Alcool, joints et Provigil : Les drogues les plus répandues dans le monde du poker

drogue et alcool

La consommation de médicaments améliore t-elle les facultés intellectuelles des joueurs de poker ? Presque jamais sur le long terme, bien qu'il soit difficile de donner une réponse claire à cette question.

La longue liste des joueurs qui ont fait usage de substances stupéfiantes comprend, entre autres, Mike Matusow dit « The Mouth », Stu Ungar, Greg Merson et Dan Bilzerian (même si ce dernier est le joueur de poker le moins revendiqué).

Dans tous les cas, leur réussite au tapis vert est davantage liée à leurs capacités personnelles qu'aux super-pouvoirs donnés par des décoctions diverses.

Cependant, analysons plus en détails l'effet de ces drogues, qui vont de l'amphétamine aux « joints ».

Adderall

L'Adderall est un médicament qui contient de l'amphétamine et qui est administré aux adultes et aux enfants souffrants d'ADHS (troubles de l'attention et hyperactivité). Mais certaines personnes l'utilisent de façon inappropriée pour améliorer leurs performances intellectuelles.

Adderall

Le but est notamment de profiter de pensées convergentes (elles sont complémentaires aux pensées divergentes et elles permettent d'affronter les situations et les problèmes pour lesquels il y a une seule et unique solution).

Certaines études, comme celles du chercheur de l'Université de Pennsylvanie Martha J. Farah, s'interrogent cependant sur son efficacité réelle. D'après Farah, les seules améliorations des performances intellectuelles concernent les sujets qui présentent des carences en termes de pensées convergentes. La prise de médicaments serait alors contre-productive pour les personnes qui ont des capacités supérieures à la moyenne sans avoir besoin de consommer cette drogue.

Il reste également à déterminer si ce médicament à un effet néfaste sur les pensées divergentes et créatives. La dexerine et le Ritalin, utilisés chez les patients avec ADHS, peuvent avoir les mêmes effets que l'Adderall.

Viagra pour le cerveau ?

Mondafinil

Le Modafinil, utilisé dans le traitement des troubles du sommeil et de la narcolepsie chez les personnes qui travaillent la nuit, est consommé à tort pour maintenir la concentration durant les longues sessions autour du tapis vert.

Dans une interview au New-Yorker datant de 2012, le joueur de poker professionnel Paul Philips a révélé que grâce à l'Adderall et au Provigil (le nom commercial du Modafinil), il a réussi à gagner des millions de dollars.

Selon un rapport d'un service de la CBS, on a assisté ces derniers temps à un pic de ventes de ce médicament à des professionnels qui veulent être toujours au top. Pour cette raison, le Provigil a été rebaptisé « Viagra du cerveau » (mais encore une fois on ne connaît pas les effets secondaires sur le long terme).

Cocaïne

Après l'alcool et la marijuana, la cocaïne est la troisième drogue la plus courante dans le monde du poker.

Elle est utilisée pour rester vigilant et mentalement actif sur une longue période, mais elle a bien sûr des effets secondaires graves (voir Stu Ungar).

Bêta-bloquants

Utilisés pour réduire l'anxiété, les bêta-bloquants entraînent une myriade d'effets secondaires, notamment des nausées, de la diarrhée et des troubles de l'érection.

Compléments alimentaires

Même s'ils peuvent améliorer les performances intellectuelles, les compléments alimentaires ne peuvent pas être mis dans la catégorie des médicaments. Le complément Alpha Brain, par exemple, est revendiqué par des joueurs professionnels comme Matt Vengrin et Sorel Mizzi.

Compléments alimentaires

Mais même dans le monde des compléments, il suffit de faire un tour rapide sur Internet pour se rendre compte du nombre de produits étranges qui sont commercialisés.

L'un d'entre eux est « Poker fuel ».  Il offre « une large gamme de vitamines essentielles, comprimés et suppléments » dédiés aux joueurs professionnels et aux simples amateurs de poker. La liste des produits comprend les lignes « Relax », « Alert », « All-In » et « Endurance ».

La ration K du joueur de poker

Les « Instant meal » (une sorte de boisson homogénéisée au goût fraise, vanille, chocolat et banane) sont pour les gens qui ne veulent pas s'éloigner de la table de jeu ou de leur ordinateur, même pour manger. Pour avoir votre propre « ration K », il suffit d'ajouter du lait à la préparation et de secouer le tout. 

Les joueurs postmodernes

Ceux qui consomment ce breuvage vont être étonnés d'apprendre qu'ils sont une version post-moderne de John Montagu, comte de Sandwich (1718-1792), l'inventeur des sandwiches. La légende raconte que le comte se faisait préparer des sandwiches pour éviter d'avoir à s'arrêter quand il jouait aux cartes.

Alcool et marketing

L'alcool peut être considéré comme une drogue, avec les mêmes effets lorsque sa consommation devient pathologique. Beaucoup de casinos, y compris ceux de Las Vegas, offrent gratuitement une grande variété de boissons alcoolisées pour fidéliser leur clientèle.

Alcool et poker

Un chiffre à boire

Mais qui obtient trop à boire peut vite devenir gênant, comme Scotty Nguyen en 2008 lors de la table finale du tournoi de H.O.R.S.E. à 50.000$ des World Series of Poker.
Le joueur américain a apporté une bouteille à la table de jeu puis a commencé à insulter ses adversaires. Pour prouver qu'il était invincible, il montrait même au public et aux joueurs les cartes qu'il avait en main.

Scotty a quand même réussi à obtenir la première place. Il s'est ensuite excusé sur Internet pour son comportement gênant.

Il vaut mieux boire avec modération

Bill Smith, champion du monde en 85, est quant à lui décrit par TJ Cloutier comme le meilleur joueur quand il est un peu « gai » et le pire quand il est ivre.

Pas de joints quand on joue

Juste après l'alcool, la marijuana est la deuxième drogue préféré des joueurs de poker. Comme le vin et la bière, la « maria » contribue à réduire l'anxiété. Mais comme vous pouvez l'imaginer, sa consommation aboutit à un ralentissement des fonctions cognitives.


► Pour en savoir plus sur l'influence des drogues et de l'alcool notamment au poker, vous pouvez consulter notre autre article sur le sujet : Drogues, Alcool : Quelle influence sur votre jeu ?

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire