Critique livre : Poker Super System 2

super system cover

Erigé comme la Bible du poker quelques années auparavant, qu'en est-il aujourd'hui du fameux Super System de Doyle Brunson et ses co-auteurs de renom ?

S'il y a bien un livre dont vous avez sans doute déjà entendu parler au moins une fois, il s'agit sans doute de Super/System.

La première édition de cet ouvrage sortie en 1978 a longtemps été considérée comme la "Bible du poker". Son sous-titre était alors "Comment j'ai gagné un million de dollars en jouant au poker." Nombre de joueurs pros de l'époque étaient d'ailleurs assez circonspects à l'idée de dévoiler tant de "secrets", à une époque où bien évidemment l'accès à l'information était pour ainsi dire cantonné au bouche à oreille.

Même son légendaire auteur Doyle Brunson déclare souvent que le livre lui a sans doute coûté plus d'argent qu'il ne lui en a rapporté avec ses ventes.

Super System est en réalité un ouvrage collaboratif écrit à 11 mains (6 dans le premier opus), chacun des grands joueurs ayant participé s'étant attaché à une partie (le plus souvent une variante) propre.

L'originalité de Poker Super System est qu'il s'agit donc d'un livre ne se cantonnant pas à une seule variante comme on en a l'habitude, mais à plusieurs (ainsi que quelques autres sujets généraux).

Par rapport à Super System premier du nom, on retrouve dans cette nouvelle édition de 2005 toujours Mike Caro, cette fois pour une série de conseils divers et variés en lieu et place du poker fermé (5-draw).

Disparu en 2007, Chip Reese laisse la place pour le Stud à 7 cartes, et c'est Todd Brunson qui prend celle de David Sklansky pour le Stud 7 High-Low. Exit aussi Bobby Baldwin (remplacé par Jennifer Harman), et Joey Hawthorne, lui aussi décédé comme Reese.

L'équipe des 11 : Au sommaire de Super System II

Après une préface française de Thomas Fougeron suivie des préfaces originales dont celle du double champion du monde Johnny Chan, Doyle Brunson revient longuement sur son histoire et sur sa vie, l'occasion de mieux connaître le personnage et de revivre son incroyable existence, à une époque où le poker était réellement celui du Far West que l'on voit dans les films. 28 pages passionnantes, entre succès, épreuves et nombreuses anecdotes.

Crandell Addington, l'un des premiers compagnons de route et d'aventure de Brunson, aujourd'hui reconverti dans l'industrie pétrolière, pharmaceutique, et de métaux précieux s'attache à L'histoire du Texas Hold'em No-Limit, soit 9 pages de mise en bouche historique.

Doyle Brunson nous parle ensuite du poker en ligne, et de ses débuts. 26 pages avec 22 raisons pour lesquelles le poker en ligne est mieux que celui des casinos. Même si la plupart de ces très grandes lignes sont toujours vraies, maintes fois abordé depuis, le sujet paraît aujourd'hui un peu éventé.

resizedimage300450 Doyle Brunson1
Le légendaire Doyle Brunson alias "Texas Dolly".

Mike Caro, le "génie fou du poker", nous donne "43 conseils exclusifs" à partir des articles, conférences, cours ou séminaires dispensés à son Université du Poker, répartis en 3 grandes catégories : réflexions et attitude, stratégie et tactiques, psychologie et tells, en formes de grands préceptes ou de grandes lignes directrices du jeu. Toujours très instructif pour façonner son esprit de la meilleure des manières et acquérir une certaine culture et une sagesse indispensables. 53 pages à lire et relire.

Suivent une petit intermède de 12 pages d'un album photo souvenir de Doyle Brunson, avec clichés historiques en noir et blanc.

Steve Zolotow prend la suite pour un très court chapitre de 4 pages abordant l'utilité de diversifier son jeu pour constituer sa bankroll.

Jennifer Harman rentre enfin dans le vif du sujet avec la première variante passée en revue, le Hold'em à limites fixes (ou Limit Hold'em). 91 pages de fondamentaux et stratégie pour tous les stades d'un coup, ainsi qu'en table réduite.

Bobby Baldwin abandonne le Limit Hold'em du premier Super System pour se consacrer ici à l'Omaha High-Low ("8-or-better"). 100 pages là aussi sur les bases et stratégies de cette variante populaire mais toujours plus complexe qu'il n'y paraît. Du pré-flop à la river, vous saurez enfin comment jouer de manière optimale à l'Omaha Hi-Lo, un "jeu de tirages" qui peut se montrer très lucratif... à conditions de pouvoir en trouver des parties.

Todd Brunson nous parle ensuite du Stud à 7 cartes High-Low 8-or-better, avec 18 concepts de base sur 51 pages.

Lyle Berman s'attaque ensuite à l'une de ses spécialités, le Pot-Limit Omaha, donnant là aussi sur 50 pages les grandes lignes directrices pour pratiquer un jeu gagnant.

Beaucoup l'attendaient sans doute, Daniel Negreanu met à son tour la main à la pâte, pour une variante cependant très confidentielle, le Triple Draw 2-to-7 Lowball. Ces 46 pages seront plus sûrement utiles aux vrais pros du poker qui cherchent de nouvelles expériences, ayant pourquoi pas dans l'idée d'aller tenter leur chance pour un bracelet dans cette discipline aux WSOP. Au pire elle donnera toujours un peu de culture générale poker aux autres.

Doyle Brunson revient ensuite pour le gros du programme, introduit par 7 pages sur les tournois sur plusieurs jours : le No-Limit Hold'em. 88 pages.
Il ne s'agit ici pas d'un guide stratégique, mais de la vision et philosophie de jeu de Brunson sur comment jouer chaque type de mains et dans toutes les situations ; des pensées remises au goût du jouer en raison de l'évolution du poker. Les conseils donnés peuvent donc parfois sembler aller à l'encontre de certains concepts vus par ailleurs (en dépit des cotes notamment), mais cela fait sens dans la logique de Brunson et de son jeu agressif qu'il prone autant que possible, et pour lequel il donne une très bonne approche.

supersystem old
Le premier "Super/System".

Le mot de la fin revient à Steve Lipscomb, papa du World Poker Tour, qui a contribué au boom du poker en révolutionnant la manière de le montrer. 16 pages au petit goût d'auto-promotion, qui d'abord dressent un petit historique de la génèse du célèbre Tour, avant quelques conseils en tournois très sommaires. Dispensable.

Enfin 16 pages d'annexes et de tableaux statistiques sont présentes (une reprise de la partie de Mike Caro du premier opus), sans oublier un glossaire.

Au final, que penser de Poker Super System ?

Edité donc en 1978, ressorti en 2005 (2008 en France), le livre souffre aujourd'hui un peu de son ancienneté : de nombreux autres livres ont vu le jour, et d'innombrables nouvelles réflexions stratégiques ont logiquement fait surface depuis 8 ans.
Aussi et même si profiter du savoir de tels grands joueurs ou personnages du poker reste inestimable, le statut de "Bible" est aujourd'hui un peu loin.

L'avantage de Super System est de pouvoir offrir aux joueurs de bonnes informations sur plusieurs variantes de poker au sein d'un seul et même ouvrage - un bon "effeuillage" pour une stratégie de base performante dans chacune de ces disciplines.

Il peut ainsi consister en une bonne base de départ, si vous n'avez pas encore lu d'autres livres sur le poker (notamment les Harrington, ou même des livres plus récents). Sinon son achat pourra rester plus dispensable, même si Super System restera quelque part un indispensable dans toute bibliothèque poker digne de ce nom.


Poker Super System

par Doyle Brunson, et 11 auteurs-champions
Editions Fantaisium, Collection Poker Expert 10
713 pages, prix actuel 37€ (prix de sortie 50€).

 

Derniers Blog Posts »