Que faisaient-ils avant de devenir joueurs professionnels de poker ?

jobs poker player2

Aujourd’hui ils gagnent des milliers de dollars dans des grands tournois internationaux, mais avant de se consacrer au poker, ils ont tous eu des carrières bien différentes.

Serveurs, agents de change, enseignants, producteurs, cuisiniers, joueurs de tennis, joueurs d’échecs, ingénieurs... Voilà quelques exemples des emplois qu’ont occupés certains des meilleurs joueurs de poker du monde, et qu’ils occupent parfois toujours entre deux tournois.

Découvrez avec nous le passé de vos joueurs favoris, vous serez à coup sûr surpris du parcours de certains.


De la province au casino

Sam Trickett était il y a encore quelques années très loin de la vie qu’il mène aujourd’hui. Ce jeune anglais travaillait comme gazier et allait de maison en maison avec sa camionnette blanche pour installer l’accès au gaz, comme il l’expliquait dans une interview avec Express. Aujourd’hui, ce sont des voitures de luxe qu’il conduit, on peut même parfois le croiser au volant d’une Ferrari (ou de ce qu'il en reste).

Jason Mercier a toujours été passionné par les mathématiques, sa carrière d’enseignant était toute tracée. En parallèle, afin de pouvoir payer ses études à l’université, il travaillait dans un supermarché et jouait au poker en ligne la nuit Malgré un rythme épuisant, Jason a réussi à tenir la promesse faite à sa famille de terminer son cursus au Broward Community College... avant de ranger son diplôme dans un tiroir pour se consacrer entièrement au poker.

Phil Ivey, originaire de Californie mais qui a grandi dans le New Jersey, a commencé à travailler à 17 ans dans une entreprise de télémarketing. Il semble que ce soit à cette époque-là qu’il ait commencé à avoir des problèmes avec les casinos, puisqu’il utilisait de fausses cartes d’identité pour pouvoir jouer au poker. Grand fan de basket-ball et de jeux vidéo, Phil Ivey est également un joueur de golf honorable.


Money, money, money...

Vanessa Selbst, il y a déjà bien longtemps, était une étudiante en droit brillante en parallèle de sa carrière de consultante en management. Tout cela n’a pas duré une fois que Vanessa s’est rendu compte qu’elle gagnerait beaucoup plus d’argent en jouant au poker qu’assise à un bureau. Dans une interview avec Pokerlistings, elle déclarait avoir repris ses études afin d’obtenir son diplôme de droit.

Quant à Phil Laak, il a certainement tout essayé avant d’en arriver à la conclusion que le poker était sa véritable vocation. De diplômé en ingénierie mécanique à agent de recouvrement, en passant par courtier en paris sportifs, il a même été (et est toujours) spéculateur boursier. Pour PokerListings il était revenu sur son incroyable parcours et certains de ces boulots, parfois épiques.

Eleanor Gudger, nouveau visage de PKR, a d’abord travailler dans une société informatique, comme elle le confiait à Pokerlistings. La décision de quitter son poste à responsabilités n’a pas été facile à prendre, mais Gudger n’a pas pu résister au défi que représente le poker.


Un boulot ? Je m’en fiche, j’ai des WSOP à gagner

Martin Jacobson, qui a décroché le titre lors des WSOP 2014, avait tout de même un plan B au cas où le poker ne lui aurait pas réussi. Le Suédois avait même déjà commencé une carrière de cuisinier après plusieurs années dans une école culinaire. Son projet initial ? Tout faire pour devenir chef dans un restaurant étoilé de Barcelone, tout en jouant au poker sur son temps libre. La réalité ? Se consacrer entièrement au poker et cuisiner sur son temps libre.

Jonathan Duhamel est probablement l’un des joueurs les plus jeunes à avoir travaillé, dans un domaine assez original qui plus est. À tout juste 13 ans, le Canadien cueillait des fraises pour gagner un peu d’argent de poche, bien que sa famille soit très aisée. Il a ensuite fait des études de Finance et d’Administration des entreprises qu’il a abandonnées après sa victoire aux WSOP 2010.

Jerry Yang a beaucoup vécu avant de tomber sur le poker. Après un diplôme en psychologie, il a fait du bénévolat. Il a ensuite travaillé comme psychothérapiste et travailleur social. Avec une femme et six enfants, il ne jouait que rarement au poker. Cela ne l’a pas empêché de remporter les World Series of Poker 2007.


La compétition dans les gènes

Jeckie Glazier n’a jamais pu rester tranquille. Elle a joué au tennis, au volley et au basket, et malgré un cursus brillant, elle a toujours eu des problèmes de comportement. Après avoir envisagé de devenir prof de maths, elle a rapidement abandonné ses études pour se consacrer à quelque chose qui satisfaisait plus son esprit de compétition et lui permettait de voyager : le poker.

À l’origine, Jennifer Shahade était une joueuse d’échecs. Elle a été la première (et la seule) joueuse à remporter l’US Junior Open, avant de remporter bien d’autres titres sur le circuit international. Jennifer est également titulaire d’un diplôme de littérature et travaille en tant que journaliste. Malgré tout, elle arrive quand même à trouver le temps de jouer au poker pour PokerStars et de remporter, par exemple, le tournoi d’Open Face Chinese Poker à Prague l’année dernière.

Patrik Antonius a d’abord eu une carrière - malheureuse - de joueur de tennis, marquée par deux grosses blessures. Le Finlandais, d’un milieu très modeste, a littéralement dû verser son sang sur le court avant de décrocher un contrat de joueur de poker. Depuis, il travaille parfois en tant que mannequin.


Du backgammon au poker

Erik Seidel, avant de devenir l’un des meilleurs joueurs du monde et de remporter 8 bracelets WSOP, était un joueur professionnel de backgammon. En dehors du backgammon, Erik est également un expert dans le domaine de la finance et de la bourse. Son meilleur investissement ? Se lancer dans le poker à plein temps.

Rien ne peut garder Gus Hansen loin de la compétition. Preuve en est : ses premières expériences professionnelles ont été dans le milieu du tennis et du backgammon. Depuis son premier contrat avec Full Tilt Poker, Hansen s’est toujours défini comme un joueur-né, avec des talents très variés qui vont même jusqu’au bridge, sur lequel il se concentre en ce moment après une année difficile au poker et la fin de son contrat avec Full Tilt.

Kara Scott a acquis une popularité incroyable dans le monde du poker, mais peu des gens connaissent pourtant son parcours avant le poker. Kara est une spécialiste du Muai Thai et elle a commencé sa carrière en tant que présentatrice de l’émission "Now is the Time: Night of Combat". Elle a ensuite fait une belle carrière dans le backgammon, à la fois en tant que joueuse et présentatrice de la première émission télévisée consacré à ce jeu : High Stakes Backgammon.


Des tables de restaurants aux tables de poker

Daniel Cates ne fait pas partie de ces joueurs qui ont rencontré le succès immédiatement. Il admet lui-même avoir été un véritable “loser” lors de ces premières années passées à jouer au poker. À l’époque, il travaillait chez McDonald’s pendant qu’il étudiait l’économie à l’Université du Maryland. Finalement, il a quitté son job et la fac pour devenir celui qu’on connaît aujourd’hui mieux sous le pseudo de “jungleman12”.

Jennfer Harman a joué au poker pour la première fois alors qu’elle n’avait que 8 ans, grâce à son père. L’élève a rapidement dépassé le maître. Avant de se consacrer totalement au poker et de remporter deux bracelets WSOP, Jennifer a étudier la biologie tout en travaillant comme serveuse à temps partiel. De ramasser les couverts, Harman est rapidement passée à ramasser les jetons à la fin du tournoi...

Antonio Esfandiari a quitté la maison familiale à 17 ans. Pour survivre, il a trouvé un emploi de serveur, tout en pratiquant ce qui allait devenir sa profession principale, l'illusionnisme, avant de se lancer dans le poker. Antonio n’a jamais complètement laissé la magie derrière lui et il participe souvent à divers projets dans le domaine.


Showbiz et cartes à jouer

Vicky Coren Mitchell a enchaîné les boulots, ce qui ne l’a pas empêché de devenir la première à remporter deux titres sur l’EPT. Elle a commencé en exploitant son talent pour l’écriture, puisqu’à 14 elle était déjà publiée dans un magazine pour adolescents. Un simple prélude, puisqu’elle a ensuite gagné un concours organisé par The Daily Telegraph qui lui a permis de publier ses premiers livres. Coren est égalementune présentatrice télé bien connue des téléspectateurs britanniques.

La carrière de Fabrice Soulier dans le poker est déjà longue, on l’a d’ailleurs évoquée récemment avec lui dans une interview, mais sa carrière dans le show biz est tout aussi impressionnante. Il a en effet longtemps été producteur pour la télévision, notamment pour les séries Farce Attaque et surtout Un gars, une fille.

Jamie Gold vient de loin, puisqu’il a commencé à travailler à 16 ans dans le monde du spectacle. À 21 ans, il était déjà un agent qualifié, puis il est lui aussi rapidement devenu producteur. Cependant, le poker coule dans ses veines : sa mère et son grand-père étaient de grands fans de jeux de cartes. Malgré sa victoire lors des WSOP 2006, Gold continue à travailler à la télévision.

 

Derniers Blog Posts »