Peut-on jouer avec un partenaire au poker ?

daniel negreanu 19169

Est-il possible de jouer aux cartes et notamment au poker avec un complice ou associé ? Nous vous disons ce qui est permis ou pas.

Sans Sundance, avec qui Paul Newman aurait-il pu spirituellement badiner ? Sans Jules, qui allait conduire la voiture quand Vincent explose la tête de Marvin dans Pulp Fiction ? Et quid du poker : peut-on tirer bénéfice d'avoir un partenaire ? Et surtout est-ce autorisé ?

Passons en revue les aspects de ce que l'on peut appeler un partenariat au poker.

Est-ce contre les règles ?

Cela dépend de ce que vous faites avec votre partenaire. Du moment que vous n'enfreignez aucune règles de l'établissement, vous pouvez tout à fait jouer "avec" quelqu'un que vous connaissez. C'est d'ailleurs bien plus courant que vous ne l'imaginez.

Jouer avec vos amis n'est pas non plus contre les règles. Vous n'êtes pes obligés de jouer dur contre eux, en checkant par exemple tout du long lorsque vous n'êtes que deux dans la main. Mais dans un casino ou une partie publique cela peut-être mal vu, considéré comme contraire à l'étiquette, voire passer pour de la collusion.

Assurez-vous notamment de ne pas faire ce qui suit :

Collusion

Au poker, la collusion fait référence au fait de faire équipe avec votre partenaire, afin de profiter d'un avantage déloyal contre vos adversaires. Voici un exemple de collusion, à base de "squeeze play" :

vanessa rousso 19209
Chère Vanessa, Si jamais tu cherches un partenaire, n'hésite pas à m'envoyer un e-mail.

- Vous ouvrez le pot avec une relance.
- La victime suit votre relance.
- Votre ami sur-relance, forçant les joueurs restants à se coucher.
- Vous revenez par dessus votre ami en sur-relançant à votre tour.
- La victime est ici forcée de coucher tout, sauf AA voire KK.

Dans un scénario normal, l'un des ou les deux joueurs auraient ici des monstres, avec un joueur ayant le plus souvent les as. La victime couche donc sa main face à cette démonstration de force, avant que votre ami n'en fasse de même.

Mais utiliser votre partenaire pour extorquer cette mise de l'adversaire sans avoir à voir le flop, est une forme de collusion.

Partager des informations sur la main en cours

Vous n'êtes jamais autorisé à parler de la main en cours avec votre partenaire ou ami. Vous ne pouvez pas montrer votre main, en parler, blaguer dessus ou donner des indices. Parler avec des codes ou utiliser des signaux, ou élaborer un positionnement de jetons bien spécial, est totalement contre les règles. Impossible d'être plus clair.

Un partenaire oui mais alors quel genre ?

Est-il mieux d'avoir un stacker (quelqu'un qui vous finance) ou de jouer sur une bankroll partagée avec un autre joueur ? C'est une question qui n'a pas de vraie réponse. Cela dépend de la personne, des parties, et de la situation.

doyle brunson 18474

Lorsquen vous jouez avec de l'argent qu'on vous a donné, vous perdrez une grosse part de vos profits, en échange d'un investissement plus faible voire nul. Peu importe ce que vous pouvez voir dans les films en revanche, aucun stackeur (à l'exception de votre meilleur ami) ne vous offrira de meilleur deal que 50% de vos gains.

Ce mythe des 50%, on le doit à une scène de Rounders (Les Joueurs). Il est toujours amusant de voir à quel point une fiction peut façonner la perception entière qu'aura le public du poker. Personnellement je n'ai jamais aimé l'idée d'avoir à bosser pour rentrer chez moi avec seulement la moitié de ce que j'ai gagné.
Alors si vous pouvez vous permette de mettre vous-même l'argent sur la table, faites-le.

L'autre option est d'avoir un partenaire jouant aussi souvent au poker, aux mêmes limites, avec le même niveau de compétence. Vous ne ferez pas plus d'argent que vous en feriez à jouer tout seul, mais cela peut vous aider à grandement réduire la variance.

Vous avez quatre options ou scénarios possibles à la fin de la session :

  • Vous gagnez, votre partenaire gagne : la bankroll combinée augmente
  • Vous gagnez, votre partenaire perd : aucun changement
  • Vous perdez, votre partenaire gagne : aucun changement
  • Vous perdez, votre partenaire perd : la bankroll combinée diminue.

Etant donné que la majorité des sessions d'un joueur gagnant seront gagnantes, nous devons mettre plus de poids dans les deux options contenant des victoires, et moins dans les situations à défaites. Ce qui rend le scénario perdant/perdant le plus improbable.

Dans la vie réelle, les montants ne seront pas toujours à égalité parfaite. Certains des scénarios gagnant/perdant résulteront en une perte générale, d'autres en un gain. Nous pouvons donc supposer que sur le long terme, toutes les sessions gagnant/perdant finiront par produire un "non changement".

Simplement ici en usant de bon sens, vous pouvez voir en quoi avoir un partenaire de ce type peut réduire la variance. La majeure partie du temps, vous ferez de l'argent ou finirez à jeu.
Souvenez-vous, vous ne ferez pas plus d'argent avec ce partenaire que si vous jouiez tout seul. Le point principal est de réduire la variance (l'impact de la chance).

Est-il meilleur de voler en solo ou de jouer avec un partenaire ?

Le bon côté

Le plus gros avantage de jouer avec un partenaire, c'est qu'il est plus amusant d'avoir un ami avec qui sortir ; quelqu'un avec qui rigoler à la table, aller dîner (ou même déjeuner) après votre session, et même partager la note de la chambre d'hôtel à Vegas.

amarillo slim preston 10174
Au temps d'Amarillo Slim, un partenaire était recommandé... pour surveiller vos arrières des brigands.

Et bien sûr vous pourrez échanger et débattre sur les mains que vous avez disputées. Toujours un indispensable pour progresser.

La raison numéro 1 pour laquelle j'aime jouer au poker est son aspect social. Si vous avez un partenaire pour jouer, chaque session se transforme en sortie. De quoi aussi vraiment sentir cette sensation d'aller "grinder".

Le mauvais côté ?

Jouer avec un ami à la même table finira généralement par vous coûter de l'argent. Dans l'esprit du poker amical, la manière dont vous allez jouer une main dans laquelle votre ami sera impliqué changera.

Vous voulez une petite histoire qui m'est arrivée récemment ?
Un bon ami à moi était à ma gauche, et il fit une forte sur-relance sur ma relance, nous mettant en heads-up.
J'ai eu à choisir entre aller à tapis avec mes QQ, ou me coucher. Face à n'importe quel autre joueur de son style et avec son image, cela aurait été un "push" (tapis) instantané. Parce qu'il s'agissait de mon ami, j'ai eu à considérer des scénarios tels que "a t-il AA et essaye t-il de me faire économiser de l'argent ?".

Malheureusement, certaines personnes - même vos amis - ne sont pas toujours tant dignes de confiance, particulièrement lorsqu'il s'agit d'argent. J'ai vu des meilleurs amis devenir partenaires, juste pour finir par voir l'un des deux perdre leur bankroll combinée en une nuit à une table de blackjack. Il peut même parfois être dur de se faire confiance à soi-même avec les poches pleines d'argent dans une salle pleine de jeux et de boissons gratuites.

Il est assez rare de trouver quelqu'un avec le même niveau de compétence, la même somme d'argent à mettre, et prêt à jouer le même nombre d'heures que vous.
Et même si vous trouvez cette personne, l'un de vous deux progressera plus vite que l'autre. Et arrivera un moment où vous devrez "casser" et redevenir seul.

Je n'ai jamais été fan des cassures, c'est je pense pourquoi je garde des relations avec des chances de cassures s'en tenant au minimum. Personnellement, je préfère avoir des amis avec qui sortir, mais garder ma propre bankroll. Je n'ai pas besoin du stress supplémentaire de me demander comment quelqu'un d'autre est en train de perfer quand je suis dans le marasme.