Stratégie pour le Razz

razz ps

Toutes les astuces et les bons conseils pour bien débuter au Razz Poker. Devenez un joueur de Razz gagnant grâce à PokerListings.

Méconnu, le razz est une variante de poker qui possède un certain charme. Il pourra ravir non seulement les fans de Stud (famille à laquelle le Razz appartient), mais aussi les adeptes de Hold'em qui souhaiteraient voir autre chose.

Jouer à toute nouvelle variante ne s'improvise pas. Le simple passage du Hold'em à l'Omaha est bien plus délicat qu'il n'y paraît. Alors au moment de rentrer dans la danse des jeux sans flop, l'affaire est encore une toute autre paire de manches.

Mais rassurez-vous, le Razz reste tout à fait accessible, pour peu d'en apprendre les règles et surtout de suivre nos conseils en strategie razz poker.


Bref rappel des règles du Razz Poker

Egalement appelé "razzle-dazzle", le Razz se joue avec sept cartes par joueur. Trois sont distribuées à chaque joueur avant le premier tour d'enchères (dont deux face cachée), puis quatre autres au fil des quatre tours d'enchères suivants (la dernière carte privative demeure elle aussi cachée).

Le jeu ne fonctionne pas avec des blindes, mais un "bring-in", mise forcée placée par le joueur à la carte découverte la plus fort au premier tour. Le joueur à la combinaison affichée la plus faible est le premier à parler aux tours suivants.
A noter que le Razz se joue en Limit.

Le but du jeu peut sembler contre nature... il s'agit de réaliser la pire main de poker possible pour remporter le pot !
Pour ce faire, sachez que les couleurs et les quintes ne comptent pas, et que l'as est toujours considéré comme carte basse. Ainsi, la main ultime est celle que l'on appelle la "roue", A-2-3-4-5.

Vous pouvez aussi lire notre page des règles du Razz si vous avez besoin de complément d'informations.


Strategie Razz


> Choisissez bien vos mains de départ

razz
Bravo, vous avez la "roue de bicyclette", soit le jeu max !"

Comme pour toutes les variantes de poker, de la bonne sélection de vos mains de départ dépend votre réussite dans le jeu.
Les meilleures sont celles comprenant trois cartes basses (non doublées) comprises entre l'A et le 6 (voire 7). A-2-3 est naturellement la meilleure main de départ possible.
Vos chances de toucher une bonne main sont d'environ 1 sur 6.

Vous pouvez éventuellement étendre vos requis à un 9 ou 10 haut si accompagné de deux très petites cartes, A-2 ou A-3.

Si vous partez déjà avec une paire, couchez-vous.

> Jouez sans fioritures

A de rares exceptions près, oubliez le slow-play. Particulièrement dans un jeu de Limit comme le Razz, il vaut mieux miser avec vos bonnes mains.

Limper avec une excellente main de départ face à des joueurs agressifs et affichant une carte basse peut toutefois constituer une arme intéressante pour piéger, faire grossir le pot, et notamment varier votre jeu.

> Volez les Antes

Vous avez la carte la plus basse d'affichée au premier tour ? Relancez, indépendamment de vos deux cartes cachées, particulièrement si vos adversaires affichent des grosses cartes. Il est important de se souvenir que le Razz est lui aussi un jeu où vous ne devez pas vous soucier que de votre jeu, mais aussi de celui des autres.

Evidemment avoir deux grosses cartes cachées réduit les chances de vos adversaires d'en avoir. A vous d'adapter cette stratégie agressive en fonction de la dynamique de la table, de votre image, et du profil de vos opposants.

> Analysez, mémorisez, agissez

razz
Sans véritable spécialiste, le Razz peut être une variante rentable.

Ce postulat est d'autant plus vrai que vous avez beaucoup d'information à votre disposition, à la vue du jeu ouvert de vos adversaires. La lecture reste importante, mais utiliser cette manne d'informations mieux que vos adversaires vous confèrera un avantage capital.
Comptez les cartes apparentes et déjà passées pour savoir celles restantes dans le paquet qui pourront vous aider, celles vivantes et celles mortes.

Notez aussi que toute carte en votre possession se retrouvant aussi chez vos adversaires, est une bonne chose pour vous ! Si en Hold'em cela serait synonyme d'outs en moins pour vous, au Razz c'est l'assurance de ne pas toucher ces cartes pièges qui vous donneraient une paire (ou pire), la hantise dans cette variante.

Pour toutes ces raisons, si vous jouez en ligne, le multi-tabling sera clairement déconseillé, en tous les cas lorsque vous débutez.

> Sachez vous coucher

A partir du moment où vous touchez plus d'une paire ou plus de deux grosses cartes, les affaires commencent à sentir le sapin. Ne vous enferrez pas dans un coup en espérant toucher votre carte miracle à la dernière rue, à moins d'avoir une bonne raison pour.

> Attention à ne pas vous "commiter"

Relancer et sur-relancer est une bonne stratégie razz lorsque vous avez une bonne main, histoire de mettre plus d'argent dans le pot ou pour punir des joueurs rentrés dans le coup avec des mains qui ne pourront se permettre de suivre.

A profondeur de tapis moyenne, cette optique agressive doit être bien pensée, car le pot se montrera si gros après votre relance ou votre 3-bet, que vous serez quasiment obligé de payer pour aller voir les rues restantes, et ce même si votre jeu ne s'est pas amélioré.

Même chose au moment de défendre votre bring-in avec deux bonnes cartes cachées en soutien d'une mauvaise apparente. A la deuxième grosse carte qui viendra, vous serez déjà mal.

> Patience et discipline

Comme pour tous les jeux dits à "tirage", il est parfois tentant de vouloir trop jouer et de payer pour aller chercher ses cartes.
On ne vous le cachera pas, ce genre de jeu ne sera pas profitable.
Savoir se coucher à propos et oublier un bon jeu de départ qui a empiré fera la différence face au plus gros des joueurs assis aux tables de Razz, souvent étrangers aux bases stratégiques.

Notez qu'en partie de cash game, les antes sont si bas que vous avez tout le loisir d'être patient et d'attendre de bonnes mains de départ.
Aux basses limites, un jeu serré se prêtera ainsi tout à fait à un jeu rentable.