Les Situations Typiques au No-Limit Hold'em (1) : Pré-Flop

Optimized NWM poker preflop2

Il y a un certain nombre de situations au No-Limit Hold'em, dans lesquelles vous vous retrouverez souvent impliqué(e). Ces situations arrivent tout le temps, aussi il est important que vous connaissiez leur équité, pour savoir quoi faire.

C'est seulement si vous êtes capable de prendre régulièrement les décisions correctes dans ces situations, que vous serez un joueur gagnant sur le long terme, et que vous serez meilleur que tous les autres joueurs (qui y feront des erreurs).

Dans cette nouvelle série d'articles pour débutants que nous vous proposons, nous allons vous présenter les situations les plus courantes au No-Limit Hold'em.

Nous allons également vous donner les chiffres qui se cachent derrière, et vous expliquer en des termes simples ce qu'il faut faire dans ces situations.
Et ce pour les trois phases les plus importantes d'une main : le pré-flop, l'après-flop, et la turn.


Partie 1 : Situations pré-flop standard au No-Limit Hold'em.


1) Une paire contre deux cartes supérieures : le Coin-flip

Exemples :     vs    
---------------     vs    

C'est probablement la situation la plus connue du jeu de poker en No-Limit Hold'em. On l'appelle le coin-flip, soit "lancer de pièce" en français, car les chances pour chaque joueur sont de 50%.

Ce n'est pas tout à fait le cas en réalité, la pocket paire étant assez devant la plupart du temps. Les chances de gagner de QQ face à AK dépareillés sont de 57-43 par exemple.
Mais il y a aussi des cas où la paire est derrière, par exemple n'importe quelle paire basse contre J-T assortis.

Astuce : Les coin-flips sont le pain et le beurre des tournois de poker. Mettez vos jetons au milieu et ne réfléchissez plus trop. Sur le long terme, vous devriez gagner autant de ces coups que vous en perdrez.


2) Paire haute contre paire inférieure : Aïe

Exemples :     vs     ----------     vs    

C'est une vraiment mauvaise situation si vous avez la paire basse. Car la paire haute est ici toujours favorite à 82%.
Il n'y a rien d'autre que vous puissiez faire que de prier.

Astuce : Plus basse est votre paire en mains, plus hautes sont les chances que celle-ci soit dominée. La paire de 8 est la frontière entre les petites et les grosses paires.


3) Problème de Kicker : Pas aussi mauvais que vous pouvez le penser

Exemples :     vs     ----------     vs    

Lorsque l'on parle d'être dominé au poker, vous en avez ici le meilleur exemple. Dans ces situations, votre kicker (soit la carte qui accompagne votre carte la plus haute) est plus basse que celle de votre adversaire (qui a donc la même plus forte carte que vous).

La situation n'est cependant pas si désespérée que beaucoup de joueurs tendent à le penser.
La meilleure main a environ 70% d'équité, ce qui veut dire que la main la plus faible gagne quasiment 1 fois sur 3.

Plus bas est votre kicker, plus basses sont également les chances qu'il ait un effet sur l'issue du coup étant donné qu'il y aura aussi plus de chances de voir le pot partagé (lorsque toutes les cartes du flop seront plus hautes).
Exemple : A-7 contre A-3 sur un flop A-J-T-T-9

Astuce : Avec un mauvais kicker, vous devez toujours garder à l'esprit que vous pourriez être dominé.
Et même si votre kicker n'est pas si mauvais (un 10 ou un valet par exemple pour accompagner votre as), si un joueur a relancé avant vous il est toujours important de prendre garde à ce qu'il n'aie pas A-Q ou A-K, surtout s'il a relancé an début de parole.

4) Paire contre une carte supérieure : Pas bon du tout

Exemples :    vs    ----------    vs    

Voici une autre situation où le joueur avec une overcard (carte au-dessus) est dans une très mauvaise posture. Les chances de gagner la main sont maintenant de seulement 27 à 32%.

La bonne nouvelle (relative on est d'accord) : la victoire sera quand même plus d'1 fois sur 4.

Astuce : Attention si vous avez un kicker faible. Il y a des chances que vous ne soyez pas en coin-flip mais que vous ne jouiez qu'avec une seule carte qui soit "vivante".


Dans la deuxième partie, nous irons cette fois au devant de situations typiques que vous rencontrerez cette fois au flop.
En attendant vous pouvez toujours vous exercer à reconnaître ces situations grâce à notre simulateur et calculateur de cotes et probabilités de poker.

 

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire