Les Règles du Texas Hold'em

Le Texas Hold'em n'aura bientôt plus de secrets pour vous (ou presque) dans quelques minutes, une fois que vous aurez lu notre article complet sur ses règles.

A travers une explication pas-à-pas, nous avons essayé de vous proposer un guide à la fois détaillé et facile à comprendre, afin de vous apprendre les règles du Texas Hold'em en toute simplicité.

Une fois ces règles assimilées, vous pourrez immédiatement vous entraîner grâce à notre outil de simulation de partie ci-dessous, avant de vous rendre pour de bon sur une des salles de poker en ligne de notre sélection.

Et n'oubliez pas, si vous avez la moindre question, laissez un commentaire en bas de page, nous vous répondrons dans les plus brefs délais !

Vous pouvez aussi utiliser notre calculateur et simulateur de main de Texas Hold'em si vous avez un doute sur le vainqueur d'une main lors de vos parties !

 

Flash Poker - Pokerlistings

Apprendre à jouer au Texas Hold'em peut sembler bien plus difficile qu'il ne l'est en réalité.

Le jeu en lui-même est en fait logique et très simple ; il ne demande même que quelques minutes pour être appris.

Cet article de règles vous fournir toute l'information dont vous avez besoin pour commencer à jouer, et notre application flash de poker gratuite ci-dessus peut vous aider à vous habituer à la vitesse du jeu. Cliquez simplement sur le bouton "play" pour débuter une partie virtuelle.

Dès que vous vous sentez perdu dans l'action, venez consulter cet article pour être guidé. Chacun des sujets ci-dessous continent également des liens vers d'autres articles sur des sujets spécifiques abordés plus en profondeur.

Une fois que vous aurez pris le coup de tout ça et que vous vous sentirez prêt à jouer en argent réel, consultez notre page du Texas Hold'em pour trouver les meilleurs endroits où jouer.

Glossaire rapide

Avant de nous lancer dans la description des règles et du jeu, voici un petit glossaire des termes essentiels que vous allez pouvoir rencontrer.

Blinds (blindes) : "Blind bets" en anglais, ou "mises aveugles". Il s'agit des mises forcées avant que les cartes ne soient distribuées aux joueurs. En hold'em, les blindes prennent la place des "ante" classiques, que l'on retrouve aussi parfois en tournois.

Carte brûlée : La carte du dessus du paquet mise de côté face cachée avant qu'une carte communautaire ne soit dévoilée.

Bouton : Le petit objet signalant celui qui joue le rôle de donneur. C'est aussi le surnom donné à ce même joueur.

Check : Semblable à un call (suivi d'une mise), sauf qu'aucun argent n'est ici misé. S'il n'y a pas de relance pré-flop, la grosse blinde peut ainsi checker.

5ème rue : voir River

Flop : Les trois premières cartes communautaires dévoilées après le premier tour de mises.

4ème rue : voir Turn

Pré-flop : Tout ce qui survient avant que le flop ne soit distribué.

River : La dernière (5ème) carte communautaire dévoilée. On l'appelle aussi la 5ème rue.

Showdown (abattage) : Quand les joueurs montrent leurs cartes à la fin du coup, pour déterminer le vainqueur.

Turn : La 4ème carte communautaire dévoilée. On l'appelle aussi la 4ème rue.

Aperçu général

Le Texas Hold'em est un jeu de cartes à cartes communes, avec un jeu tout autant focalisé sur les mises que sur les cartes jouées.

Bien que les règles et le déroulement du jeu restent à peu près les mêmes, l'objectif final est légèrement différent selon si vous jouez en cash game (partie d'argent) ou en tournoi.

Un tournoi de hold'em ajoute simplement quelques règles de plus et variations à une partie classique. Si vous souhaitez simplement apprendre les règles du hold'em en tournoi, nous publierons un article dédié prochainement (que vous retrouverez en lien depuis ici).

Le Texas Hold'em se joue sur une table entre 2 et 10 joueurs. Le but est simple : remporter le plus de jetons possibles, un pot à la fois.
Vous remportez un pot en ayant la meilleure main, ou en faisant coucher (jeter leurs cartes) tous les autres joueurs avant l'abattage.

La structure du Texas Hold'em peut être divisée en trois parties :

La mise en place et le lancement

Les tours de mises

L'abattage (showdown)

Lancement

Une fois que tous les joueurs sont assis autour de la table, la première chose dont vous avez besoin est des jetons. Avant de savoir quels types de jetons vous devez donner à chaque joueur, vous devez comprendre un peu mieux comment le jeu fonctionne. Nous y reviendrons donc.

Pour le moment imaginons que tous les joueurs ont donc leurs jetons en face d'eux.

La prochaine étape est de désigner le joueur qui commencera avec le "bouton du donneur". Le Hold'em se joue avec ce que l'on appelle un "dealer rotatif", ce qui veut dire qu'un joueur agira comme donneur pour une main, puis ce sera au tour du joueur à sa gauche une fois cette main terminée, et ainsi de suite.

IMG0641
Des tas de billets, le but final du poker.

Pour désigner le bouton, vous pouvez soit distribuer une carte à chacun, ou étaler les cartes sur la table faces cachées et demander à chaque joueur d'en prendre une. Le joueur avec la carte la plus haute (as ou au plus proche donc) commence en tant que donneur.

Si vous êtes avec un donneur professionnel (croupier), ou quelqu'un de volontaire pour toujours distribuer, le bouton du donneur continuera malgré tout de tourner autour de la table.
Même si la personne avec le bouton ne donnera pas physiquement les cartes, elle restera vue comme le donneur officiel pour la main en cours, avec les blindes et le déroulement du jeu s'orientant ainsi par rapport à lui.

Mettre les blindes

Maintenant que vous avez un donneur, vous devez donc poser les blindes.

Il y a deux "blinds" en hold'em, une petite et une grosse.
Le joueur directement à gauche du dealer pose la petite blinde.
Le joueur directement à gauche de celui qui posé la petite blinde, pose la grosse blinde (le plus souvent exactement du double de la petite).

La taille des blindes dictera les enjeux de la partie à laquelle vous jouez. En général, les joueurs devront avoir un tapis au moins égal à 100 fois la taille de la grosse blinde.

Si vous voulez par exemple organiser une partie de cash game à 20€, vous devriez jouer avec des blindes à 10c/20c.

Revenons-en à nos jetons : Une fois que les blindes sont définies, nous pouvons savoir de quels jetons nous avons besoin pour jouer. Dans l'exemple ci-dessus, nous utiliserions ainsi des jetons de 10c, 20c, et éventuellement de 5c et 1c.

Votre but est de donner à chaque joueur suffisamment de jetons de chaque dénomination pour que la partie se déroule de manière fluide.

En général un joueur aura besoin de 10% de son total de jetons dans la plus petite dénomination, étant donné qu'ils ne serviront qu'à payer la petite blinde. Autrement la majorité des autres mises sera faite avec des jetons plus gros que de la valeur de la petite blinde.

Maintenant que la question des jetons a été réglée, vous êtes maintenant prêt à distribuer la première main et à ce que le jeu démarre.

Déroulement du jeu et Tours de mises

Le joueur en charge de la distribution (celui qui a le bouton du donneur donc), commence à le faire en donnant sa première carte au joueur directement à sa gauche, celui de petite blinde donc, et continue dans le sens des aiguilles d'une montre.
Il donne une carte à la fois à chaque joueur, jusqu'à ce que tout le monde en ait deux. C'est ce qu'on appelle les "hole cards", cartes privatives.

Une main (ou coup) de hold'em consiste en un minimum d'un et jusqu'à un maximum de quatre tours de mises.
Une main s'achève lorsque tous les joueurs sauf un se sont couchés (ont jeté leurs cartes), ou que le quatrième et dernier tour de mises se terminent avec plusieurs joueurs encore là. Auquel cas à ce stade on entre dans la phase du showdown (abattage), avec ces joueurs révèlant leurs cartes pour voir qui a la meilleure combinaison. Nous y reviendrons plus loin.

Préflop

Lorsque tous les joueurs ont reçu leurs cartes, on entre dans la phase de mises pré-flop.

Chaque joueur peut maintenant regarder ses cartes et décider de ce qu'il veut faire. Au Hold'em seul un joueur peut parler à la fois.

Le tour de mises préflop démarre par le joueur à la gauche de la grosse blinde. Celui-ci a trois options :

Se coucher (Fold) : Le joueur ne paie rien et jette ses cartes au centre ou vers le croupier, faces cachées. Il attendra la main suivante pour pouvoir rejouer.

Suivre (Call, Payer) : Le joueur égalise le montant de la grosse blinde pour rentrer dans le coup.

Relancer (Raise) : Le joueur relance d'un montant au moins égal à deux fois la grosse blinde. Le joueur peut relancer plus selon le type de jeu joué. Pour en savoir plus à propos de No-Limit, Limit, et Pot-Limit, nous publierons très bientôt un article sur le sujet.

Une fois que le joueur a parlé et réalisé son action, c'est au tour du joueur à sa gauche. Chaque joueur se voit offert les mêmes options : se coucher, suivre la plus haute mise qui a été faite avant lui, ou relancer.

La relance est toujours le montant d'une mise en plus du montant de la mise précédente. Par exemple si la grosse blinde est de 25c, et que le premier joueur à parler veut relancer, il met au minimum un total de 50c (la grosse blinde + une mise additionnelle).

Si le joueur d'après veut sur-relancer, il mettra au minimum un total de 75c (la mise d'avant + une mise de plus).

Un tour de mises se termine lorsque deux conditions sont remplies :

Tous les joueurs ont eu l'opportunité d'agir.

Tous les joueurs qui n'ont pas jeté leurs cartes ont misé le même montant d'argent dans le pot.

Exemple de tour de mises n°1

Il y a 5 joueurs à la table :

Joueur 1 - Bouton

Joueur 2 - Petite blinde (10c)

Joueur 3 - Grosse blinde (20c)

Début du tour de mises

Joueur 4 - Suit la grosse blinde (20c)

Joueur 5 - Se couche

Joueur 1 - Suit la grosse blinde (20c)

Joueur 2 - Suit la grosse blinde (étant donné qu'il a déjà mis 10c dans le pot, il n'a qu'à rajouter 10c, pour un total de 20c)

Joueur 3 - Checke (étant donné qu'il a déjà mis ses 20c, il n'a pas besoin de rajouter plus d'argent pour rester dans le coup - c'est ce qu'on appelle le check)

Fin du tour de mises

Lorsque le joueur 2 suit la grosse blinde, tous les joueurs ont maintenant le même montant d'argent en face d'eux, mais le joueur 3 (la grosse blinde) n'a pas encore eu la chance de parler, le tour de mises n'est donc pas terminé.

Une fois que le joueur 3 a checké, toutes les conditions sont réunies, et ce tour de mises est donc bel et bien fini.

Exemple de tour de mises n°2

IMG1247
Une fois que l'on a compris comment ça marche, tout devient naturel.

Il y a 5 joueurs à la table :

Joueur 1 - Bouton

Joueur 2 - Petite blinde (10c)

Joueur 3 - Grosse blinde (25c)

Début du tour de mises

Joueur 4 - Suit la grosse blinde (25c)

Joueur 5 - Relance (50c)

Joueur 1 - Se couche

Joueur 2 - Se couche

Joueur 3 - Sur-relance (il a déjà mis 25c en tant que grosse blinde - il complète jusqu'à 50c, et ajoute une mise pour un total de 75c)

Joueur 4 - Se couche (son précédent "suivi" de 25c est maintenant dans le pot)

Joueur 5 - Suit (égalise la mise du joueur 3 pour un total de 75c)

Fin du tour de mises

Dans ce scénario, tous les joueurs ont eu la chance d'agir lorsque le joueur 3 fait une sur-relance. Mais tous les joueurs n'ont pas misé la même somme dans le coup.

Une fois que le joueur 4 s'est couché, il ne reste que les joueurs 3 et 5 dans le pot. Lorsque le joueur 5 paye, toutes les conditions sont remplies, et le tour de mises est donc terminé.

Le Flop

Une fois que le tour de mises préflop s'est terminé, le flop est distribué.
Le donneur retire la carte supérieure du paquet en la jetant à la défausse, face cachée. Il "brûle" une carte. Il pose ensuite trois cartes faces apparentes au milieu de la table.
C'est à ce moment que le premier tour de mises post-flop démarre.

Les règles d'un tour de mises d'après le flop sont les mêmes que pré-flop, à deux petites exceptions : le premier joueur à agir est le premier joueur encore en jeu (qui a des cartes en main) à la gauche du donneur, et le premier joueur à parler peut soit checker, soit miser. Etant donné qu'aucune mise n'a encore été faite, "suivre" est gratuit.

Une mise au flop est du montant de la grosse blinde (ou plus voire libre selon les variantes). Dans notre exemple, le joueur doit au moins poser 25c pour effectuer une mise.

La Turn

Une fois que le tour de mises du flop est terminé, le donneur "brûle" à nouveau une carte face cachée, puis pose une (et une seule) carte découverte à la suite du flop. C'est le turn (tournant).
Le troisième tour de mises peut alors démarrer.

Ce troisième tour de mises est identique à celui du flop, à une seule exception lorsque l'on parle de certaines variantes de Hold'em (Limit) : la taille de la mise pour ce tour (et pour le dernier) est doublée. Ce qui signifie dans ce cas, pour notre exemple (et encore une fois dans un jeu de Hold'em qui ne soit pas en No-Limit), une simple mise coûtera à présent au joueur 50c.

La River

En admettant qu'il reste plus d'un joueur toujours en jeu, la river (rivière) est distribuée. Distribuer la river est la même chose que distribuer la turn, avec une carte brûlée écartée du jeu, puis une carte posée face apparente à la suite des autres.

C'est la "dernière rue", et plus aucune autre carte ne sera distribuée pour cette main. Et le tour de mises y est identique à celui de la turn.

Abattage

Une fois que le tour de mises de la river est terminé, les joueurs entrent dans la phase du showdown (abattage). A ce stade, la meilleure main remporte le pot.
Voici les règles que vous devez connaître à propos d'un abattage au hold'em :

Le joueur qui a misé le premier à la river est le premier à devoir montrer ses cartes. Après, si d'autres joueurs choisissent de le faire avant lui, libre à eux.

Si personne n'a misé à la river (donc que tous les joueurs ont checké), le joueur le plus proche du bouton (en partant de sa gauche) doit ouvrir sa main en premier. L'ordre continue dans le sens des aiguilles d'une montre.

Si un joueur détient une main perdante (par rapport à ce qui a été dévoilé jusque là), il peut choisir de ne pas révéler ses cartes et de les jeter directement à la défausse (le "muck"), abandonnant ainsi le pot.

Evaluation des mains

Au Hold'em vous devez faire la meilleure main possible en utilisant n'importe quelle combinaison entre vos deux cartes privatives et les cinq communes sur le tableau (le board).

Vous pouvez donc utiliser une de vos cartes ou les deux, ou même aucune, pour constituer la meilleure combinaison possible. Voici quelques règles sur comment évaluer une main de poker gagnante :

Vous pouvez retrouver l'ordre des mains sur notre page d'accueil des règles. Il n'y a aucune exception à cet ordre : une couleur bat toujours une suinte, et un brelan bat toujours deux paires.

Il n'existe aucune autre combinaison valable, par exemple "trois paires" n'existe pas (ça ne sera que deux).

Les mains de poker doivent être constituées d'exactement 5 cartes, et seules ces 5 cartes sont utilisées pour désigner la main gagnante. Par exemple :
Si le tableau est 2 J Q K A , et que Joueur 1 a T 9, Joueur 2 T 2.
Les deux joueurs ont exactement la même main (une quinte du dix à l'as). Cela veut dire que le pot est partagé entre les deux joueurs. Les cartes restantes et le fait que Joueur 1 ait une paire ne signifie rien - seules les facteurs pour les 5 meilleures cartes décident du vainqueur.

Si tous les joueurs restants en jeu n'ont rien (aucune paire ni rien de plus fort), la main gagnante est la main avec la carte simple de valeur la plus haute. Exemple :
A 3 4 6 7 est une meilleure main que K Q J 9 8, et A J 9 8 6 est une meilleure main que A J 9 8 2.

Les couleurs (genres : pique, coeur, carreau, trèfle) ne sont jamais utilisées pour évaluer la force d'une main au hold'em.

Une fois que la main gagnante a été déterminée, le joueur en sa possession reçoit le pot.
Le donneur passe son bouton de dealer au joueur à sa gauche, avec les deux joueurs d'après qui posent à leur tour petite et grosse blindes, respectivement.

Autres règles en vrac

Relancer

Dans certaines variantes (Limit), quand il y a plus de deux joueurs toujours dans la main, une mise et trois relances seulement peuvent être faites au cours d'un simple tour de mises. Une fois que la troisième relance a eu lieu, les mises sont "capées". A ce stade, les joueurs peuvent seulement suivre ou se coucher.

Un joueur peut soit verbalement déclarer son intention de relancer avant d'agir, ou mettre en jeu le montant exact en jetons en les avançant devant lui.
Un joueur n'est pas autorisé à poser des jetons, puis revenir à son tas pour en reprendre d'autres. C'est ce qu'on appelle un "string bet". Tout doit être fait en un mouvement.

Acheter des jetons

Le nombre minimum de jetons qu'un joueur a le droit de mettre en jeu avant que la première main ne soit distribuée (pour les parties d'argent), est déterminé par les règles de la maison ou du casino organisant la partie. En général, cela va de 50 à 100 fois la grosse blinde.

Il n'y a pas de maximum au nombre de jetons avec lequel un joueur peut s'assoir.

Un joueur peut "reload" (se recaver) ou ajouter plus de jetons à son stack, à n'importe quel moment entre les mains. Une fois qu'une main a démarré en revanche, un joueur ne peut qu'utiliser les jetons qui étaient en jeu au début du coup. Tout jeton additionnel ne pourra être "en jeu" qu'à partir de la prochaine main.

 

Autres pages de règles sur le Texas Hold'em

 

Ordre des Mains au Poker

  1. Quinte Flush Royale
  2. Quinte Flush
  3. Carré
  4. Full House
  5. Couleur
  6. Quinte
  7. Brelan
  8. Double Paire
  9. une Paire
  10. Hauteur

Classement complet des Mains de Poker

Quelle main gagne ? - Calculateur