La Meilleure Tactique est de ne pas Réduire vos Chances de Survivre

Lesson 3

Faire un call de héros, bluffer, ou jouer la sécurité ?

Tout dépend de ce qui convient le mieux à votre seul et unique objectif : accroître vos chances de qualification.

Jouer 2-3 assortis et coucher A-A ? Pas facile, mais parfois c'est nécessaire. Et c'est un scénario qui arrive plus souvent qu'on peut le penser.

Alors quoi faire ?

En ligne, il y a peu de tells, et peu d'information à disposition sur vos adversaires. Notre grosses décisions restent particulièrement subjectives.

Quels sont alors les éléments qui déterminent nos décisions, si ce n'est la cote du pot ?

Gérez votre Stack, pas le Pot

Dans un tournoi qualificatif, vous ne vivez ou mourez de par le pot ou la cote du pot.

Ce que vous gérez, c'est votre stack de jetons, et les chances qu'il vous donne pour survivre à la bulle. C'est la seule base qui devrait guider vos décisions.

Voici quelques exemples pour aider à comprendre plus clairement :

Exemple 1 :

Vous avez un stack de 150.000. Joueur B à 100.000. Joueurs C et D ont 37.000.

Cinq autre joueurs ont 25.000, et nous sommes à la bulle.

Vos chances de qualification sont parfaites. Quasi à 99% même.

Votre risque est de zéro à partir du moment où il y a un joueur à tapis et un call entre deux d'entre eux.

Pierre Neuville
Survivre demande parfois de prendre des décisions contre-nature.

Ainsi il est suffisant de juste sagement attendre, jusqu'à ce qu'il y ait un éliminé.

Main 1 : Vous avez A-A et le joueur B fait tapis.

Vous êtes favori pour gagner cette main, 80% du temps, mais si vous la perdez, votre stack tombe à 50.000 - en d'autres mots, en-dessous du stack moyen.

Au tapis moyen, vos chances de manquer la qualification augmentent maintenant de 1 à 10%.

Et si vous couchez vos as ?

Au premier coup d'oeil, c'est une solution surprenante, que certains qualifieraient même d'idée ridicule. Je pense même que certains joueurs n'y réfléchiraient même pas.

Mais si vous couchez vos as, vous restez à 99% de chances de vous qualifier.

La meilleure solution est ainsi de vous coucher instantanément pré-flop.

Vous devez jeter vos as à la défausse, sans regret.

Pourquoi ?

Parce qu'un call aiderait directement vos adversaires dans chaque cas.

Vous, cela vous aide seulement les 80% du temps où vous gagnez, tandis que l'opération est très défavorable en cas de défaite - ce qui arrivera 20% du temps.

La qualification est virtuellement assurée à présent, la meilleure tactique devient alors de complétement éviter tout "move" qui peut réduire significativement vos chances de vous qualifier.

Bravo - Vous venez juste de faire un grand bond en avant

Si vous n'aviez jamais pensé à jeter K-K ou A-A pré-flop, vous venez juste de faire un grand bond en avant dans vos progrès.

Vous ne perdez pas de tournois de qualification avec 7-7. Les "accidents futurs" arrivent avec de belles mains.

Vous avez donc juste à les éviter, et en apprenant cette nouvelle chose, vos chances de qualification ont substantiellement augmenté.

Cela va aussi vous servir de bonne manière dans d'autres cas.

A partir du moment où il est clair dans votre tête que vous pouvez facilement jeter A-A sans regret, selon votre situation globale dans le tournoi, vous n'aurez aucun problème à jeter toutes les autres mains passables pré-flop, selon les circonstances.

Fini de tomber amoureux de "bombes" de départ telles que A-K, A-Q - qui sont souvent fatales à l'arrivée.

La qualité de votre poker vient juste de faire un pas de géant.

99,9% des joueurs auraient probablement payé avec A-A sans réfléchir. Mais vous en êtes venu à comprendre qu'au poker, tout est bon à être pensé et réfléchi.

La preuve est que vous venez juste d'apprendre que jeter A-A en dépit d'une excellente cote du pot, protège votre qualification presque garantie.

D'un autre côté : La prise de risque

Un autre exemple :

Vous êtes le short stack, avec 10.000 jetons. Vous avez J-T sur un tableau 2-4-6 K T.

neuville7
La clé est de savoir quand il faut prendre le risque.

Le pot est de 9.000. Il mise 4.000, assis avec un tapis moyen de 25.000.

Vous imaginez qu'il y a 50% de chances qu'il essaie de prendre le pot avec A-Q.

Vos chances de vous qualifier à ce moment, sont golbalement plutôt minces.

Si vous vous couchez, vous restez à 10.000.

Admettons que cela vous donne 10-15% de chances de vous qualifier. Mais vous êtes également légèrement plus en danger avec 6.000 (au lieu de 10.000) si vous perdez quand vous suivez.

Si votre "hero call" réussit, cependant, et que vous remportez la main, votre stack monte à 23.000 - de retour à l'average (le tapis moyen) avec maintenant 50 à 60% de chances de remporter un siège.

En d'autres mots, la situation générale à ce moment précis, vous recommande de prendre un risque raisonnable.

Perdre la main ne change pas tant grand chose, mais le gain potentiel à remporter la main peut réétablir votre position dans la course à la qualification.

C'est ce que vous devez regarder en premier dans toute situation difficile - l'effet sur vos chances de gagner ou perdre ce siège.

Le même Principe s'applique au Bluff

Cet exemple peut aussi être appliqué à un bluff de votre part.

Bien sûr il est raisonnable de bluffer sur un pot si le montant gagné changera radicalement vos chances finales de qualifications et si le montant que vous pourriez perdre ne résulte qu'en une diminution relativement faible de ces mêmes chances.

Cela enlève presque tout le répertoire des bluffs tels que "Je pousse all-in au bouton et je ferme les yeux."

Je ne ferai pas de move "infiniment négatif" avec seulement une relative amélioration possible !

Conclusion :

Je prendrai des risques aux conséquences mineures à la condition qu'ils puissent vraiment améliorer ma position.

Mais par dessus tout, je ne prendrais pas de risques qui puissent transformer une position sûre acquise, en un nouveau risque de perdre mes chances de me qualifier.

 


Toute la Série des Conseils Stratégiques de Pierre Neuville en tournoi de qualification


- Leçon 1 : Une astuce rapide pour améliorer vos chances de gagner un satellite à 50%
- Leçon 2 : AK, AQ : des mains pour vous qualifier ou vous éliminer ?
- Leçon 3 : La meilleure tactique est de ne pas réduire vos chances de survivre
- Leçon 4 : Evitez les risques et calculez tous les scénarios pour votre stack
- Leçon 5 : Comment trouver le bon équilibre pour votre bankroll
- Leçon 6 : Le 22$ rebuy de PokerStars, un siège garanti
- Leçon 7 : Les 7 steps de PokerStars de A à G


>
A propos de Pierre Neuville