Critique livre: Poker Théorie par David Sklansky

CroppedImage_180_320__NWM--28244.jpg
Couverture de Poker Théorie par David Sklansky

Il est de ces ouvrages reconnus comme étant des bibles du poker, que tout joueur se devrait d'avoir lu au moins une fois dans sa vie. Poker Théorie se veut de ceux-là, alors qu'en est-il réellement ?

Souvent cité (par certains joueurs professionnels eux-même) comme l'une des bibles de la littérature pokeristique, Poker Théorie du prolifique auteur David Sklansky se veut un ouvrage « encyclopédique » sur la théorie du jeu de poker.
A ce titre, celui-ci se doit d'être complet. Et en effet tout y passe au cours des 25 chapitres : les différentes cotes, les bluff et semi-bluff ainsi que la défense face à ceux-ci, les relances, la position, les types de parties, les cartes gratuites, le slow-play, la lecture des mains, ... Evidemment certaines des composantes les plus vastes du jeu (telles que la psychologie) ne peuvent être étudiées et approfondies de fond en comble, mais Theory of poker (dans son titre original) se veut avant tout couvrir tous les aspects du jeu en offrant au joueur le maximum d'indications sur ceux-ci, quelle que soit sa situation.

Les concepts de base étudiés dans le livre peuvent sembler très basiques au premier abord, mais la réflexion avancée accolée à de tels concepts de tous les jours amène le joueur confirmé à pousser plus loin certaines réflexions et à voir certaines situations sous un angle nouveau.
Bien souvent les mêmes préceptes sont énoncés dans bon nombre d'articles ou de discussions stratégiques, sans que l'essence de ceux-ci ne soit disséquée plus loin que leur compréhension au sens strict. Poker Théorie se propose donc d'aller plus en avant dans leur étude, par les mathématiques toujours mais également via des perceptions presque philosophiques. A l'image du fameux Théorème Fondamental du Poker si cher à l'auteur : « A chaque fois que vous jouez un coup autrement que si vous connaissiez les cartes adverses, ils gagnent ; à chaque fois que vous jouez un coup comme si vous connaissiez les cartes adverses, vous gagnez. Inversement, à chaque fois que les adversaires jouent un coup autrement que s'ils connaissaient vos cartes, vous gagnez ; à chaque fois que vos adversaires jouent un coup comme s'ils connaissaient vos cartes, ils gagnent. »
La devise peut sembler une évidence, mais elle prend toute sa mesure au fil des pages.
A cet égard Poker Théorie est le type de livre dont on a l'impression qu'il enfonce des portes ouvertes (pour peu que l'on soit un joueur déjà très initié au poker), mais dont on se rend compte de l'apport inconscient une fois à la table.

D'une lecture moins coulée et moins ludique qu'un Harrington du fait d'analyses plus théoriques que pratiques, Poker Théorie ne rechigne toutefois pas lui non plus à la mise en situation via quelques cas pratiques et exemples, histoire de briser la monotonie d'un enseignement qui peut parfois se montrer austère.

Un autre intérêt de l'ouvrage et de l'étude des concepts énoncés vient de l'attachement des écrits à toutes les variantes. Ici en effet, il n'est pas seulement question de No Limit Hold'em, mais aussi de ses petits frères à limites fixes, ainsi que des jeux de Stud (7 stud, Razz), du célèbre poker fermé (5-draw), d'Omaha, ou même de variantes très exotiques dont il est parfois fait mention au détour d'un chapitre.

Plutôt destiné à des joueurs intermédiaires, Poker Théorie pourra également donner une très bonne base d'approche stratégique et de compréhension des mécanismes du jeu à tout débutant avancé, pour peu que celui-ci aie l'esprit suffisamment alerte pour suivre les propos.

Poker Théorie (David Sklansky)
Editions Fantaisium, Collection Poker Expert
330 pages environ
35€, disponible sur Internet et dans toute bonne librairie

 

Derniers Blog Posts »