Interview : Phil Gordon

Phil Gordonportrait

A l'occasion de la sortie française de "Masterclass pour le Poker 2.0" ce mois-ci, nous avons posé quelques questions à son brillant et renommé auteur, le plus multi-facettes des joueurs de poker : Phil Gordon.


Cette semaine sort en France le "Little Gold Book" (critique à venir sur PokerListings), Master Class pour le Poker 2.0. Peux-tu nous en dire plus sur ce livre ? A quel public se destine t-il ? Qu'apporte t-il de plus au milieu de la jungle de tous les livres de poker ?

Ce livre est écrit en tant que "doctorant" en poker. Mes premiers livres étaient des essais introductifs pour les joueurs débutants et intermédiaires. Cet ouvrage aborde le jeu d'une manière mathématique bien plus rigoureuse, comme le font les jeunes stars qui dominent le circuit aujourd'hui.

Qu'appelles-tu le poker 2.0 ?

Les outils informatiques qui sont disponibles à grande échelle maintenant (Heads Up Display, logiciel d'analyse d'éventail, moteurs de simulations) ne l'étaient simplement pas au début du boom du poker. Leur usage correct et les analyses qu'ils permettent et comment cela s'applique aux récentes parties de No-Limit et Pot-Limit Omaha hyper agressives, sont exactement ce que j'appelle le Poker 2.0.

Quel regard portes-tu sur l'évolution du poker ces dernières années ?

Les parties au plus haut niveau sont ridiculeusement difficiles. Il y a quelques joueurs qui ont "résolu" le jeu et qui jouent quasiment sans faille. Ce sont les joueurs que j'ai choisis et recrutés pour me coacher quand j'ai écrit ce livre : Daniel Cates pour le heads-up No-Limit Hold'em, Phil Galfond pour le PLO, et Annette Obrestad pour le jeu en tournois No-Limit.

Quel sentiment te procure le fait de voir tes livres (la trilogie des Little Books) considérée comme une Bible du poker (pour les débutants) ?

Je suis ravi que ces livres aient aidé tant de gens. J'ai toujours beaucoup aimé apprendre le poker aux gens, plus que d'y jouer moi-même.

Cependant avec le Gold Book, j'espère que même les joueurs avancés pourront retirer quelque chose de la série maintenant. Je suis extrêmement confiant dans le fait que même les meilleurs joueurs dans le monde peuvent retirer quelque chose de certaines des analyses faites et présentées dans le Gold Book.

phil gordon 11824
"J'ai toujours beaucoup aimé enseigner le poker, plus que d'y jouer."

Parmi tes nombreuses activités dans le monde du poker, laquelle t'excite t-elle le plus : joueur de poker, commentateur, écrivain ?

Il est très peu probable que je commente un jour à nouveau. J'ai un peu fait mon temps pour ça. Et avec les activités de ma nouvelle affaire et ma jeune famille (j'ai deux garçons de 2 et 4 ans), je doute même sérieusement être à nouveau un joueur "professionnel" et repartir sur le circuit.

Alors pour le moment et dans un avenir prévisible, je me contente d'être excité à regarder le jeu évoluer et à aider les gens avec leur jeu. Et ne vous méprenez pas : le Gold Book était mon "chant du cygne". Il n'y aura pas d'autre livre après celui-là.

Quel est le meilleur souvenir de ta carrière ? En dehors de ta victoire dans le WPT Bay 101 Shooting Stars en 2004 ?

Mon meilleur souvenir n'est pas le Shooting Stars de 2004. Mon meilleur souvenir a été pour moi de rentrer dans la librairie de l'aéroport de San Francisco, et de voir mon premier livre sur le rayon pour la première fois. C'est un sentiment incroyable.

A côté de ça, je retiens les nuits du mercredi à jouer au Hold'em à 1$/2$ avec mes chers amis, les Tiltboys.

Quels sont tes plans et objectifs pour les WSOP cette année ?

Mon objectif cette année est de me focaliser sur ma famille et mes affaires. Je suis Directeur d'une nouvelle société de logiciels très intéressante du nom de Jawfish Games. Nous avons dix employés à temps plein et cet été est crucial pour notre business. Alors je doute sérieusement que je vais jouer quelque chose d'autre que le Main Event cette année.

L'oeuvre caritative Bad Beat on Cancer sera de retour à Vegas à cette occasion, après avoir déjà levé plus de 3 millions de dollars. Quelles sont tes attentes pour cette année ? Qu'est-ce que le poker pourrait-il faire de plus selon toi pour la charité ?

Masterclasscouv2D
Après le vert, le bleu et le noir, Le Golden Book

Je pense que toute l'attention de la bienfaisance sera sur le One Drop et son buy-in à 1 million de dollars.

Les World Series ont été un superbe partenaire pour Bad Beat on Cancer durant 10 ans. Des milliers de joueurs ont donné 1% de leurs gains en tournois sur cette période.
BBOC aura une présence limitée aux WSOP cette année, et nous espérons toujours que nombreux des fins joueurs s'étant engagés par le passé vont continuer à le faire.

Malheureusement nous n'aurons pas le soutien de la cellule des WSOP cette année, les dons devront être fait en ligne. Cela limite naturellement l'efficacité de la campagne.

Les temps changent, et nous allons devoir voir comment les choses marchent cette année. Je remercie tout le monde pour leur soutien ces dernières années et j'espère qu'ils continueront de voir PreventCancer.org comme le partenaire caritatif officiel pour les joueurs de poker. PreventCancer fait un travail génial et incroyable pour la recherche dans la prévention contre le cancer.

Une anecdote pour finir ?

J'apprends à mon fils cadet à jouer au poker. Il a souvent été là durant les parties domestiques depuis qu'il est bébé. L'autre jour, on faisait une partie par terre, et il a gagné la main et pris tous mes jetons. Alors il a dit "I busted you daddy" (je t'ai eu papa). Je n'ai jamais été aussi fier.

Je voudrais aussi en profiter pour remercier mon traducteur français, Sébastien Garlot. Ses incroyables efforts assurent les joueurs français que cette version du livre est en fait encore meilleure que l'original en anglais. Sébastien a fait un travail incroyable, et n'a pas lésiné sur ses efforts pour m'aider à corriger certains petits problèmes avec le texte original.

(Phil n'a pas souhaité s'exprimer sur Full Tilt Poker et le Black Friday)


> La Bio de Phil Gordon

> Palmarès sélectif :

- 2,8 millions de dollars de gains en tournois.
- 21 places payées WSOP, 7 tables finales dont une victoire dans l'épreuve caritative "Ante Up for Africa" en 2010, et une 4ème place dans le Main Event en 2001.
- Vainqueur du WPT Bay 101 Shooting Stars à 5000$ en 2004 (360.000$).

 

Derniers Blog Posts »