Les Tells au Poker : Une vraie Science

daniel negreanu 3
Negreanu. Invité par Ben Lamb à la table finale des WSOP en tant que consultant en tells.

Parlons donc des tells, ceux du poker live.

Beaucoup de choses ont été écrites à propos des tells. Une bonne partie d'entre elles est un peu stupide, une bonne partie est assez géniale.

Je vais éviter de m'attarder sur le côté stupide, pas la peine de donner à quiconque des raisons de me détester.

Saluons donc simplement la « bonne came » et ses deux principaux auteurs : Mike Caro et Joe Navarro.

Le Book of Tells : utilité limitée

Le Book of Tells de Mike Caro dresse un inventaire des tells classiques et de la façon dont ils se manifestent.

Il a écrit ce livre au début de l'explosion du poker, du coup l'ouvrage a pris un petit coup de vieux, bien qu'il soit toujours plus qu'utile pour les débutants.

Navarro, dans son Read 'em and Reap : a Career FBI Agent's Guide to Decoding Poker Tells (wow !), dévoile une approche unique et plus moderne, basée sur son expérience du « monde réel ».

Dans le cadre de ses missions au sein du FBI, Navarro a mis au point des techniques de détection des mensonges, subterfuges et techniques de diversion. Contrairement aux conclusions de Caro, celles de Navarro ont une base scientifique.
(voir notre critique du livre en français)

Si vous êtes curieux, allez sur Google, recherchez « Paul Ekman » et voyez où cela vous mène. Ekman est un éminent psychologue qui fut l'un des premiers à se pencher sur la façon dont se manifestent nos émotions.

mike caro 2584
Mike Caro, premier Maître des Tells.

Cependant, et c'est le véritable but de cet article, c'est uniquement en combinant les approches de Caro et de Navarro, que l'on peut arriver à une véritable science des tells.

Caro a développé son approche fort d'années passées à affronter les adversaires les plus coriaces du circuit.
Son savoir est basé sur son expérience personnelle. Du coup, cela peut être difficile pour un débutant ou un joueur n'ayant pas énormément d'expérience de bien saisir tout ce qu'il dit.

Par exemple, de nos jours on voit rarement le tell des « doigts qui tremblent » lors d'une énorme main.
La dernière fois que je l'ai vu, c'était même complètement inutile : le gars se mettait à trembler dès qu'il était stressé, c'est à dire à chaque fois qu'il misait plus du double de la grosse blind !

Read 'em and Reap : de l'importance de l'intuition

Navarro, lui, s'est servi d'expériences menées sur la gamme de réactions auxquelles a recours l'être humain pour exprimer ses émotions et la façon dont, avec de l'expérience, on peut arriver à les déchiffrer.

Ces études ont démontré que des individus formés à cela, comme au FBI ou aux Services Secrets, repéraient bien plus facilement les comportements suspects qu'un individu lambda.
Ils se sont avérés particulièrement doués pour repérer les indices liés au comportement général, au langage et aux mouvements.

Étrangement, le plus souvent ils n'étaient même pas conscients de ce qu'étaient ces comportements en question, ils avaient simplement cette impression qu'il y avait « quelque chose de bizarre ».

Il y a quelque temps, j'avais parlé dans un article de l'importance de l'intuition, c'est à dire le fait de savoir quelque chose que l'on est pas conscient de savoir.

Navarro essaye de pousser ainsi le joueur moyen à aiguiser son intuition et à apprendre à repérer les indices pendant le jeu et à deviner s'il peut s'y fier ou pas.

the shuffle 18797
Des doigts qui tremblent n'est pas toujours un tell.

Les tells : pas forcément ce que vous croyez

Le problème, c'est qu'il n'est pas si simple d'acquérir ce genre de talent, cela prend du temps.

Ironiquement, cela demande le genre d'expérience qu'a eu Mike Caro et qui l'a mené à écrire son livre.

La première chose à savoir et à accepter, c'est que la plupart du temps vous ne repérerez pas les tells consciemment.

Un jour j'en ai remarqué un. C'était tellement étrange que j'ai pensé que c'était n'importe quoi.
Ce gars misait avec sa main droite, sauf lorsqu'il bluffait, il utilisait alors sa main gauche !Je n'ai joué avec lui qu'une ou deux heures, donc je n'ai jamais su si c'était fait exprès pour entourlouper les gens comme moi ou si c'était vrai, mais après des années et des années passées à jouer, je n'ai jamais rien revu de tel.

Bien sûr il y a quelques signes révélateurs de stress bien connus : par exemple regarder en l'air ou fixer quelque chose qui n'a rien à voir.
C'est quelque chose que vous verrez souvent lorsqu'un joueur mise gros et doit attendre la décision de son adversaire.

Il devient alors nerveux, et comme la plupart d'entre nous sommes incapables de garder une pose à la Hellmuth ou à la Ferguson très longtemps, il va regarder le plafond, la télé, fixer une serveuse qui passe ou jeter un coup d'œil à sa montre.

Il est important de garder à l'esprit que ceci est un signe d'émotion mais qu'il est impossible de vraiment savoir si votre adversaire est si stressé parce qu'il bluffe ou parce qu'il a une super main.

C'est exactement la même chose qu'avec le soi-disant « détecteur de mensonges » ou « polygraphe ». Il ne détecte pas les mensonges mais l'agitation, et c'est précisément pour cela que ses résultats ne sont pas valides devant la justice.

business in the front party in the back 14108
Le tell de base est complexe.

Mettre en pratique ce que vous avez appris dans les livres

Un tell classique est à la fois complexe et très intéressant psychologiquement parlant.

En général, on le remarque inconsciemment, intuitivement, parce qu'on détecte certaines façons de se comporter ou de parler et surtout de parier.

Notre façon d'agir est faite de constantes : dans telle situation nous nous comportons de telle manière. Ce sont ces constantes qui deviennent des indicateurs pour le bon joueur de poker qui saura les utiliser.

Plutôt que quelque chose de spécifique, les tells sont en général des comportements globaux.

Il n'y a pas de manière de se tenir ou de s'exprimer qui soit typiquement révélatrice d'une grosse main.

Par contre la façon dont un individu en particulier à tendance à se tenir ou à s'exprimer lorsqu'il a une très bonne main ou qu'il bluffe le sera. Un joueur aura tendance à se pencher en avant, un autre à s'adosser d'une manière qui se veut décontractée.

Il n'est certainement pas facile de détecter et de déchiffrer ces tells, et il n'y a pas de formule magique.
Il faut de l'entraînement et de l'expérience, à la fois du jeu et contre ce joueur en particulier.

La chasse au tic

Vous vous êtes déjà demandés pourquoi les meilleurs des pros aiment demander aux autres joueurs (en particulier aux joueurs amateurs moins expérimentés) quelle est leur main ?

IMG1696
Les pros sont à l'affût du moindre tic.

Faites-y attention la prochaine fois qu'un adepte de ce stratagème, comme Daniel Negreanu, y a recours.

Il énumère différentes mains que son adversaire peut avoir, à la recherche du moindre changement d'attitude ou « tic » à la mention d'une main en particulier.

Cette petite astuce est en réalité l'une des plus utiles dans l'arsenal des fins limiers des douanes ou des agents de la CIA. Comme eux, ce n'est pas une réaction en particulier que guette Negreanu, sinon une qui soit différente.

La leçon du jour : toujours la même chose, « de l'entraînement et encore de l'entraînement ». Il vous faudra y passer du temps.

Plus vous passerez de temps à jouer, plus vous développerez votre sensibilité à toutes ces subtilités, même si vous aurez du mal à expliquer aux autres ce que vous apprenez.

Et puis bien sûr, il est important de prêter attention. Les joueurs qui sont concentrés sur le jeu et sur le comportement de leurs adversaires améliorent leur intuition plus rapidement et sont plus à même de repérer les tells.


Quelques livres en français sur les tells :

D'autres articles sur les tells :

Pour aller plus loin :