Le Value Bet pour les débutants

Phil Hellmuth
Lorsqu'il joue contre des amateurs, Phil Hellmuth est un intraitable "value-better"

Faire les bons Value Bets (mises pour la valeur, en d'autres termes pour rentabiliser) est ce qui fait la différence entre gagner un peu d'argent au poker, et en gagner beaucoup plus.

Un Value Bet est exactement ce que son nom veut dire : une mise ayant pour objectif d'augmenter la valeur du pot.
Pour pratiquer ces mises de valorisation avec efficacité, vous devez prendre en considération les informations suivantes à propos de votre adversaire :

La force de sa main. Evidemment, plus forte sera sa main, plus il y aura des chances pour qu'il trouve sa main bonne, suffisamment pour avoir envie de payer une mise.

Sa vision de votre main. Si l'autre joueur pense que vous avez les nuts (le jeu max), ils ne va pas vouloir mettre un centime de plus dans le pot.
Mais même si l'autre joueur est presque sûr que vous avez les nuts, vous pouvez toujours faire une petite mise, suffisante pour donner au joueur les bonnes cotes pour payer. Un joueur qui réfléchit mathématique paiera cette mise.

Sa capacité à se coucher. Certains joueurs ne vont tout bonnement pas envisager de coucher une grosse main (cette réticence est généralement imagée par l'expression « être marié à sa main »).
Un joueur avec ce complexe suivra un gros value bet avec une grosse pocket paire, même s'il semble évident que vous le battez.

De l'autre côté du prisme, lorsque votre adversaire joue la peur au ventre, il devra être totalement persuadé pour rajouter de l'argent au pot.

Steve Sung
Certains joueurs comme Steve Sung n'ont pas de seuil pour suivre.
Son seuil pour suivre un montant. La plupart des joueurs de poker ont une limite naturelle de combien ils peuvent envisager de suivre une mise. Certains joueurs mettent même un nombre absolu sur cette considération, d'autres un pourcentage de leur stack.
En général je considère que ce seuil est de la moitié du tapis du joueur.

J'ai l'info : Maintenant comment l'utiliser ?

En surface, le value betting semble assez simple. Si vous avez une plutôt bonne idée des facteurs ci-dessus, vous saurez s'il vous faut faire une grosse mise de valorisation ou une petite.
Auquel cas ce sera beaucoup plus facile ; la partie difficile est de trouver les bons montants et de les ajuster au plus proche de la perfection.

Si le montant de votre value bet est bas, cela équivaudra à des centaines ou milliers de dollars en un mois, selon la fréquence où vous jouez et à quelles limites. Mais si vous êtes au-dessus, cela résultera en des pertes significatives à chaque session.

Exemple de base pour y voir plus clair:

Admettons que le value bet maximum qu'un joueur suivra est de 50$.
Si vous obtenez 40$, vous avez perdu 10$ (20% de la mise).
Mais si vous misez 60$, le joueur se couchera, ne vous faisant gagner pas un centime de plus.

L'argent qui n'est pas gagné est de l'argent perdu. Un value bet bâclé vous coûtera de l'argent. Même si vous gagnez le pot, vous devriez considérer l'affaire comme une erreur, et travailler pour la corriger.

Je vais me répéter, parce que ce point est vraiment crucial : proprement faire ses value bets (mises de valorisation, ou pour la valeur) fait la différence entre faire un peu d'argent et beaucoup d'argent.
Il s'agit de l'un des aspects les plus importants du poker à maîtriser pour n'importe quel joueur.

Si le concept est maintenant clair pour vous, vous pouvez lire (ou relire) cet article plus détaillé à propos du value bet à la river.