Full Tilt Poker fermé !

home bgclosed

Nouveau rebondissement du côté de FullTilt Poker après le Black Friday : la salle vient de se faire suspendre sa licence par la Alderney Gambling Control Commission (AGCC).

Conséquence immédiate : le site ne fonctionne plus, pas plus... que le .fr. Il est d'ailleurs depuis ce matin impossible de se connecter au logiciel.

C'est par un communiqué publié ce mercredi matin, que le monde du poker a appris la nouvelle : l'Alderney Gambling Control Commission (AGCC), régulateur de la salle situé dans les eaux britanniques, suspend la licence de Full Tilt Poker, et ordonne au site de stopper toutes ses opérations, ce qui inclut l'enregistrement de nouveaux clients, l'acceptation de dépôts, permettre aux joueurs existant de retirer leur argent, et naturellement proposer et permettre de jouer à tout jeu de poker, ou toute transaction liée au jeu.

Si la situation de Full Tilt inspirait déjà quelques inquiétudes depuis le Black Friday du 15 avril, a fortiori depuis certains développements récents dont nous vous parlions ce vendredi, celle-ci semble devenir de plus en plus critique pour cet acteur majeur du poker en ligne, alors deuxième salle de poker mondiale derrière Pokerstars.

André Wilsenach, directeur exécutif de l'AGCC, a déclaré en parallèle : "La décision de suspendre la licence eGambling de Full Tilt était dans l'intérêt général, et en raison de l'urgence et du caractère sérieux de la situation, cela demandait qu'une action immédiate soit prise, avant même l'audience réglementaire (prévue pour le 26 juillet NDLR)."

Quel avenir pour le .fr ?

Si une bannière indiquant une "maintenance en cours" aura pu être vue en lieu et place du site international en .com, celui-ci est donc désormais inaccessible.
Plus surprenant, le site français l'est donc également, et il est pour le moment impossible de se connecter au logiciel.

La question que se poseront naturellement de nombreux joueurs ayant des retraits en cours ou de l'argent sur le compte est : que va devenir mon argent ?
Si aux Etats-Unis la situation peut se montrer très préoccupante pour les joueurs (même si des rumeurs font état d'une possible reprise de la room par Jack Binion aux côtés de Phil Ivey), FullTiltPoker.fr est pour sa part licenciée par l'ARJEL.

S'il faudra maintenant attendre quelques heures avant d'en savoir plus, il va également être maintenant intéressant de voir l'utilité de l'ARJEL, censée protéger les joueurs français, et ce même si la situation est ici toute particulière.
Nous ne manquerons pas de vous tenir informés ici-même, à la suite de cet article.


Les dernières infos sur la situation :

Mise à jour 18h : Le site français est de nouveau accessible, la salle non.

Mise à jour 30/06 : Par la voix de son président Jean-François Vilotte, l'ARJEL a réagi, et a indiqué qu'elle avait mis en demeure Full Tilt Poker de rétablir son activité aux joueurs français dans les plus brefs délais, sans date butoir toutefois. Il n'est pour le moment pas question de suspension de licence française, mais l'ARJEL "devra en tirer les conséquences" si Full Tilt ne parvenait pas à répondre à cette demande.

De son côté, Pokerstars s'est elle aussi fendu d'un communiqué de presse hier au soir, indiquant qu'il n'y avait aucun souci de leur côté, y compris pour les joueurs (l'argent se trouvant sur des comptes séparés et immédiatement accessible), et qu'elle continue de se montrer conforme aux conditions de sa licence, de l'Ile de Man, et sur les marchés spécifiques tels que la France.

Mise à jour 01/07 : Plus de précisions suite à la réaction de J.F. Vilotte : l'inacessibilité du site français n'est qu'une conséquence technique de la fermeture du site "mère", car situé sur la même plate-forme. Par ailleurs, conformément à la réglementation de l'ARJEL, l'argent des joueurs français est censé être sur un compte séparé, d'un établissement bancaire situé dans l'Union Européenne. L'argent est donc normalement sauf. En cas de manquement à ces obligations, les suites relèveraient alors du pénal.

Selon certaines rumeurs, Full Tilt chercherait maintenant à relancer son activité internationale en postulant pour une licence de la Kahnawake Gaming Commission, en urgence, pour une procédure demandant habituellement 4 à 8 semaines. Selon le Los Angeles Times, Full Tilt Poker pourrait également être racheté par des investisseurs européens, qui permettrait à la société de récupérer quelques 150 millions de dollars.

Mise à jour 04/07 : L'ARJEL se réunira aujourd'hui pour réévaluer la situation suite à sa mise en demeure assénée à Full Tilt, et les réponses apportées par cette dernière, notamment la disponibilité de ses fonds pour rembourser les joueurs.

Mise à jour 05/07 : L'ARJEL a décidé de suspendre la licence de FullTiltPoker.fr. Pendant ce temps, les rumeurs de reprise de la salle par un groupe d'investisseur européen (qui serait synonyme de remboursement pour tous les joueurs) se poursuivent.

On en sait également un peu plus sur la procédure lancée par l'ARJEL.
Suite aux évènements du Black Friday, l'ARJEL a demandé de nouvelles garanties à Rekop Limited (Full Tilt), et la salle a dû déposer une nouvelle demande de licence le 17 juin. Suite à la suspension de la licence de la salle à l'international par l'AGCC, et au vu des élements insuffisants constatés (dont apparemment l'absence de compte séparé pour le marché français comme cela est censé l'être), l'ARJEL a donc décidé de suspendre la licence de Full Tilt Poker à titre conservatoire, jusqu'à la fin de l'instruction de la nouvelle demande d'agrément déposée.

Mise à jour 06/07 : Le site de Full Tilt Poker aurait déménagé sous la juridiction de Guernsey. Pour une réouverture prochaine, à l'international dans un premier temps ?

Mise à jour 07/07 : Des rumeurs (apparemment fausses) auraient fait état du renvoi du PDG de Full Tilt, Ray Bitar. Le rachat de la société se précise malgré tout, et la licence de la salle pourrait ainsi être prochainement rétablie par l'AGCC. Full Tilt vient d'ailleurs de retourner son DNS vers Alderney.

Mise à jour 14/07 : Un accord entre Full Tilt et les potentiels investisseurs serait en bonne voie. Si les conditions sont remplies, le site pourrait ainsi réouvrir dans moins de deux semaines, soit avant l'audience publique devant l'AGCC, prévue pour le 26 juillet.

Mise à jour 26/07 : L'audience a finalement été ajournée, Full Tilt ayant demandé un délai supplémentaire à l'AGCC, ainsi qu'un déroulement plutôt en privé. Cette nouvelle audience se déroulera au plus tard le 15 septembre. De son côté, l'ARJEL a elle aussi validé ce nouveau délai.
Pour vous ex-joueurs de Full Tilt, cela veut dire que vous ne reverrez sans doute pas votre argent avant un voire deux bon mois.

Mise à jour 24/08 : Dans un communiqué, Full Tilt s'excuse auprès de ses clients de son manque de communication, tout en précisant qu'il continue de discuter avec des investisseurs potentiels. L'injection de capital consécutif à cette future opération programmée devrait permettre à la société de rembourser l'ensemble de ses joueurs en attente aux quatre coins du globe.

Mise à jour 06/09 : L'audience est à nouveau repoussée... mais seulement de 4 jours cette fois. Nouvelle date prévue : 19 septembre, 9h, au Riverbank Park Plaza Hotel de Londres.

Mise à jour 12/09 : Pendant ce temps, le "Consumer Law Group" (une association de consommateurs) du Canada a déposé un plainte contre Full Tilt auprès de la Cour Supérieure du Québec, estimant que 10% des 150 millions de dollars dûs par la salle l'étaient aux joueurs canadiens.

Mise à jour 21/09 : L'audience s'est poursuivie sur une deuxième journée. C'est désormais à une affaire de détournement d'argent auquel on a également droit, avec pour certains bénéficiaires des noms tels qu'Howard Lederer ou Chris Ferguson. 300 millions de dollars seraient dûs aux joueurs, avec la société n'en possédant que 60.

Mise à jour 22/09 : Alors que l'audience touche à sa fin, on en sait plus sur les malversations de la salle. Avec également une rumeur de bonne nouvelle : un repreneur serait sur les rangs.
> Pour en savoir plus

Mise à jour 28/09 : Le projet de rachat se précise.
> Pour en savoir plus

Mise à jour 03/10 : Laurent Tapie, à la tête du groupe de repreneurs, espère une réouverture de la salle pour 2012.
> Pour en savoir plus

Mise à jour 26/10 : Le magazine Live Poker, lui aussi chapeauté par le Groupe Bernard Tapie, aurait récemment contacté certains des plus gros joueurs de Full Tilt à travers l'Europe, afin de leur administrer un sondage.
Parmi les questions posées, une pour connaître leur préférence en cas de réouverture de la salle parmi trois options : investir une part de l'argent de leur compte en actions, pouvoir tout retirer mais avec une "pénalité", ou pouvoir tout retirer mais à un petit rythme, sur une période pouvant être longue d'au moins un an. Bon signe ?

Mise à jour 03/11 : Selon les dernières informations, le Groupe Bernard Tapie serait parvenu à un accord de principe avec le Département de Justice Américain, signifiant par la même le remboursement proche des joueurs L'accord définitif devrait être signé dans les 15 jours selon Laurent Tapie.

Mise à jour 18/11 : L'accord entre le Groupe Bernard Tapie et le DOJ est désormais signé. Il ne reste plus qu'à obtenir l'aval de deux tiers des actionnaires de Full Tilt, et le dénouement sera proche, avec le remboursement de tous les joueurs comme premier effet tant attendu.
> Pour en savoir plus

Mise à jour 17/12 : Le GBT et Full Tilt ont signé l'accord de transfert des actifs de la salle. Les prochaines (et dernières) étapes consistent maintenant aux signatures définitives de tous ces accords (lettres d'agréments), à régler la question des amendes initiales, puis l'accord de la Cour pour la vente des actifs du D.O.J. au Groupe Tapie.
Les choses sont donc toujours en bonne voie mais suivent leur cours. Encore quelques mois de patience normalement donc...

Mise à jour 03/02/12 : La situation avance et Laurent Tapie compte toujours sur une conclusion positive du dossier fin février, même si de nouveaux soucis viennent se greffer.
> Pour en savoir plus (1)
> Pour en savoir plus (2)
> Pour en savoir plus (3)

Mise à jour 07/03 : Le PDG de Full Tilt s'excuse et s'explique sur son silence.
> Lire

Mise à jour 26/03 : Laurent Tapie serait à Dublin et l'accord serait cette fois conclu selon une source proche. La salle pourrait même réouvrir tout prochainement.
> Lire

Mise à jour 04/04 : Via l'une des sociétés mères, Full Tilt a entamé une grande campagne de recrutement. Signe d'une réouverture prochaine ? Dans le même temps, une nouvelle demande de licence auprès de l'AGCC a été formulée.
> Pour en savoir plus

Mise à jour 18/04 : Une nouvelle société au nom de New Full Tilt Poker Limited a été créée en Irlande, avec pour directeur Laurent Tapie. Pendant ce temps, le site actuel de Full Tilt redonne quelques signes de vie...

Mise à jour 25/04 : Incroyable retournement de situation. Face à certaines difficultés, le Groupe Bernard Tapie abandonne la reprise de Full Tilt. Et c'est désormais... PokerStars qui est candidat, à un stade même déjà très avancé.
> Pour en savoir plus

Mise à jour 02/05 : Laurent Tapie ne se serait pas avoué vaincu, et tenterait de lancer une nouvelle salle avec les anciens employés de Full Tilt.
> Pour en savoir plus

Mise à jour 15/05 : Le rachat de Full Tilt par PokerStars avance si l'on en croît les rumeurs. Un plan de remboursement des joueurs devrait même être annoncé d'ici fin mai.
> Pour en savoir plus

Mise à jour 03/07 : Le PDG de Full Tilt, Ray Bitar, s'est rendu aux autorités à New York. Celui-ci aborde également toujours une reprise par PokerStars.
> Pour en savoir plus

Mise à jour 11/07 : Ray Bitar est libéré sous caution.
> Pour en savoir plus

Mise à jour 30/07 : Encore de nouvelles rumeurs... La reprise/réouverture et le remboursement des joueurs sont cette fois annoncés... pour le mois de novembre.
> Pour en savoir plus

Mise à jour 31/07 : Officiel ! PokerStars rachète Full Tilt Poker, et tous les joueurs vont pouvoir récupérer leur argent bloqué, sous 90 jours.
> Pour en savoir plus

Mise à jour 14/09 : Selon une série d'e-mails reçus par quelques joueurs, la réouverture de Full Tilt est prévue pour le 6 novembre.
> Pour en savoir plus

Mise à jour 24/09 : Le processus de remboursement des joueurs français (et belges) est connu : le solde de chaque joueur sera transféré sur leur compte PokerStars (si les joueurs n'ont pas de compte, le processus les guidera pour en ouvrir un, même temporaire). Ils pourront ainsi créditer leur compte PokerStars avec leur solde issu de Full Tilt via un processus d'association de comptes, puis retirer cet argent s'ils le souhaitent.


A lire aussi :
- Affaire Full Tilt : Phil Ivey pointé du doigt
- Doyle Brunson et Barry Greenstein parlent de Full Tilt Poker
- Dan Shak : "Les propriétaires innocents devraient passer un accord"
- Full Tilt Poker en 10 dates
- Pourquoi Lederer et Ferguson ont (peut-être) volé votre argent
- 5 raisons pour lesquelles Full Tilt doit rouvrir

- Retour de Full Tilt : les questions encore sans réponse

 

Derniers Blog Posts »