sushis.

NietscheWinner
Le deuxième bracelet de Dominik Nitsche, décroché ce week-end au WSOP National Championship.
 

Par contre, impossible de jouer au poker là-bas. Il risquerait de t'arriver la même chose qu'en Moldavie...

Ah, tu es au courant ? C'est vrai ouais. Je suis allé à Chisenau pour un tournoi, et quand je suis entré dans le casino, il n'y avait rien.

Mais bon, je ne me suis pas laissé abattre. J'ai pris le premier vol pour Chypre et j'en ai profité pour y gagner un tournoi.

À force d'être toujours sur la route, est-ce que tu as encore un « chez toi » ?

Maintenant j'habite à Édimbourg. Avant cela, j'étais à Londres, mais c'était devenu un peu triste après le départ de Manig Löser pour Vienne.

Rupert Elder, David Vamplew et Andrew Teng font partie de mes amis proches et habitent tous à Édimbourg. Je suis plutôt content de ma décision.

Vous formez un groupe de joueurs ?

Pas vraiment, non. Je suis assez ouvert, j'adore rencontrer des gens et leur parler, mais je n'éprouve pas spécialement le besoin de faire partie d'un groupe en particulier.

Et puis je ne choisis pas mes amis selon leur niveau de poker, ce qui explique d'ailleurs que je sois en colocation avec Andrew Teng. (rires)

Dominik Nitsche 2013 WSOP EuropeEV0725K NLH High RollerFinal TableGiron8JG3639
"Le futur appartient à des joueurs comme moi."
 

J'aime vraiment bien ma vie à Édimbourg, j'envisage même d'y acheter un appartement.

Tu peux te le permettre ?

Pour l'instant, oui. Mais bon, on ne sait jamais comment les choses vont se passer à Vegas. Dans le pire des cas, je continue à payer un loyer.

Quels sont tes projets pour les WSOP ?

Participer à tous les events de No-Limit Hold'Em et remporter mon deuxième bracelet (ce qui est donc désormais chose faite NDLR). J'aurai l'avantage dans tous les tournois de NLHE. C'est aussi simple que ça.

Quelle est ta stragégie ?

J'ai une approche un peu différente cette année. D'abord, je vais faire des cash games tous les jours. Je vais faire l'impasse sur les deux ou trois premières heures des tournois à 1 000$ pour faire des cash games.

Il n'y a rien à gagner dans les premiers niveaux d'un tournoi. Même en étant meilleur que les autres et en gagnant des jetons, tu es aussi sûr d'en perdre.

Les cash games sont bien plus rentables, et après tout je suis là pour gagner de l'argent.

Tu réfléchis manifestement beaucoup au poker. Que penses-tu de l'état du poker actuellement ?

Que dire ? On est encore tous nuls au poker. Je m'inclus dedans, même si je suis peut-être moins nul que la plupart des autres joueurs.

Le problème c'est que les gens ont une mauvaise approche. Ils voient ça comme un combat de coqs, où chaque main est l'occasion de prendre le dessus.

Les choses n'évolueront pas tant que les gens n'auront pas une approche plus mathématique.

Que va-t-il se passer ?

Tous les joueurs qui ont réussi en s'appuyant sur une approche intuitive vont être ruinés et disparaître.

Tous ceux qui sont en mode « tiens, ça serait pas mal de faire un cold 4-bet là, je vais bluffer toutes mes mains » vont disparaître des Main Events de l'EPT d'ici deux ou trois ans.

Le futur appartient aux joueurs comme moi qui s'appuient sur les mathématiques, notamment des éléments comme la position, la taille du stack et les mises.

J'imagine qu'on te verra également lors du One Drop à 1 million.

C'est prévu. Je veux y participer d'ici deux ans. Je voudrais aussi jouer à 50$/100$ en cash games. Mais je n'en suis pas encore là.

Mais à la différence de beaucoup de joueurs, je travaille dur. Et c'est exactement pour cela que je vais réussir.

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire

×

Sorry, this room is not available in your country.

Please try the best alternative which is available for your location:

Close and visit page