Les Secrets du Poker - Astuces et compétences pour gagner

Secret poker : les cartes d'un joueur se lisent dans ses lunettes
Mais quel est donc le secret pour gagner au poker ?

Tout le monde aimerait connaître le secret du poker pour gagner. Quel est donc celui des champions pour collectionner les victoires au poker ?

Au Sommaire de cet article :

En voyant certains joueurs constamment revenir sur le devant de la scène et en finale des plus prestigieux tournois, ou certains autres réussir d'incroyable années, l'on en vient parfois légitimement à se demander si ces champions n'ont pas un secret.

Jeff Lisandro qui remporte pas moins de 3 bracelets aux WSOP 2009, Michael Mizrachi vainqueur du prestigieux Players' Championship et finaliste du Main Event une année plus tard, ou encore Daniel Negreanu et ses lectures incroyables ne sont que quelques exemples. Ces joueurs ont-ils un don ?

A moins de croire en l'extra lucidité et en la lecture dans les pensées, ces hommes sont pourtant comme vous et moi.
Il est toutefois ensuite vrai que certains ont à la base certaines grosses prédispositions : mathématiques pour ElkY et son cerveau capable de calculer comme personne, psychologiques pour Negreanu... Mais ce dernier vous dira sans doute qu'il a simplement su développer ses compétences de lecture et de manipulation de l'adversaire par le simple fait du temps et de l'expérience.

La gestion des tells (signaux inconscients envoyés) pourrait être considérée comme l'une des caractéristiques les plus mystiques du poker, pour peu que vous vous retrouviez très performant dans cet exercice. Car après tout, si vous pouviez toujours savoir ce qu'ont vos adversaires, les cartes que vous avez en mains et celles du tableau n'auraient quasiment et pour ainsi dire plus la moindre forme d'importance.
S'il devait y avoir une astuce cachée au poker, ce serait sans doute celle-ci.

Daniel Negreanu cache certains secrets pour gagner au poker
Si certains joueurs comme Daniel Negreanu ont un secret, celui-ci est de toute façon bien gardé.

Mais dans le fond, on ne vous mentira donc pas : il n'y a pas de réel secret du poker. Comme pour tout sport ou toute compétition, il s'agit d'une discipline où vous devrez progresser via l'entraînement, l'approfondissement de vos connaissances, et l'expérience.
Ensuite vos propres compétences et talents pourront évidemment parfois vous donner un avantage par rapport à vos adversaires. En général, on s'aperçoit d'ailleurs assez vite si l'on est fait pour réussir au poker, comme dans toute activité.

Le secret du poker, c'est donc finalement peut-être qu'il n'y en a pas.

Le plus gros secret du poker en ligne est dans la même mouvance : apprendre les meilleures astuces et la stratégie au poker qui marche vous permettront de dominer les joueurs présents en mode récréatif ou ne comptant que sur les cartes qu'ils vont toucher pour gagner.

Lisez, discutez, « mangez stratégie » (tout en gardant un certain détachement afin de ne pas être trop robotisé), et les secrets poker seront de moins en moins nombreux pour vous.

La patience mère de toutes les vertus au poker ?

De tous les conseils que j'ai reçus en trois années passées à jouer au poker en ligne, un seul se détache des autres - être patient. La patience est ce qui construira ou détruira les joueurs sur Internet et qui leur permettra de gagner de l'argent.

S'il est habituel de rencontrer occasionnellement des mauvaises cartes pendant des semaines, un bon joueur apprendra à les surmonter. Une règle générale du poker dit aussi que jouer au-dessus d'une certaine limite vous conduira très rapidement à la faillite, mais être impatient vous ruinera encore plus rapidement.

Les joueurs de poker professionnels sont extrêmement patients

Vous ne trouverez jamais de joueur de poker professionnel impatient car le poker est un jeu qui se révèle payant uniquement sur le long terme. Il y a juste suffisamment de chance dans le poker pour faire revenir le menu fretin, mais les meilleurs joueurs savent que le jeu comporte plus de hauts et de bas que la Bourse et que le plan le plus lucratif consiste à rester sérieux et à jouer régulièrement.

J'ai entendu dire qu'il faut compter 1400 heures de jeu avant de commencer à récolter des bénéfices. Bien que je ne pense pas que ce soit complètement vrai, je crois qu'il faut considérer le poker mois après mois. Si vous avez joué correctement et régulièrement, chaque mois devrait vous permettre de faire du profit.

Erica Schoenberg l'air secrète à la table de poker
La patience est une vertu...

Parfois, vous connaîtrez une période terrible et pourrez perdre pendant un mois entier. Si vous constatez que vous perdez mois après mois, demandez-vous si votre problème ne serait pas la patience.

Il existe deux sortes d'impatience :

  1. Miser trop d'argent sur des mains sans valeur
  2. Jouer trop de mains

Erreur 1 : Miser trop d'argent sur des mains sans valeur

Même si vous jouez uniquement les meilleures mains, vous pouvez quand même être impatient. Vous pourriez parier trop d'argent sur des mains au final sans grande valeur dans certaines situations. Par exemple, disons que vous relancez avec des Rois et que trois joueurs suivent. Un As sort au flop mais vous miser quand même. Vous vous faites relancer à nouveau et vous savez que vous êtes battu.
Les bons joueurs savent se coucher dans cette situation. Les joueurs impatients ne voudront pas admettre que leur main est battue et ils continueront à jouer comme s'ils avaient la meilleure main possible.

Bien que vous souhaitiez jouer les bonnes mains à fond, vous n'allez jamais vouloir perdre votre argent en ayant aucune chance de gagner. Si vous ne trouvez rien d'intéressant au flop avec As-Roi, ne perdez pas la tête. Ce n'est que partie remise.

Erreur 2 : Jouer trop de mains

Vous pourriez également jouer trop de mains. Le fait de fixer votre écran d'ordinateur pour jouer au poker pendant huit heures peut être ennuyeux. Ceci fait que certaines personnes peuvent être fatiguées, relâcher leur attention et jouer trop de mains ; il devient plus facile de cliquer sur le bouton Suivre plutôt que de rester concentré sur le jeu.

Le meilleur conseil que je puisse vous donner pour combattre la fatigue et l'ennui qui accompagnent de longues parties de poker est de jouer uniquement lorsque vous êtes concentré et attentif, car c'est votre meilleure défense contre les joueurs qui viennent d'arriver. Sinon, vous ne chercherez pas à jouer votre meilleur poker et miserez tout sur la chance pour vous en sortir.
Alors apprenez à vous déconnecter ou à quitter la salle du casino ou l'écran d'ordinateur quand vous vous sentez fatigué !

...
En fait il est impossible de répondre à la question initiale pour la bonne raison qu'il n'y a donc pas un seul réel secret au poker : les secrets de la réussite au poker il y en a plusieurs !

Voici donc d'autres aspects du poker qui peuvent d'ailleurs se classer dans la catégorie des "secrets"...

---

Les Principales Aptitudes à avoir pour le Poker

Phil Ivey sait que la discipline est l'un des secrets du poker

La Discipline

Afin de gagner régulièrement au poker, l'aptitude la plus importante à maîtriser est la discipline. En effet, toutes les autres aptitudes dépendent de la discipline.

Vous devez faire preuve de discipline pour attendre une bonne main, un bon jeu, la bonne occasion, etc.

La discipline signifie aussi que vous ne jouez pas dans des parties où vous manquez d'emprise, que vous vous abstenez de jouer des mains qui pourraient vous causer des soucis, que vous gérez votre argent d'une manière experte, et que vous tirez des leçons de vos erreurs.

Il est impératif que vous contrôliez vos émotions en permanence afin de ne pas "disjoncter". Quelles que soient les circonstances, ne jouez jamais sous l'emprise de l'alcool, ou bien lorsque vous êtes fatigué ou émotionnellement préoccupé. De plus, vous devriez toujours vous demander si vous jouez votre meilleur jeu.

L'Observation

Si vous étudiez vos adversaires en permanence, vous apprendrez énormément.

La plupart du temps au cours d'une partie, vous ne serez pas engagé dans une main et vous devriez utiliser ce temps libre pour observer vos adversaires. Regardez comment vos adversaires jouent leurs mains et utilisez ces informations contre eux.

Prêtez particulièrement attention à ce qu'ils disent. Bon nombre de joueurs vous diront le type de mains qu'ils ont jetées ou la raison pour laquelle ils ont joué une main d'une certaine façon. Essayez de déterminer ce qu'ils ont en main et observez ce qu'ils font, que vous soyez engagé dans le pot ou non. Ainsi, lorsque vous jouerez une main contre eux, vous saurez ce que signifie chez eux le fait de passer, miser, suivre et relancer.

Soyez également attentif à votre propre jeu et pensez, en permanence, à l'image que vous donnez à la table. Vous remarquerez que certains joueurs n'étudient pas du tout le jeu et, par conséquent, votre image à la table est pratiquement inexistante lorsque vous jouez face à eux.

Daniel Negreanu perplexe
Daniel Negreanu sait quand il faut changer de rythme.

Tout comme vous recherchez des signes indicateurs chez vos adversaires, cherchez-en chez vous-même. Lorsque vous en détectez un chez un adversaire, vérifiez que vous n'affichez pas le même signe indicateur.

Savoir changer de rythme

Un bon joueur de poker est imprévisible et capable de changer de rythme. Votre façon de le faire dépend de vos adversaires et de votre image à la table.

Si vous avez joué un poker solide et n'avez pas été surpris une seule fois en train de bluffer, vous bénéficierez d'une équité considérable en termes de bluff. Si vous avez joué plus large et que vous avez beaucoup bluffé, vous serez dans une position qui vous permettra d'être payé lorsque vous aurez une bonne main.

Lorsque vos adversaires jouent de façon serrée, vous devriez jouer plus large et lorsqu'ils jouent de façon large, vous devriez resserrer le jeu.

Essayez toujours d'avoir un coup d'avance sur vos adversaires. C'est votre capacité à équilibrer et varier votre jeu en changeant de rythme au bon moment qui vous rend imprévisible. C'est pourquoi vous devriez parfois afficher votre jeu lorsque vous savez que vous allez jouer avec les mêmes joueurs pendant un bon moment.
Montrez-leur des mains que vous ne jouez pas habituellement et variez votre jeu pour vous rembourser sur ces mains ultérieurement.

Ceci sera moins faisable lorsque vous jouez en ligne puisque les gens ne font généralement pas très attention au jeu et également parce que les joueurs changent énormément de table. Cependant, il est toujours préférable de le faire dans les bonnes circonstances.

Avoir une bonne gestion de l'argent

Si vous n'êtes pas capable de gérer votre argent, vous ne serez pas un gagnant régulier, même si vous êtes très bon.
Cela signifie que vous ne devez jouer que dans des parties que vous pouvez assumer financièrement, et savoir combien vous envisagez de gagner (et pouvez perdre) sur le long terme.

La raison pour laquelle tant de joueurs talentueux font faillite est qu'ils jouent constamment plus d'argent que leurs finances ne le permettent. Il y aura des moments où vous serez particulièrement malchanceux, pendant une longue période, même si vous jouez bien. Vous devez donc disposer des finances suffisantes pour faire face à ces revirements probables dans le poker (que l'on appelle la variance).

Apprenez-en plus sur une bonne gestion de bankroll dans notre rubrique stratégie dédiée.

---

Voir la Main dans son ensemble

Antonio Esfandiari sait qu'il faut voir la main dans son ensemble au poker
Une main de poker est à voir et analyser dans son ensemble.

Une erreur que font trop de joueurs de basses limites est de voir chaque décision dans une main telle qu'une entité bien à part.

En réalité, chacun des coups que vous jouez affecte le déroulement entier de la main.

Le problème à prendre chaque décision comme elle vient est que vous ne prenez pas en compte la cause et l'effet potentiel de chaque coup - vous ne faites qu'agir, et puis vous vous retrouvez surpris lorsque vous devez faire face à un choix difficile.

Les bons joueurs comprennent que chaque décision affecte l'issue finale de la main.

Ils savent que ce qu'ils font avant le flop et sur le flop va dicter ce qu'il adviendra à la turn et à la river. Et ils planifient de ce fait à l'avance sur les issues probables.

En prenant chaque décision comme elle vient...

Exemple :

Partie à six joueurs 1€/2€, stacks effectifs de 200€. Un joueur plutôt mauvais relance under the gun (en premier de parole) à 6€, et vous suivez au bouton avec T T. Tout le monde se couche et vous êtes deux à voir le flop en heads-up : T 4 3.

Votre adversaire mise 8€ et vous relancez à 16€. Il suit. Le turn est le 4. Il checke et vous checkez derrière lui pour slowplayer (sous-jouer).

La river amène le 2. Il checke. Vous misez 35€. Il suit et montre A J. Votre full bat sa couleur, et vous remportez un pot de 117€.

Etant donné que vous avez pris chaque décision comme elle venait, vous avez laissé filer beaucoup d'argent. Si, en lieu et place, vous aviez eu un plan sur cette main, vous l'auriez jouée complètement différemment.

Lorsque vous floppez gros, votre but est de remporter le tapis entier de votre adversaire. Alors élaborez un plan pour que cela soit possible.

Lex Veldhuis tente de percer le secret de Noah Boeken
Chaque coup que vous jouez n'est pas indépendant. Tous sont connectés.

Mais si vous aviez eu un plan...

Toujours la même partie à six joueurs en 1€/2€, avec des stacks effectifs de 200€. A nouveau un joueur mauvais relance à 6€ en position d'UTG, et vous suivez au bouton avec T T.

Tous les autres joueurs se couchent, et vous vous retrouvez à deux sur le flop T 4 3. Votre adversaire mise 8€, vous relancez à 34€, et il suit.

Le turn est le 4. Il checke, vous misez 65€, il suit.

La river est le 2. Il checke et vous misez vos derniers 95€. Il suit et montre son A J.

Là aussi évidemment vous gagnez, mais cette fois en ayant réfléchi à la main dans son ensemble et en ayant eu un plan pour construire le pot, vous avez gagné son tapis entier plutôt qu'une simple petite portion.

Quelques changements ou ajustement stratégiques et vous vous retrouvez ainsi à gagner quasiment quatre fois plus !

Quelques exemples supplémentaires :

En prenant chaque décision séparément (2)

Partie à six joueurs 1€/2€, stacks effectifs de 500€. Tout le monde se couche jusqu'à un habitué plutôt agressif au bouton, qui relance à 7€. Vous pensez être au-dessus de son éventail de relance, et vous décidez donc de faire un 3-bet (sur-relance) à 30€ avec J J. Il suit.

Le flop est dévoilé : T 5 6. Vous faites un continuation bet de 40€ et il suit. Le turn amène le 4. Vous misez 90€ et il suit à nouveau.

La river est le 2. Vous misez 140€ et il vous annonce tapis pour 310€.

Vous êtes maintenant dans une situation bien misérable et vous vous dites que vous devriez payer. Ce que vous faites, pour finalement le voir abattre 7 8, lui faisant gagner le pot de 1000€ avec une quinte.

Vous n'avez pas réfléchi à la main dans son ensemble. Vous avez simplement pris chaque décision comme elle venait, pour finir par vous retrouver dans une situation délicate vous ayant fait perdre un gros paquet d'argent.

Y a t-il un ou des secrets au poker pour gagner de grosses liasses d'argent ?
Y a t-il de vrais secrets au poker pour gagner de grosses liasses d'argent ?

Si vous aviez eu un plan (2)

Nous revenons à notre partie à six joueurs à 1€/2€ de limites, et stacks effectifs de 500€. L'action est couchée jusqu'au régulier au bouton qui relance à 7€.

Vous réalisez qu'une paire ne se joue pas au mieux en tapis profonds, et vous allez vous retrouver soit à gagner un petit pot, soit à en perdre un gros. Vous décidez ainsi de juste payer et de passer en mode de "pot control" (contrôle du pot) avec votre paire de J J.

Le flop amène T 5 6. Vous checkez. Il tire une cartouche à 10€, et pour les mêmes raisons pour lesquelles vous n'avez que suivi pré-flop, vous ne faites que payer à nouveau.

Sur le turn 4 vous checkez et il mise 22€. Encore une fois vous ne payez que. Vous checkez une fois de plus sur la river, le 2. Il mise 55€.

Vous savez qu'il est capable de faire un value bet (mise de valorisation) avec moins que vous, ou de faire un 3-barrel (avoir tiré trois cartouches, misé trois fois de suite) avec absolument rien en essayant de vous faire coucher quelque chose comme 8-8, alors vous payez.

Il abat son 7 8 et bien évidemment gagne une nouvelle fois avec sa quinte. Mais cette fois vous n'avez perdu que 95€, bien loin des 500€ de l'exemple précédent (ou même que 300€ si vous vous étiez finalement couché à la river).

Vous avez regardé la main dans son ensemble, et avez eu un plan pour elle.

Vous n'avez donc pas inutilement construit un pot gigantesque parce que vous saviez qu'une paire ne se joue pas très bien avec des tapis profonds, et que votre adversaire pouvait vous mettre dans une situation extrêmement difficile dans un gros pot.

Vous avez certes là aussi fini par perdre, mais vous n'avez perdu que le minimum parce que vous n'avez pas été trop bête pour prendre des décisions indépendantes les unes des autres à chaque fois que c'était à vous d'agir.

En résumé sur l'importance de voir une main de poker dans sa globalité

A chaque fois que c'est à vous de parler, voyez la main dans son ensemble et envisagez les ramifications possibles de chaque décision potentielle.

Chaque décision change le cours du reste de la main, et si vous ne réalisez pas ces ramifications liées à chaque possibilité, vous allez vous retrouver dans des situations difficiles lors des rues suivantes.

Connaissez votre objectif en cours pour la main et planifiez votre jeu autour de celui-ci. C'est un peu plus de travail, mais les effets potentiels sur vos gains seront très réels.

---

Le poker est une affaire de décisions, pas de résultats

Une montagne de liasses de billets en dollars
Ne vous basez pas sur l'argent gagné pour estimer votre jeu (ou celui des autres) !

Le point de vue exprimé dans ce titre est depuis toujours tellement vrai qu'aucun joueur de poker sensé ne peut en douter.

par Arthur S. Reber

La question que beaucoup se poseront sans doute c'est alors :

Mais qu'est-ce que c'est que ce binz ? Comment ça ? On joue au poker pour gagner non ?

Cependant, j'ai réitéré cet adage l'autre jour à un joueur pourtant pas si affreux assis à ma gauche. Il m'a regardé comme si j'arrivais d'une autre planète - peut-être la planète Matusow - , et hocha la tête de manière plutôt déplaisante : « Mais p*****n de quoi tu parles ? Le poker est une affaire de résultats, le poker est une histoire d'argent. Le poker c'est ça. C'est tout ce qu'il est. »

Cette perspective est assez commune chez les joueurs d'aujourd'hui et notamment les débutants. Vous pouvez aussi entendre des commentaires tels que « ouais, je sais c'était une erreur, mais la seule chose qui compte est que j'ai gagné le pot. », ou encore « Tu peux ne pas aimer la manière dont je joue, mais j'ai plus de jetons que toi. »

Certes, il y a quelques vérités mineures enfouies dans de telles remarques. Et bien sûr, la remarque originale du gars à ma gauche est à la fois un peu vraie et un peu fausse.

Mike Matusow, un joueur de poker avec beaucoup de secrets
"Bouuuuuh, il perd de l'argent ! Pas bon pas bon !"

Mais, et il s'agit de la partie intéressante, sa remarque est vraie dans un sens complètement inintéressant, mais faux dans les considérations vraiment profondes. Si vous ne voyez pas la distinction, vous ne deviendrez jamais un bon joueur. Alors voici une courte exégèse sur la prise de décision face aux résultats.

Décisions, décisions

Chaque main de poker va vous confronter à un certain nombre de décisions, depuis le choix initial de se coucher, suivre ou relancer, jusqu'à ceux très complexes et donnant des maux de ventre où tout votre stack est en jeu. Sur le long terme, la manière dont vous vous en tirerez sera principalement déterminée par les décisions que vous prendrez.

Oui, bien sûr, nous jouons tous pour l'argent. Oui, bien sûr, les résultats finaux enregistrés dans votre historique (vous gardez bien un historique n'est-ce pas ?) affichent comment vous vous comportez. Et oui, bien sûr, les joueurs gagnants le savent car ils ont plus d'argent qu'ils n'en auraient s'ils ne jouaient pas au poker.

Mais cette focalisation sur les résultats, sur l'argent, manque le coche.

Cherchez la raison sous-jacente

Faisons une analogie avec la science. En sciences, la recherche existe toujours pour trouver la cause d'un effet, la raison sous-jacente pour laquelle quelque chose arrive. Plus souvent qu'ils le voudraient, nos scientifiques sont déroutés car ils pensent avoir trouvé la cause « réelle » et arrêtent de chercher.

Imaginez que vous avez constamment des maux de tête. Vous faites beaucoup d'expériences précautionneuses et découvrez que si vous prenez de l'aspirine dès que les premières douleurs apparaissent, le mal de tête disparaît. Vous concluez ainsi, de manière pas totalement erronée, que l'aspirine soigne les maux de tête.

Joueur de poker qui a mal a la tête
Il n'est pas tout de soigner son mal de crâne.

Cependant, vous ne savez pas réellement pourquoi l'aspirine fait cela, et c'est la question importante. Si vous cherchiez plus en profondeur, vous pourriez découvrir que l'aspirine a des effets anti-inflammatoires et que les médicaments anti-inflammatoires soignent les maux de tête - un élément qui deviendrait des plus important si vous développiez une réaction allergique à l'aspirine. Vous pouvez donc chercher d'autres anti-inflammatoires, et continuer d'en recueillir les fruits.

Vous voyez l'idée ? Au poker, si vous vous focalisez trop intensément sur les résultats immédiats, sur l'argent gagné ou perdu, vous allez faire la même chose, et les mêmes sortes d'issues malheureuses peuvent en résulter.

De nouveaux environnements appellent à de nouvelles tactiques

Comment ? C'est facile. Il suffit que deux joueurs un peu fous-fous et agressifs s'assoient à votre table et la partie prend une nouvelle tournure. En visitant une autre salle, le style de jeu est différent. Vous montez (ou descendez) de limites et vous êtes confronté à des parties au tempo et à la structure étrangers à ceux dont vous avez l'habitude.

Dans chacun des cas, vos résultats vont probablement changer car les décisions que vous prendrez ne seront plus optimales. Ce sont les effets secondaires de l'aspirine qui vous prennent. Mais si vous avez compris le facteur anti-inflammatoire, tout roulera ; changez pour de l'Ibuprofène. Dans la nouvelle partie, prenez des décisions différentes.

Focus à court terme, douleur à long terme

Voici un précieux conseil : éliminez l'emphase que vous collez sur vos résultats à court terme. Si vous êtes comme la plupart des joueurs, vous vous inquiétez probablement trop de ce que vous avez perdu au cours de vos récentes sessions, ou êtes trop narcissique à propos de votre si fantastique courbe.

Une joueuse de poker (Annette Obrestad) l'air mystérieuse
Même les meilleurs joueurs de tournoi peuvent passer des mois (voire années) sans succès.

Focalisez-vous plutôt sur les décisions que vous prenez. Si vous prenez les bonnes décisions plus souvent que vos adversaires et commettez moins d'erreurs qu'eux, sur le long terme les résultats vont faire ce qu'il faut pour « prendre soin » d'eux.

Si vous jouez des tournois, ce conseil est même encore plus utile. Les tournois ont un facteur chance plus grand que les parties d'argent. Les blinds montent, mettant la pression sur tout le monde qui doit jouer des mains, qu'ils pourraient préférer passer. Le problème du « short stack » force les joueurs à faire des moves à tapis avec des mains loin d'être merveilleuses ; et bien sûr, la plupart du jeu se retrouve être des situations de coin-flip où vous sortez si vous perdez.

Par conséquent, même les très bons joueurs de tournoi peuvent passer des semaines, mois, années sans guère de succès. Si vous regardez juste leur bilan, et leur quantité d'argent gagnée dans un relatif court laps de temps (eh oui, une année est un court laps de temps pour les joueurs de tournoi), vous pouvez commencer à penser qu'ils ont perdu leur supériorité ou qu'ils ont perdu le fil du jeu, ou autre chose.

Peut-être c'est le cas, peut-être pas. La réponse va presque assurément être basée sur leur processus de prise de décisions.

Ayez une approche globale, pas en fonction de si vous êtes en haut ou en bas

Bien sûr, trouver l'équilibre n'est pas facile car il y a cette fibre de vérité dans le commentaire du déplaisant monsieur à ma gauche.

Effectivement, l'argent compte ; c'est la pièce ultime du royaume, l'arbitre final de votre niveau de joueur. Mais si vous vous concentrez sur la prise des bonnes décisions, vous serez dans le vrai.

A la fin de la journée, ne vous inquiétez pas trop de ce que vous avez gagné ou perdu. Revenez sur les décisions que vous avez prises. Rejouez dans votre tête les mains difficiles, analysez-les. Observez les situations où vous auriez dû jouer différemment, évaluez la justesse de ce que vous avez effectivement fait. Des analyses honnêtes des décisions prises vous emmèneront bien plus loin que le fait de vous gargariser de vos grosses victoires, ou de mijoter dans vos pertes.

---

De l'importance de respecter l'argent au poker

De l'argent qui doit être respecté
L'argent n'est jamais à prendre à la légère, si vous ne voulez pas le regretter.

Plus vous allez jouer au poker et plus vous le ferez à de hautes limites, moins vous allez respecter la valeur du dollar ou de l'euro.

Après suffisamment d'heures de jeu, la valeur de l'argent doit être évoquée. Je me souviens qu'avant avoir touché au poker en argent réel, en regardant un menu de restaurant, je pensais qu'en aucune manière il se justifiait que je paye 12$ pour un hamburger. Quelques années ont passé, et je suis aujourd'hui connu pour laisser des pourboires à 20$ pour un menu à 30$.

Je suis sorti avec des amis, et alors que je cherchais mon téléphone ou farfouillait dans mes poches pour une autre raison, ai sorti ma liasse.

Les gens vous diront que vous êtes fou de vous trimballer dehors avec plusieurs milliers de dollars en cash... et si vous vous faisiez voler ?

La plupart des gens ne transportent jamais autant de monnaie à la fois, et il va sans dire qu'une personne normale ne comprendrait même jamais l'idée de perdre tout ça en une session de poker. Mais si vous jouez à une limite de 10$/25$, perdre 3000$ n'est rien d'autre qu'un mauvais jour marginal.

La quantité d'argent que les joueurs pros considèrent comme une perte acceptable pour une session de poker peut représenter plus que ce qu'une personne normale ferait en quelques mois d'un travail honnête.

Se détacher de l'argent à la table ; garder les pieds sur terre dans la vraie vie

Ne vous-y méprenez pas : ils ont raison. Ce sont nous qui sommes un peu frappés. Ce détachement de la vraie valeur de l'argent est ce qui nous permet de jouer au poker à haut niveau. Vous ne pouvez imaginer à combien de mois de location la dernière mise équivalait.

Le concept de la valeur de l'argent n'a pas de sens à une table de poker. Si vous jouez correctement en fonction de votre budget, vous pouvez vous permettre de perdre tout ce que vous avez en face de vous. La seule chose dont vous devez vous inquiéter est de savoir si vous devez mettre votre argent lorsque la situation se présente. Il vous faut laisser le monde réel à la porte.

Pourtant lorsque vous vous levez de table, vous devez trouver un moyen de retrouver à nouveau une perspective normale. Si vous « grindez » un poker de basses enchères pour une moyenne de 20$ de l'heure, vous faites plus d'argent que nécessaire pour vivre, vous permettant de gérer vos dépenses avec soin.

Après, vous ne pouvez pas simplement vous permettre de transposer cette cavalière vue de l'argent à la table, à votre vie. A ce taux de gain, vous ne pouvez par exemple vous permettre d'acheter le plasma 61 pouces dernier cri. Même si vous avez 5000$ de cash dans votre poche, vous devez réaliser que vous ne faites que du 20$ de l'heure.

Votre niveau de vie doit être en adéquation avec votre taux horaire moyen, pas avec ce que vous avez en poche à l'instant T.

Voir aussi l'erreur de jouer en ayant peur de perdre son argent dans notre article sur les erreurs courantes du poker, et bien sûr nos articles sur la gestion de bankroll (votre capital) au poker.

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire

×

Sorry, this room is not available in your country.

Please try the best alternative which is available for your location:

Close and visit page