Descente de police à l'Aviation Club de France, l'ACF fermé

acf2
Les portes de l'ACF rouvriront-elles ? (photo AFP)

Stupeur à l'Aviation Club de France, dont les joueurs ont vu débarquer la police pour une perquisition et série d'interpellations hier matin. Le célèbre cercle de jeu est dans l'oeil du cyclone pour une suspicion de travail dissimulé et de blanchiment d'argent. Mais avec cette nouvelle affaire, c'est l'avenir même des cercles de jeu de la capitale qui pourrait être remis en cause.

La longue liste des cercles de jeu parisiens ayant dû fermer boutique est-elle en place de s'allonger ? C'est désormais la question qui se pose à propos du plus fameux d'entre eux après les évènements d'hier.

Un peu avant 6 heures du matin et alors qu'une cinquantaine de joueurs étaient encore à pied d'oeuvre aux tables de jeu (poker mais aussi notamment baccara et punto banco) à quelques minutes de la fermeture, la police (une trentaine d'hommes selon un témoin) a en effet fait irruption et procédé à une perquisition, avant d'interpeller une dizaine employés ou ex-employés dont la plupart ont été ensuite placés en garde à vue à Nanterre.
D'autres arrestations auraient également eu lieu simultanément ailleurs en Ile-de-France, en province et en Corse.

IMG1007
L'Aviation Club de France, lieu de prestige depuis plus d'un siècle.

Parmi eux on retrouve plusieurs personnes importantes dans "l'organigramme" du cercle : Marcel Francisci, dit "le petit Marcel", 45 ans, président et directeur du comité des jeux de l'ACF mais aussi vice-président d'Air Corsica, du Conseil Général de la Corse du sud, et dirigeant de l'UMP (il est notamment président de l'association des amis de Nicolas Sarkozy en Corse du sud), et Charles Pellegrini, ancien chef de l'anti-gang et président du conseil d'administration de l'ACF.

Francisci avait repris les rênes du club (tandis que son frère Xavier allait pour sa part devenir directeur du Cercle Gaillon) de leur père Roland, qui lui-même les avait récupéré de son frère le "grand Marcel", figure du grand banditisme assassiné en 1982.

C'est le service des courses et jeux de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ), sur commission rogatoire de deux juges d'instruction du tribunal de grande instance de Paris, qui s'est chargé de l'opération. L'enquête préalable aurait duré plus d'un an.

L'Aviation Club de France (dont le renouvellement de la licence d'exploitation approche) est suspecté de travail dissimulé (travail au noir), abus de confiance, exercice illégal de la profession de banquier, et blanchiment d'argent en bande organisée.


8 personnes placées en garde à vue

Les cercles de jeux ont presque toujours entrenu une image trouble en coulisses, notamment du fait de leurs liens avec certaines familles du banditisme et de la mafia corse, des relations aux imbrications également politiques.

aviation club de france
L'une des salles de l'ACF en octobre dernier, durant le World Poker Tour.

En 2011 ce sont les Cercles Wagram, Haussman et Eldo qui connaissaient la même mésaventure à Paris, avant de fermer définitivement leurs portes, au grand dam des joueurs. En 2007 c'était le Cercle Concorde qui inaugurait la longue liste de ces tristes affaires (ensuite transformé en Cercle Cadet), rapidement suivi par le Cercle A.C.I.C., moins connu, en 2008.

Créé en 1907 par un groupe d'aviateurs s'étant inspirés des clubs anglais et situé sur les Champs-Elysées, l'Aviation Club de France est sans doute le cercle de jeu le plus célèbre et prestigieux de la capitale parisienne.
Ouvert à tous en 1925, il commence à proposer du poker à ses membres en 1995 sous l'égide notamment de Bruno Fitoussi. Trois ans plus tard, en 1998, l'ACF organisait son premier grand tournoi international, le World Poker Tour Grand Prix de Paris. L'une des éditions les plus remarquées avait été celle de 2004, diffusée sur Canal+, avec son duel final mémorable entre Surinder Sunar et Tony G.
Aujourd'hui, l'ACF c'est (c'était ?) aussi plus de 6000 membres, et un chiffre d'affaires annoncé à 23 millions d'euros.

Si ce fait divers a d'ores et déjà conduit à l'annulation d'un tournoi VIP et à but caritatif avec Tony Parker qui était prévu ce jeudi, il est encore trop tôt pour savoir si l'Aviation Club de France aura plus de chance que ses prédécesseurs et pourra rouvrir ses portes.

Sur le gril, ils sont en tout cas aujourd'hui plus de 200 employés à ne pas savoir de quoi leur avenir sera fait.


Vers la fin des cercles de jeu ?

Certaines rumeurs font état d'un plan à plus long terme de la part des autorités, consistant à "transformer" les cercles de jeu en salles de casino et ainsi de mettre fin à leurs privilèges.

casino de paris
"Casino de Paris" pourrait-il bientôt désigner autre chose que l'actuelle salle de spectacles du même nom ?

Il faut en effet savoir que les établissements de casino ne sont jusque là autorisés que dans les villes et stations thermales et balnéaires (tel qu'à Enghien-les-Bains, plus proche casino de la capitale) ou dans des villes de plus de 500 000 habitants possédant d'un centre dramatique national ou d'une scène financée à plus de 40% par la collectivité.

Les cercles de jeu (organisés en associations loi 1901 à but non-lucratif) font exception et possédent une dérogation (sous contrôle du ministère de l'intérieur) pour pouvoir proposer des jeux en argent réel dans une ville comme Paris. Ils doivent en outre reverser 10% de leurs bénéfices à des associations caritatives. Leur gestion (souvent opaque et échappant donc en partie au fisc) a été offerte aux milieux corses en 1947 au sortir de la Seconde Guerre mondiale, en guise de remerciement pour services rendus.

Suite à toutes les précédentes fermetures (à laquelle il faut entre autres ajouter celle du Cercle Gaillon, fermé pour raison économique cette fois en 2012), il ne resterait donc plus que le Cercle Cadet et le Cercle Clichy Montmartre sur la liste des établissements majeurs...

Une autre question se pose, cette fois pour les joueurs du site de poker en ligne ACFpoker.fr : y a t-il un risque de voir le site fermer lui aussi ?
A priori non, la salle étant gérée de manière indépendante, sous licence ARJEL validée (et censé donc offrir les garanties nécessaires) depuis 2010, avec pour seul lien effectif le droit d'exploiter le nom du cercle.

Nous ne manquerons pas de mettre à jour cet article pour vous tenir informés au fil des futurs développements de l'affaire.


Mise à jour 18/09 :

Selon un article du Parisien du jour :
- Près de 2 millions d'euros en cash ont été saisis lors de l'opération d'hier.
- Marcel Fransisci est soupçonné d'avoir mis en place un système de prélèvement aux tables de poker, afin d'aider à payer pour du travail dissimulé. Une femme asiatique est quant à elle soupçonnée d'avoir agi en tant que banquière en prêtant de l'argent à des joueurs. Enfin un troisième homme, Patrick Navarro, membre du comité de direction, est soupçonné d'avoir remis des enveloppes de cash pour payer des employés.
- Parmi les personnes interrogées hier, on retrouve Bruno Fitoussi.
- La Direction des Libertés Publiques et des Affaires Juridiques du ministère de l'intérieur songerait à garder l'ACF fermé pendant plusieurs mois, durant la période de l'enquête.

Mise à jour 25/09 :
Selon un article du Canard Enchaîné du jour, le plan pour transformer les cercles en "casinos" pourrait se confirmer. le groupe Partouche aurait notamment été contacté par la Mairie de Paris en tant que repreneur pour ce projet.

Mise à jour 06/10 :
Un rassemblement de soutien aux 213 employés aura lieu le jeudi 9 octobre à 13h30, devant l'Aviation Club de France au 104 de l'Avenue des Champs Elysées. L'ACF ouvrira ensuite exceptionnellement ses portes à partir de 17h, uniquement le bar et le restaurant (autorisation formulée par le Conseil d'Etat). Un site a également été créé : http://les213.over-blog.com

Mise à jour 13/10 :
D'après un article du Monde, la juge d'instruction Claire Thépaut a ordonné une restitution partielle des saisies, dont certaines pièces nécessaires à la reprise d'activité du cercle. Mais dans le même temps l'agrément du cercle (qui devait être renouvelé) a expiré fin septembre. Le parquet de Paris a de son côté lancé une procédure de placement en liquidation judiciaire. Un document oublié par les policiers sur place laisserait cependant à penser que la fermeture était déjà prévue et qu'il pourrait s'agir d'une manoeuvre plus politique qu'administrative.
De nombreux joueurs professionnels français ont depuis témoigné de leur soutien à l'ACF, via notamment une campagne photographique sur Internet.
Prochaines dates clés : le jeudi 16 octobre (renouvellement de l'autorisation de jeu autorisé ou refusé), et le jeudi 6 novembre (membres de l'association convoqués au Tribunal de Commerce de Paris).

Mise à jour 21/10 :
Seul manque l'agrément pour que l'ACF puisse concrètement relancer son activité. Les employés du cercle et sympathisants organiseront un nouveau sitting devant le club le samedi 25 octobre à partir de 16h.

Mise à jour 29/10 :
Une nouvelle manifestation des employés de l'ACF et de leurs sympathisants aura lieu ce jeudi 30/10, cette fois devant le Ministère de l'Intérieur dans le 8è arrondissement de Paris.

Mise à jour 20/11 :
La demande de renouvellement de licence de l'établissement qui expirait le 30 septembre vient d'être rejetée. Si un recours est encore possible, un nouveau rejet demanderait une nouvelle procédure, qui pourrait prendre plusieurs mois. En sachant que chaque jour où le cercle reste fermé est synonyme de pertes financières pour l'établissement, le sort de l'ACF (sous sa forme et son fonctionnement jusqu'alors) semble de plus en plus compromis.

Mise à jour 26/11 :
Une nouvelle mobilisation devant les portes de l'ACF est prévue le 30 novembre. En attendant le cercle reste ouvert tous les jours en semaine de 17h à 1h du matin (restaurant et bar), dans un contexte social et ouvert à tout le monde.

Mise à jour 28/11 :
Le Tribunal de Grande Instance de Paris a placé l'ACF en procédure de sauvegarde judiciaire, allant à l'encontre de la demande de placement en liquidation judiciaire par le parquet de Paris. Le TGI statuera à nouveau le 15 janvier 2015.

Mise à jour 19/02/15 :
Le Tribunal de Grande Instance de Paris a prononcé la mise en liquidation judiciaire de l'établissement. C'est officiellement la fin de l'histoire pour l'Aviation Club de France.

 

Derniers Blog Posts »